Rechercher dans ce blog

Chargement...

mercredi 28 janvier 2009

Le Scarce nouveau est arrivé


Ayez, il est sorti des presses. Scarce 71 est là! Pile poil pour Angoulême.

Les affres de sa réalisation mériteraient d'écrire un livre (presque) mais l'essentiel est qu'il est là

En avant première sur Angoulême (sur le Stand Scarce) dès demain...

Dans toutes les bonnes crèmeries très vite

Couv exclusive de Mauricet

Dossiers (articles, itw, illu) sur des dessinateurs "disparus", stars des années 80 (Mcleod, Postman, Warner , Grell...) + House of Mystery, Vext, un superbe portfolio, une rubrique sur l'encrage avec des illu inédites, les rubriques habituelles...

jeudi 22 janvier 2009

Angoulême perd un papa


Claude Moliterni est mort dans la nuit du 20 au 21 janvier/ il avait 76 ans. Une carrière de plusieures décennies avec une constante, la défense et la promotion de la BD.

Parmi ses très nombreux faits d'armes, la participation à la création du festival d'Angoulème qui, ironie du sort, ouvre ses portes dans quelques jours.

Des approximations dans l'élaboration de certains ouvrages (dico) lui seront très facilement pardonnées aux vues de ses apports à notre medium préféré.

Actuabd résume assez bien la carrière de ce Monsieur



A titre beaucoup plus personnel, il compte pour moi pour deux raisons

Il a donné sa "caution moral" pour la création d'un festival sur Lyon en 1996, auquel j'ai eu le plaisir de participer côté organisation, et ce fut une sorte d'"engrenage BD" pour moi.

Et toujours en 96, lors d'une discussion, il découvre ma passion (déjà) pour Eisner et me dit, en substance "c'est un ami. Tu viens à Angoulême prochain, rdv à telle heure devant le forum Leclerc, et je serai là avec Eisner que je te présenterai"! Incrédule, j'y vais. J'attends un moment et il arrive avec Eisner!!!!!!!!!! "Je te présente ton plus grand fan" lui dit-il. Rire d'Eisner qui ajoute "oh non, il est bien trop jeune". je reste encore dans les nuages quand je repense à cette renconte brêve mais si importante pour moi (sans compter qu'Eisner me fit une signature sur un bouquin à cette occasion"

Rien que pour ça, merci M'sieur MOLITERNI

vendredi 9 janvier 2009

Eisner encore maltraité





Après le traitement que lui a fait subir Miller, je n’ai pas pu résister à l’envie de donner ma vision de ce que le créateur de Sin City a fait au Spirit du grand Will Eisner
Allez, hop, pour le fun, les étapes préalables aussi

jeudi 8 janvier 2009

Le pire et le meilleur de JRjr


Sur une carrière aussi longue que celle de John Romita Jr, il y a forcément des hauts et des bas, sans compter l’aspect subjectif de la chose. En tout cas je suis tombé sur deux pages qui sont assez parlantes et représente pour moi le pire Et le meilleur.
-La 1ère image (propriété d’une certain Francesco Bazzana, exposée sur CAF), si elle est techniquement plutôt pas mal (et encrée par l’auteur) malgré la surenchère d'armes un peu limite, date de 92, plein boom de Image et période pendant laquelle JRjr se sentait obligé (ou était poussé) de singer le « style Image » Résultat : une mini série en 2 partie, sur Cable : scenario indigent, dessin outrancier, et encrage bâclé (Green en petite forme).
-Passons vite à la seconde page : Une vraie madeleine de Proust : Il s’agit de la première, et magnifique, apparition de DD sous le crayon de JRjr (et la plume de Williamson), datant du début de son run de 1988 avec Nocenti au scénario. Une série sur laquelle je ne reviendrais pas, époque faste du perso.
Une rareté mise en vente sur E Bay et qui vient de partir pour…1675 usd quand même.

mercredi 7 janvier 2009

Walking Dead


Pour ceux qui, comme moi, ont raté le train de la vo, et se rattrapent sur les volumes vf de Delcourt, Le tome 7 de Walking Dead vient de sortir. WA est, à mon sens, l’une des toutes meilleures séries continues du marché. Un groupe de survivants s’organise, entouré d’un monde peuplé de Zombies. Les Zombies, on s’en fout, c’est un prétexte pour observer la « renaissance » de l’humanité face à un fléau. Original, haletant, par moment un poil gore (ah la scène de torture du tome 6 !!!) Tous les sentiments sont exacerbés par la situation atypique, amour, haine, peur, désespoir, joie…Un régal
Robert Kirkman joue avec nos nerfs, Parfois il explique un peu trop à mon goût, par des récitatifs ou monologues peut être liés à un besoin de résumer (parution en fascicules mensuels de 22 pages aux usa), mais c’est un très bon conteur.
Charlie Adlard, avec un trait proche d’un Sean Phillips, est dans l’efficacité pure du noir et blanc (tramé) : Pas de chichi, un trait brut, noir, une narration limpide, des perso identifiables facilement…
A noter, chose très rare dans le métier, que le dessinateur a choisi, il y a de nombreux numéros, de travailler sur une planche originale au format plus petit, très proche du format de publication. Ca lui fait gagner du temps, et permet un meilleur rythme de parution, mais son trait étant extrêmement simple, il ne perd pas spécialement à la très faible réduction.
Ceux qui ont la chance de ne découvrir la série que ce jours auront le plaisir de lire 7 tomes à la suite, ce qui est un plus indéniable et accentue l’aspect saga (car sinon, ils faut se replonger à chaque fois dans le « qui est qui » et « qui est mort ou pas », même si on rentre vite à nouveau dans l’histoire)
Les planches n et b ci-dessous sont tirées du site du revendeur de planches d’Adlard (http://www.splashpageart.com/GalleryDetail.asp?GCat=29)






mardi 6 janvier 2009

L'homme chose


2009 sera l'année Klaus Janson, au moins sur ce blog.

L'actu devrait être assez chargée, sauf retard côté éditeur, ce qui n'est pas impossible.
Sur le feu, outre l'encrage de Romita Jr sur Amazing Spider-Man, nous devrions avoir droit à un Spider-Man Special dessiné par K J, d'une soixantaine de planches.
Ce qui est à attendre avec le plus d'impatience, c'est Daredevil : End of days. Mini série (en 5) scénarisée par Bendis et Mack, dessinée par Janson et encrée par Sienkiewicz (plus des pages dessinées par Maleev je crois) Pas sur que ce soit sur 2009 car Bill. S. tarde à livrer ses planches encrées. Ce que j'en ai vu est de toute beauté, vraiment.
Pour faire patienter, une page au crayon et sa version finale, du dernier comics dessiné par KJ, en 2007 : une courte histoire scénarisée par Charlie Huston, sur Man Thing (Legion of Monsters)

dimanche 4 janvier 2009

Klaus and the Maidens (suite)






La première salve sur ce blog ayant étant pas mal vue, revoici quelques exemples crayon/encre par Klaus Janson sur sa "vieille" maxi série Death and the Maidens. Amusez vous à comparer chaque version, et les altérations. il faut dire que, s'encrant lui même, il se laisse beaucoup de liberté à l'encrage. Enorme travail de texture. L'effet de pluie prend par exemple le pas sur les détails : la fontaine de la 1ère page (case 4), très visible, au crayon, est presque effacée par la pluie à l'encre (Fontaine de Lyon pour l'anecdote)
La 1ère image est une case en gros plan, sur laquelle il testait un effet "pinceau sec" sur le fond.

samedi 3 janvier 2009

Double mort de Will Eisner


Il y a quatre ans jour pour jour disparaissait le plus grand créateur de Bandes Dessinées. Cette semaine, Will Eisner meurt un peu une seconde fois par la main de celui qui semblait pourtant un digne héritier : Frank Miller. Ce géant du comics des années 80 (cf ses chef d'oeuvres que sont Daredevil Born Again, Batman Returns ou year One) paraissait à même d'adapter à l'écran le personnage mythique du Spirit, avec l'aval de son créateur. La déception est à la hauteur des attentes. Un film qui ne s'approprie en rien l'innovation créatrice d'Eisner et qui se contente d'avoir de jolies images (de synthèse, et pas toujours réussies) avec une très belle Eva Mendes. Il ne s'agit pas ici de parler de trahison, ou respect de l'oeuvre ou quoi que ce soit qui puisse faire échanger sur le sujet (mais il y aurait matière à le faire). Il s'agit simplement de noter que nous avons là un film ennuyeux, qui n'est qu'une sorte de Sin City 2. Quel gâchis!
Le storyboard de Miller dont on voit des extraits sur le générique de fin, laisse entendre qu'il a encore un sacré coup de crayon. Et bien qu'il cesse de s'autoparodier au cinéma, et qu'il retourne à sa table à dessin (si possible avec de meilleurs histoires)
La pré affiche au dessin (ci dessous)laissait craindre le pire quant au look final du personnage. C'est gagné. Le dessin du dessous, très stylisé, pouvait laisser espérer un côté innovant. C'est raté.
Ce film est presque pire que le mauvais téléfilm du Spirit sorti il y a des années.
Pour rendre hommage à Will Eisner, relisez le Spirit ou, mieux, la masse considérable de livres magnifiques qu'il a réalisé depuis A Contract With God.






Le Spirit peut il encaisser tout cela? Espérons le, car il va en avoir besoin pour se remettre d'un tel film

jeudi 1 janvier 2009

Meilleurs voeux à tous


Une chtite carte pour vous souhaiter une merveilleuse année, pleine de santé, bonheur, réussite, enfants, famille, amis, comics, bd, dessins...bon bref vous voyez le principe
Et merci à vous qui passez régulièrement par ici, je vous promets quelques trucs bien sympas à venir dans ce coin de la blogosphère