Rechercher dans ce blog

lundi 4 décembre 2017

Blob

 Découvrir sur grand écran cette version de cet ennemi des X-Men m'avait un peu surpris, plus le ridicule de voir un gars de cette trempe avec des gants de boxe...mais à la réflexion il n'est pas si éloigné des origines de papier, et c'est même plutôt mieux que de l'avoir démesurément grandi par ordi façon Hulk
Le Blob, comme une grande partie de l'univers X-Men, est né sous le crayon du King Kirby, dès le 3ème épisodes des X-Men

 Il est dans un cirque, jusqu'à ce que le professeur Xavier lui apprenne qu'il est un mutant, mais qu'il choisisse la "voie du mal/Magneto".
Il est lourd, dans tous les sens du terme
 Sa particularité principale réside dans sa masse. Il rejette les balles, et semble inamovible
 
 Il reste à taille humaine, ce que l'un des meilleurs dessinateur des mutants n'oubliera pas.  
John Byrne ne va pas augmenter sa taille/masse...
 trouvant d'intéressants subterfuges, avec Claremont, pour le rendre plus vulnérable
 Marc Silvestri reste dans cette veine, avec le même scénariste, mais le "gonfle" quand même un peu (notez le rapport corps/tête!)
 Enorme séquence jouant sur la masse du gros Blob
 Je ne sais pas ce qu'est devenu ce personnage depuis de nombreuses années, mais pour moi le top est, une fois de plus, intervenu avec Romita jr, lors d'un épisode de Daredevil avec Nocenti
C'est un vrai retour à Kirby, avec de bons gros clins d’œils appuyés :
Inamovible...
 et il rejette les balles
 un corps à corps direct avec tête à cornes ne pouvait tourner qu'au désavantage du diable rouge
 
Qu'est il advenu de DD sur cette séquence? Vous le savez si vous avez lu ce run de DD et si vous venez régulièrement ici, vous avez forcément lu ce run, non?

3 commentaires:

Lionel Garcia a dit…

C'est toujours un plaisir de voir avec quel talent ces dessinateurs arrivaient à créer des personnages improbables tout en leur donnant une crédibilité.

Lionel Garcia a dit…

C'est toujours un plaisir de voir avec quel talent ces dessinateurs arrivaient à créer des personnages improbables tout en leur donnant une crédibilité.

Philippe Cordier a dit…

avec ou sans doublon, je suis d'accord avec toi :)