Rechercher dans ce blog

Chargement...

jeudi 31 mai 2012

Prenez votre Destin

Après la merveilleuse histoire des Editions ROA, voici un autre coup de cœur de lecture. Bon, c’est encore quelqu’un qui ne m’est pas inconnu (au dessin) mais ça ne change rien
Je ne parle en général de mes lectures préférées que s’il s’agit de one shot ou de série finies. C'est le cas puisque Serge Letendre et Franck Biancarelli ont bouclé leur  
Livre des Destins avec ce tome 5 (Editions Soleil)
Quelle Aventure, avec un grand A !
Je ne suis pas habituellement fana des séries axées action, en franco belge, mais là c’est une autre histoire.
Letendre fait partie des rares scénaristes (le seul en fait je crois) de l’hexagone dont j’achète une grande majorité des livres. Bien sur il a traumatisé (positivement) une génération entière avec La Quête de l’oiseau du temps (+ Loisel of course) mais il ne s’est pas laissé enfermé par ce succès. Je suis, par exemple, sur le cul à chaque fois que je relis ce qu’il a fait avec Rossi.
Même topo ici. Roman  est dans son monde (de fiction, entouré de ses…romans) Un livre lui arrive entre les mains, livre dont la particularité est de raconter le passé, le présent, et l’avenir, de celui qui le lit. Alléchant concept, prétexte aux plus folles équipées car les convoitises sont grandes. Tous les ingrédients de la grande aventure sont réunis.
S’il fallait « classer » les tomes, je dirais que le 1, parrainé par l’esprit de Peter Pan, pose les bases et lance l’action, le 2 est un Indiana Jones jubilatoire, le 3 (sous l’influence du dessinateur) est un superbe hommage (fond et forme) aux comics d’antan, et le 4 puis le 5  calment un peu  le jeu, ils huilent la mécanique pour terminer l’histoire avec cohérence et sourire en coin.
Chez Letendre il est  toujours question de filiation (Roman est soutenu par sa mère et incompris du côté paternel) et de transmission (nous avons là une autre Quête). Il ne prend jamais ses lecteurs pour des imbéciles, mais ne les gave pas non plus de citations pesantes ou prétentieuses. Il fait « juste » de la très bonne Bande Dessinée.
Franck Biancarelli est un enfant illégitime, fruit d’une union originale ayant pour cœur l’adn de Christian Rossi qui serait mélangé avec celui d’Alex Toth (les t 4 et 5 sont très « less is more ») le tout sous la surveillance, pour la fécondation in vitro, de Jose Luis Garcia Lopez. De pires références existent. Il s’amuse avec les codes narratifs, mais reste au service de l’histoire (nul doute que son scénariste le ramènerait sur le droit chemin s’il s’égarait dans des vertiges purement graphiques). Mention spéciale à la couleur, pensée comme un élément narratif en lui-même, et coup de chapeau à Laurent Gnoni qui reprend, pour le tome 5, une palette proche de celle du dessinateur.
Lancez vous sans crainte dans cette ode aux romans populaires/pulps, pleine de références digérées. Le plaisir de raconter (des auteurs) devrait rejoindre sans peine votre plaisir de lecture
Les illustrations de cette entrée viennent du blog tenu par Biancarelli et Gnoni (le Silverman en noir et blanc est un ex libris, également paru dans Scarce avec l’aimable autorisation de l’auteur) Foncez en voir plus, ici
Désolé pour le rouge du texte, blogspot a merdé sur la typo

mercredi 30 mai 2012

Et la couleur fu(se)

Fini de jouer! (même si c'était bien bien cool). Sur ce blog et sur celui de Laurent l'heure de vérité a sonné. Prenant en compte les légitimes remarques de pas mal de commentateurs, notre artiste plus rapide que le Pistolero de Morris nous a concocté un mix des 2 propositions. 
Voici donc la couv finale du comics spécial Strasbulles. Vous devriez la trouver sur son blog, en même temps qu’elle apparait là sur le mien (mais quelle coordination)

Alors?

Bodart goodness


Denis Bodart est un "artist's artist", presque plus reconnu par ses confrères que par le grand public.
Heureusement que la géniale série Green Manor semble l'exposer un peu plus
Son ami, et celui qui tient un blog sur lui, Tony Lariviere nous montre régulièrement des merveilles
Voici un crayonné du prochain Green Manor justement
 Un hommage au perso emblématique de M Mignola

 Un autre à celui de D Stevens

Mon préféré, un Spirit du tonnerre dont Tony ne manquera pas de nous montrer les prochaines étapes
et qui me rappelle que j'ai tous les jours sous les yeux celui ci, à tomber à la renverse



mardi 29 mai 2012

Choisissez la couleur

Un peu d'aide s'il vous plait
Dernière ligne droite pour la couv made in Lefeuvre/Janson
M'sieur LL propose deux mises en couleur radicalement différentes dans l'esprit. 
En gros c'est moderne contre old school
Moi les deux me plaisent
Je ne sais pas ce que le festival, et l'auteur,choisiront
Quel serait votre choix? (ne tenez pas compte de la petite "merdouille" d'ombre de la cheminée version 1, qui sera corrigée)
Laurent fait le même "sondage" chez lui




lundi 28 mai 2012

ROA

Laurent Lefeuvre. Ed Mosquito. 120 pages. 18€. Cartonné/toilé. Superbe. Dispo dans une petite semaine. ACHETEZ LE
C'est insuffisant comme entrée?
Ok
Laurent ne m'est pas inconnu, certes. Il vient très règulièrement par ici, certes. Il est modeste et sera "géné" par cette entrée, certes. Et alors?
Vous avez lu Tom et William (au Lombard) en 2010? Si non, jetez vous dessus, c'est (entre autres) une déclaration d'amour hors norme, aux BD petits formats. Ce one shot à ne pas rater mettait en avant un gamin au pouvoir de rêve : que ses héros de papiers prennent vies. Ces héros venaient du monde des éditions ROA
Laurent a tenu un blog, pardon Alain Chevrel a tenu un blog sur ces BD pendant un certain temps. Les éditions ROA furent au coeur de la polémique : Comment se fait il qu'elles ne sont pas aussi connues que Lug et autres Aredit? Pourtant, du monde  a vu sur le net (et à la fin de la BD) de magnifiques couv de ces illustrés!!!  Ils existent ces bouquins bon sang!
Sur ce blog beaucoup savent déjà (donc je "spoile") que c'était, dirait on, un canulard. Les éditions ROA n'existeraient que dans le cerveau (qui a dit perturbé?) de Monsieur Lefeuvre
Il va plus loin dans le concept, visant également les "non initiés", avec ce livre formellement superbe sur l'histo de ces vraies/fausses éditions.
Je n'ai pas pu le lâcher de la soirée (sommeil). Un moment de lecture véritablement envoutant, mélant fausse histoire et vraies anécdotes. Quel plaisir! Et graphiquement c'est étonnant : des dizaines de fausses couv toutes plus vraies les une que les autres, et d'un même haut niveau de dessin
L'une de mes préférées

Laurent présente la chose mieux que moi, ici
Et je lui pique sans honte une photo pour montrer ce bel objet

Naviguer entre fiction et réalité est une sensation étrange et agréable, bercé par des images qui nous rappeleraient presque de vrais faux souvenirs
Le bonhomme a truffé (mais alors vraiment truffé) l'ensemble de l'ouvrage de titres/ noms d'auteurs/jeux de mots cachés (plus ou moins) de clins d'oeils, de noms d'amis (M Duval fut très sollicité :-). Du lourd, du fin, du expliqué, du  limite subliminal, du qui m'a échappé (et pendant que j'y pense, "Cyprine de la motte", fallait oser. Grandiose :-) 
Notre Zaïtchick est présent, et je confesse une apparition des plus flatteuses. Regardez (version wip nom totalement définitive mais très proche du final)
Enfin, je ne saurais terminer cette entrée sans achever l'auteur, prompt à estimer qu'il est trop mis en valeur, en exposant son haut de tête. Là il bossait sur une dédicace pour bibi (moi donc, pas la chanteuse)
Comme ça vous le reconnaitrez, et ne le raterez pas du 15 au 17 juin à Strasbourg, pour vous faire dédicacer...
 La merveilleuse aventure des éditions ROA
Bon sans rire, vraiment c'est une lecture  plus que TRES conseillée. Ca respire l'amour du format et la passion à toutes les pages.

vendredi 25 mai 2012

Laurent Janson LA couv


Toujours au sujet du comics spécial Strasbulles, édité en tirage limité juste pour le festival de Strasbourg du 15/17 juin prochain. Pour rappel les 2 auteurs de cette couv font partie des invités
Cette fois ci, voici la couv dans son noir et blanc intégral, avant mise en couleur de Mister LL

Crayonné (les "pointes "des gants ont été "non encrées" par KJ à la demande du festival, pour des raisons de copyrights)
Encrage

Alors?

jeudi 24 mai 2012

Amusants Gardiens

La polémique Watchmen va enfler avec la sortie aux USA des premiers Before Watchmen, ou la reprise par des grands noms, des perso de Moore/ Gibbons. Moore pas content mais c'est une autre histoire. Pour dédramatiser (ce n'est "que" de la bande dessinée) voici l'une des très rares couv de Dave Gibbons, avec ses personnages (les lecteurs de VF de plus de 30 ans ont eu droit à des couv Zenda, mais c'est à peu près tout). Bon ok, c'est pour Mad mais quand même

mercredi 23 mai 2012

La Guerre des Klaus

Je ne suis pas un grand fan de Star Wars. Mais cet annual dessiné par Klaus Janson il y a longtemps, ne pouvait pas m'échapper (je crois qu'une vf est prévue ou parue chez Delcourt en kiosque)
Je montre la couv car en voici un scan de l'original. On voit mieux le boulot : encrage sur papier duotone (effet de trames dans le papier avec révélateur) et gouache blanche sur l'encre

Quelques cases pour le fun

MAJ : info de M'sieur Mornet : parution en vf prévue pour la 2nde moitié de l'année :Star Wars Comics Collector d'Atlas #62

mardi 22 mai 2012

Joe K.

Les Artists Editions d'IDW (format planches originales, repro couleur des planches...) sont un vrai succès, mais ils sortent de façon pour le moins "aléatoire"
Il faut forcément faire des choix vu le prix
Moi j'attends toujours celui là
Le Mazz semble décalé à la fin de l'année



Et IDW annonce celui qui risque fort de devenir mon 3ème achat (après j'espère que les suivants ne me tenteront pas car ça va devenir coton niveau budget)



lundi 21 mai 2012

Stras'couv

C'est pas déjà beau une double signature comme ça?
Notre Laurent Lefeuvre national, et Mister Klaus Janson.
Bon ok, je vous mets un mini bout de cette collaboration hors norme pour la couv du comics spécialement réalisé pour Strasbulles (15, 16 et 17 juin)


Très bientôt, la couv en entier

vendredi 18 mai 2012

Tous à Strasbourg!!!

Information de la plus haute importance pour ceux qui viennent de temps en temps ici et apprécient les auteurs évoqués régulièrement : dans tout juste 4 semaines, les 16 et 17 juin 2012  se tient le festival Strasbulles
Tout le programme et les invités, sur le site du festival . Il y a du beau monde
 Je n'en citerais que 3, pour avoir servi d'intermédiaire pour leur contact :

Il est dans la place, et quitte exceptionnellement New York City : 
Klaus Janson
Il sera au festival puis, dans la foulée, le lundi 18 à Paris pour une signature en fin de journée à la librairie Apokalips
Wolverine en reste "bouché bée"
Et les Ninjas de DD en refont surface, c'est dire l'évènement

Klaus ne sera pas le seul invité habitué de ce blog
sera présent également, se chargeant pour l'occasion de permettre aux visiteurs d'acquérir un comics tout chaud spécialement pour l'occasion, reprenant des épisodes de son Garçon Renard. Ce comics aura une couv exclusive, dont voici un minuscule bout au crayon
L’encrage de cette couv sera signé ...Klaus Janson!!! Teasing ici sous peu
Restons dans les Renart (avec un T cette fois), pour le prochain invité
Si ce Renart nous tourne le dos, c'est parce qu'il est en chemin pour Strasbourg, avec son "papa", 

C'est pas du beau plateau ça?

Bon sinon, c'est les 16 et 17 juin certes, comme l'indique l'affiche signée JL Munuera, mais je ne saurais trop conseiller à ceux qui pourront venir, de le faire dès le vendredi 15 juin. Ce jour là, sauf évènement stellaire imprévisible, Klaus Janson tiendra une petite conférence sur l'art de l'encrage (d'où les images crayon/encre plus haut), conf que tentera d'animer au mieux votre serviteur d'ici bas

En espérant voir certains d'entre vous à cette occasion

Pour toute demande d'infos :
kkseditions@free.fr


jeudi 17 mai 2012

Ascension d 'un personnage

Encore un mauvais nom d'entrée, mais on s'en moque, l'essentiel étant que vous devriez revenir ici demain pour une annonce concernant celui dont je parle aujourd'hui, l'encreur d'un certain Frank Miller.
Klaus Janson encrait très fidèlement le fan de Eisner/ Kane sur les premiers numéros de leurs DD...



J'ai déjà montré ce que ça donnait sur la fin, avec les simples roughs de Miller. Mais déjà avant cela les crayonnés se faisaient plus légers, et le rôle de l'encreur montait. 
Là on voit bien le style Janson sur ces  décors (effets de trames) et les perso sont plus "ronds"

Dernière case, hors sujet car ni DD ni Miller : Avengers par Byrne. Très ancien boulot, mais un encrage déjà plus que reconnaissable
                                                                        A demain?

mercredi 16 mai 2012

Zoo


Régulier comme un métronome, le 40ème numéro de Zoo est dispo, en ligne
Pour ma part, juste 2 ou 3 chroniques, dont celle d'un album à venir qui est carrément top : La traversée du Louvre, par le surdoué David Prudhomme