Rechercher dans ce blog

lundi 7 mai 2018

JLGL

 Ma première vraie rencontre avec le travail du grand vétéran Jose Luis Garcia Lopez est atypique.. Très atypique. Je lisais la superbe série Legends of the Dark Knight au début des années 90 et cette pub, ci dessus m'a attiré. 100% JLGL alors que à l'intérieur cette histoire de O'Neil était découpée par Trevor Von Eden et dessinée par Russel Braun. Garcia Lopez était encreur!!! cela dit il est excellent encreur et sa patte se voit (Oliff à la colo ordi de l'époque, en pleine gloire de sa mise en couleur d'Akira)
 bof au niveau du dessin assez souvent par contre, très loin du niveau qu'aurait eu JLGL seul
 Garcia Lopez faisait seul les couv et c'était beau!!!!
 
 
 l'encrage de près sur cette haute def
 Tout ce que fait ce grand dessinateur ne me parle pas toujours, mais c'est quand il quitte le super héros qu'il m'impressionne le plus
Regardez moi cette case western!
 ou cette excellente scène d'un quotidien années 50/60
Du polar aussi! J'ai bien aimé sa reprise de Road to Perdition, ici encrée par le très bon Steve Lieber
 sur du petit format avec 2 à 4 cases par pages, fallait assurer et à en juger juste par le crayonné, pas de soucis de ce côté là
 
 Le boulot de lui que je préfère est une magnifique histoire courte du Spirit dont voici une page
 Enfin, histoire de constater qu'il ne perd pas la main, un rough très récent pour une couv à venir

23 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

On cherche à faire venir Franck Biancarellli avec des moyens irrésistibles, je vois !

Superbes images, je n'en connaissais que très peu !

Bonne semaine à tous !

Philippe Cordier a dit…

si je ne mets pas de lien sur FB on peut encore éviter le pire quelques jours :)
Bonnes vacances à toi

Lionel Garcia a dit…

J'avais adoré son récit des Metal Men dans Wednesday Comics!

D'où viennent les crayonnés des planches en 4 vignettes?

Philippe Cordier a dit…

ah oui j'avais oublié ce superbe Wednesday comics avec plein de belles choses (dont du Kubert!!!) mais qu' j'ai du mettre en cartons faute de savoir où le ranger

Aucune idée de la provenance de mes images en 4 cases, ca fait partie de choses que j'ai depuis longtemps dans mes fichiers et qui servent à l'occas quand je classe un peu

Franck Biancarelli a dit…

Je vais te passer su Superman, je le promets. Quand je ne sais pas :)

Franck Biancarelli a dit…

Les images en 04 cases c' est Rod to perdition, publié en Français chez Delcourt.
L' épisode 1 est massacré par Rubinstein (qui ferait mieux de se consacrer au violoncelle). Le 02 dessiné par un autre mec qui encre le 03 dessiné par Garcia et là le résultat est très bien.

Franck Biancarelli a dit…

Au piano pas au violoncelle mon dieu, je confonds Rubinstein et Rostropovitch, moi maintenant.

Lionel Garcia a dit…

Merci pour l'info. Tout le récit est basé sur le même gaufrier de 4 cases? Un avis sur l'histoire?

Franck Biancarelli a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Franck Biancarelli a dit…

Oui, tout le récit est comme ça.
L' histoire est pas mal. Un peu confuse quand même les enjeux manquant selon moi de clarté mais c' est de bonne facture. En dessous de la première histoire qui avait inspiré le film du même nom (Road to perdition).

Philippe Cordier a dit…

ah mais je croyais que Lionel demandait de quel SITE venaient les pages, je n'ai pas été clair car oui c'est du Road (pas Rod :) to Perdition. Le GN original était sympa mais assez maniéré graphiquement je trouve. Celui de Lieber est très bien, quant à JLGL c'est en effet quand il s'encre qu'il est au top, Lieber l'encre bien, et je te trouve assez dur avec Rubinstein qui a déjà fait bien pire mais qui a un rendu trop cassant pour le coup

RDB a dit…

De JLGL, il faut lire aussi (surtout) "Cinder & Ashe", une mini-série écrite par Gerry Conway (un autre vétéran), qui montre la qualité superbement classique de son dessin.

Tout beau, tout chaud, il a signé quelques pages dans la revue "DC Nation #0" du "Superman" de Bendis (une sorte de prologue à la mini-série hebdo "Man of Steel" qui commencera le 30 Mai). Bendis lui a fourni un script sur mesure pour cet artiste qu'il admire, tout se passe dans la salle de rédaction du "Daily Planet", avec un bon lot de surprises.

Pour moi, Garcia-Lopez est comparable à Jerry Ordway : un grand pro, à la technique irréprochable, mais dont le classicisme est déconsidéré aujourd'hui et qui explique qu'on ne le fait plus beaucoup travailler alors qu'il est en pleine possession de ses moyens. La rumeur veut que Bendis pourrait écrire des épisodes de "Superman" plus courts que la moyenne (parce que Ivan Reis aurait du mal à enchaîner 20 pages/mois ?) et compléter avec des back-ups. Jason Fabok y participerait, mais Bendis aimant bosser avec des légendes devrait faire appel à des vétérans sous-exploités de DC (comme JLGL donc).

Philippe Cordier a dit…

J'aime beaucoup cette mini série Cinder and Ashe oui.Très bon boulot de Garcia Lopez ( de mémoire colo de Joe Orlando, un grand ancien)et bonne histoire, à l'inverse de Twilight qui est un travail aussi beau qu'illisible (Chaykin devait pas juste boire de l'eau)

Franck Biancarelli a dit…

Jose Luis n' est pas un vétéran sous employé en pleine possession de ses moyens. Jose à 70 ans cette année et a donc 57 ans de métier derrière lui. Oui, oui 57. Il n' a pas d'enfant et quelque chose s'est cassé il y a 5 ans (à la louche) quand sa femme est morte après 10 années d' une terrible souffrance. Depuis il arpente les conventions et retourne extrêmement fréquemment en Argentine où vit sa famille. Il refuse très régulièrement toute sortes de boulots car les deadlines trop courtes ne lui permettraient pas de profiter de sa semi retraite. Enfin il s' est retiré du circuit mainstream des super héros dés 1988, avec justement Cinder and Ashes. A partir de là il a commencé à n' accepter essentiellement que boulots lui permettant un pas de côté tout en s'occupant en parallèle de tous les travaux alloués au marchandising DC. Il est amusant d' ailleurs pour un fan comme moi de voir à quel point l' essentiel du marchandising apparaissant dans "Big Bang Theory" est fait par lui. Donc depuis 88, il se fait plus rare mais c' est une volonté. Projets à la marge et marchandising.

Philippe Cordier a dit…

et on ne peut que lui souhaiter de profiter au max de cette semi retraite et de se faire le plus plaisir possible
Intéressant de voir que quasi tous les "retraités" de ce domaine ne cessent vraiment que quand la santé ne permet plus de dessiner. Seul Romita, à ma connaissance, à totalement stoppé, net (sauf rarissime illues hommages) dès la retraite

Franck Biancarelli a dit…

Je pense enfin que le moment qu'il choisit pour quitter le circuit Main-Stream est à peu-près le pire pour devenir ou pas un nom dans ce métier.
On est en 86, il vient de remplacer Perez sur Teen-Titans et de façon magistrale, il s'occupe de la Bible DC donc en gros tout le monde doit se référer à son travail et lorsque le marché devient tel que tout le monde commence à exploser Miller, Mazz, Moore, Sienckiewicz, lui, il décide de se mettre sur le côté pour faire "Cinder and Ashe" et ne plus jamais prendre une série à succès. Rajoutons à ça qu'il refuse systématiquement les avances de Marvel pour reprendre des trucs du genre FF ou Spider-man. Bref, pour sa carrière il fait tout ce qu'il ne faut pas faire. Pour sa vie perso, lui seul le sait.

Philippe Cordier a dit…

Perso j'aurais été très curieux de le voir sur des grosses franchises Marvel en tout cas

Franck Biancarelli a dit…

Grave.
Pour moi il a été con. Faut pas manquer à ce point d' ambition, c' est une faute professionnelle mais bon. ça en fait un humain adorable.

Laurent Sieurac a dit…

Merci pour ces précisions Franck. J'ai vu passé une photo de lui faite récemment avec Rudy Nebres lors d'une convention et il m'a semblé avoir vraiment pris un coup de vieux. Ce que tu dis concernant le décès de sa femme doit y être pour beaucoup.

Anonyme a dit…

Ah, Garcia-Lopez...
Il n'est peut-être pas devenu une vedette mais, en dehors de la notre, il a quand même eu souvent la reconnaissance de ses pairs...

Il faudrait que je déterre ce vieux numéro de Next Men du début des années 90 où John Byrne déclarait que si les compétences artistiques engendraient mécaniquement le succès, alors Garcia-Lopez devrait être n°1... Je ne me souviens plus exactement ses propos, mais je crois que c'était en réaction au style Image qui cassait tout sur son passage à l'époque, dans tous les sens du terme...
Je connaissais peu Garcia-Lopez à l'époque, et du coup, je n'avais pas compris ce que voulait dire Byrne sur le moment. Depuis, j'ai compris, et quand je tombe sur une pépite assez obscure, genre Atari Force, je saute dessus... (si quelqu'un a d'ailleurs le Twilight #3 en double à bon prix, qu'il le dise, car je cours après depuis quelques années).

Il y aussi cette anecdote que j'ai toujours beaucoup aimé. C'était à propos de la superbe cover de Wonder Woman #118 si je me souviens bien :
"
Garcia-Lopez's craftsmanship is unparalleled, and it's best illustrated by an anecdote told in MODERN MASTERS #5. Legendary European artist, Jean Giraud, also known as Moebius, was looking at Garcia-Lopez's work. He asked Helfer, "This Garcia-Lopez, he uses models, no?" When Helfer said, "No," with a smile, Moebius' only answer?

"SON OF A BITCH!"
"

Ca en dit long ! :-)

Philippe Cordier a dit…

pour avoir beaucoup aimé les courriers de lecteurs de Next Men oui ca ma parle ton anecdote
Et celle de Moebius aussi mais c'est plus récent dans le Modern Master

Anonyme a dit…

Oui, c'est plus récent. L'anecdote a juste été publiée il y a 13 ans, et est surement survenue il y a 20 ans... LOL
Mais que sont 13 ou 20 ans pour de vieux lecteurs de comics ? Peuh ! Une pacotille... ^^

Je lisais Wonder Woman à l'époque et le fait que Byrne ait laissé un temps tomber la réalisation des couvertures de son run m'avait surpris, et cette première couverture de JLGL m'avait bien pris par surprise aussi !





Philippe Cordier a dit…

13 ans!!!! on est foutus, j'avais l'impression d'avoir lu ce MM il y a 4 ans :)