Rechercher dans ce blog

lundi 14 mai 2018

Par Crom!

 J'ai déjà évoqué tout le bien que je pense du travail de Pierre Alary, entre autres à l'occasion de son dernier livre, ici
Il change radicalement de registre avec Conan
Le perso étant tombé dans le domaine public (en France uniquement, législation oblige) Glénat nous sort (ou plutôt va sortir) toute une série de Conan "vu par", mais avec l'idée d'un retour aux sources des textes de R E Howard
Je ne suis pas fana de Conan, que je n'ai lu que ado en vf dans Mon Journal (ed Aventures et Voyages) puis regardé de loin en loin pour le plaisir d'observer John Buscema sous ses différents encreurs
Le premier Conan vf Glénat est celui de JD Morvan et Pierre Alary
Je me suis régalé. Il semblerait que la version d'origine soit respectée, avec un Conan brut de décoffrage, une histoire rapide, efficace, coup de poing.
Les dessins me ravissent.
L'intérêt de ce genre de reprise, pour moi, est de s'éloigner du standard.De Buscema donc. Barry W Smith fut une parenthèse enchantée de finesse, mais sinon tout le monde se confronte au maitre étalon de Big John Buscema, et j'ai l'impression que des titres vf à venir sont dans cette idée. Pas Pierre! Il garde son style, un peu plus proche de l'anim dont il vient. Bien sur il donne ce que le lecteur attend, de l'action, de l'espace, du rythme, mais avec son style, son pas de côté. Trop de décalage donnerait dans la caricature (cf Aragones et ça donne Groo) Trop fidèle à Buscema et ce serait monotone. Là c'est entre les deux. Parfait.
Un exemple de pages

 Une version en noir et blanc est prévue. Voir le trait brut est toujours un plaisir mais ici le dessin fut tout de même pensé pour la couleur et la version couleur est donc "suffisante"
 Un exemple de making of, en remerciant Pierre pour le matériel fourni
 Le rough
 Le trait
 une étape entre le rough montré, et l'encrage, qui a servi pour des indications de couleurs faites par Pierre lui même
 Je ne recherche pas la couleur "à la Soleil" très texturée, mais j'avoue qu'ici Sedyas, que je ne connaissais pas, fait une excellent travail, adapté au style, à l'ambiance. Nickel
 Je jetterai un coup d'oeil aux autres Conan, sans certitude d'achat, mais celui ci m'a conquis.

Quittons Pierre pour l'un des rares auteurs au style "réaliste" qui m'a intéressé, sur Conan : l'ancien mauvais encreur devenu excellent dessinateur : Dan Panosian
Panosian qui a rendu hommage au seul et unique artiste ayant posé les bases de toute interprétation du Cimmérien en peinture, Frank Frazetta

En revenant sur l'idée de décalage, j'aimerais voir un Conan entier par Mignola, comme sur cette couv
 Le roi, le maitre absolu du less is more nous montre "son Conan" : Alex Toth!

  Enfin, une curiosité : un peintre que je n'apprécie pas trop, Joe Jusko, crayonne, et un géant, Joe Kubert, l'encre. Un résultat plus proche de l'encreur que du dessinateur
Impossible de conclure sans au moins une image de John Buscema, mais en restant sur le pas de côté évoqué puisque ce dessin, même s'il est dans l'esprit de Conan, ne représente pas le perso, mais c'est probablement l'illue de lui que je préfère (tirée d'un superbe portfolio des Editions Déesse)

20 commentaires:

Surfer a dit…

Conan étant tombé dans le domaine public en France, j'étais curieux de voir... Et je suis déçu de ce premier opus de Glénat. Graphiquement c'est trop dans le style Manga à mon goût. Mais bon ça peut plaire et tu en es la preuve.

Philippe Cordier a dit…

Manga?! Je ne trouve pas. Quelques codes narratifs partagés avec l'anim oui peut être à la limite, mais pas manga, bien que à la réflexion je ne vois plus trop ce qu’est le "style manga", même en connaissant peu de choses en la matière je vois que la diversité est de mise et les styles divers
Maintenant c'est clairement une question de goût et je pense que le 2nd, qui a l'air d’être une "tuerie classique graphiquement", devrait te plaire

Surfer a dit…

Je ne connais pas non plus en détail le "style manga". Je te donne simplement mon impression.
Je trouve que la représentation des cheveux des personnages, l'expression des visages, le mouvement des scènes d'action... se rapprochent de la bande dessinée Nippone. Après, ce n'est que mon avis personnel ;-).

Laurent Sieurac a dit…

J'étais pas super chaud de mon côté d'autant qu'au feuilletage cet album et le suivant ne m'avaient pas emballé mais j'ai quand même franchi le pas et je dois dire que la lecture de cet album m'a laissé complètement sur le bord de la route tant le caractère de Conan n'est qu'effleuré et surtout que le travail de Pierre, pour le coup est trop rushé.

Il a été largement meilleur sur d'autres titres quand même.

Bref, j'étais pas convaincu avant l'achat et pas plus après la lecture...

Lionel Garcia a dit…

J'étais très curieux de voir cet album et au final je ne suis vraiment pas séduit. Surement parce que j'associe trop Conan à Buscema ou BWS. Et pourtant, j'ai adoré des dessins de Conan par Bruce Timm. Alors?

Philippe Cordier a dit…

Clair que Silas Corey est nettement au dessus, graphiquement, mais je trouve par exemple que Pierre a travaillé bien plus vite sur Moby Dick. Là il a établi une sorte de code graphique qui me plait, et permet (probablement) de travailler vite
Quant au scenar alors je clame mon incompétence, je ne suis pas fana de Conan et là j'ai juste trouvé qu'on avait une histoire intro coup de poing au perso, qui m'a largement suffit

Cromosome a dit…

Ouh, là là, ne pas être fan de Conan : mais c'est une hérésie !

Sauf erreur de ma part :

- Chronologiquement, BWS n'est pas une parenthèse enchantée de Buscema puisque c'est lui qui a crée graphiquement Conan chez Marvel : les premiers CTB sont l'oeuvre de BWS, jeune au début (corrigé à l'encrage par Sal Buscema) puis s'affirmant. Buscema, bien que pressenti mais trop cher, n'a pas été le premier dessinateur de Conan mais son repreneur. Mais peut-être, parlais tu "symboliquement" de "parenthèse" ? Si Buscema incarne, pour moi comme pour toi et des millions de lecteurs, celui qui a établi le Conan classique et définitif, il y a toujours eu 2 écoles de Conan : le Conan fin (qu'on reverra chez José Delbos ou Kayanan) et le Conan massif (Chan, Kwapisz...).
-le premier Conan de Glénat serait plutôt le colosse noir par Brugeas / Toulhoat (si on arrive à passer par dessus le fait qu'un personnage au look d'un méchant de Ken le survivant puisse être appelé " Conan ") Bon, comme les 2 tomes sont sortis en même temps, on ne va pas chipoter.

- es-tu sûr que Conan soit tombé dans le domaine public ? Demain, je peux donc sortir ma propre BD de Conan sous mon nom ? Tout cela a l'air bien complexe et la façon dont Glénat a pu sortir ces bds Conan reste un mystère (mais je suppose que tout un tas de juristes avisés a du bien en étudier la faisabilité avant, donc...).

- La com' de Glénat sur cette collection a été maladroite en mode " vous allez voir de quoi les européens sont capables, un peu de finesse dans ce monde de brutes de comics avec des découpages(intelligents) à l'européenne " et " c'est " Louinet approved " donc du vrai REH quoi; circulez y'a rien à voir ". C'est une bonne idée de faire un Conan différent (ce qu'avait bien dit Giraud sur l'adaptation du Surfer : impossible de s'en sortir si on singe les Américains, ça sera toujours en dessous) mais j'ai trouvé une certaine suffisance dans l'ambition du propos.

- Une version Conan " animated " et "fun " ? Quelle bonne idée ! Oui, l'album est nettement pensé pour la couleur. Toutefois, le dessin "'animated" est associé pour moi avec un fini "nickel impeccable" à la Timm ou à la Darwyn Cooke. Du coup, bien que ces planches ne soient pas du tout désagréables, j'ai un peu l'impression d'avoir un album de Conan par Alary un peu "au milieu du gué". A l'inverse on peut penser que ce "semi fini" est la seule façon pour que ce style "animated" fonctionne (les pages de Conan par Bruce Timm ne m'ayant pas convaincu). Il me faut toutefois lire l'album entier pour avoir un avis certain.

- Je n'ai jamais compris cette renommée de Panossian sur Conan : suis-je le seul à trouver ça, certes organique, mais bien pauvrement dessiné tout de même ? (et grâce à toi, j'ai quand même acheté un de ses planches originales...décevante quand je l'ai reçue)

- Je n'aimerais pas voir Mignola, surtout l'actuel, sur un épisode entier de Conan : sur une illustration, ça peut faire illusion, sur un épisode entier, je ne le crois pas;

- La dernière illustration de Toth est exceptionnelle, les autres...

- Buscema a tellement imprégné le personnage qu'on attend qu'un nouveau géant se lève pour en donner une version étourdissante. Il y a eu une jolie couverture de Bisley et un ou deux épisodes (parus chez Semic France) par je ne sais plus qui avec des planches si saturées que cela aurait pu être de la carte à gratter. Pour le reste, c'est au mieux classique ou décevant (et, au pire, une franche abomination) De toutefaçon, personne n'aura plus l'amour du personnage et la longevité qu'un Buscema a pu avoir, et qui explique, au delà de son immense savoir faire, que son Conan soit le Conan définitif...à jamais ?

Philippe Cordier a dit…

Que d'infos!! :)
Oui j'étais clairement dans la symbolique sur BWS car j'ai bien lu ses épisodes, avant Buscema en effet. je les lisais dans l'echo special usa et c'était beau
je n'ai pas lu la com de Glenat sur Conan mais j'ai clairement lu que selon la loi française il était dans le domaine public
Sur Panosian pourquoi es tu déçu? par la finition? la planche? ses Conan je ne connais pas mais les illues que je vois de lui sur...tout, me plaisent beaucoup en tout cas

Lionel Garcia a dit…

D'après mes recherches, ce n'est pas le personnage qui est tombé dans le domaine public. Celui-ci étant considéré comme une marque, Glénat ne peut pas utiliser le nom de CONAN LE BARBARE d'où le titre CONAN LE CIMMERIEN. Si je ne dit pas d'erreur, ce sont les nouvelles de CONAN qui sont dans le domaine public. Ce qui implique que Glénat ne peut faire que de nouvelles adaptations des écrits du cimmérien. Je ne pense pas qu'il puisse faire des récits inédits. Du coup, chaque album lié à un récit risque de faire l'objet d'un parallèle avec sa version américaine si celui-ci a déjà été adapté par l'Oncle Sam. Et j'ai du mal à imaginer, par exemple, la Tour de l'éléphant par quelqu'un d'autre que BWS ou la magnifique version de Buscema.

De mémoire, il me semble qu'à un moment Jean Claude Gal (Les armées du conquérant, la Passion de Diosamanté) avait été contacté par Roy Thomas pour justement s'attaquer à Conan. Un choix très séduisant tant le dessin en noir et blanc de celui-ci correspondait aux ambiances du personnage. Sans compter, son découpage plus qu'original.

Philippe Cordier a dit…

j'ai juste lu un truc disant qu'en effet il ne pouvait s'agir que d'adaptations de Howard et qu'il fallait même que Glenat ne touche pas à des bouts de récits écrits par un autre gars sinon procès...ils marchent sur une corde

Lionel Garcia a dit…

C'est vrai que les récits d'Howard ont été très souvent modifiés, réécrits... Mais, les éditions Bragelonne ont édité des versions des écrits de Howard basées sur ses originaux. Il me semble que si Glénat se réfère à leur travail, il ne devrait pas y avoir de souci.

Je viens de découvrir une version de Conan qui me semble séduisante sans rien devoir à Buscema ou BWS. Il s'agit de la version éditée par Dark Horse et dessinée par la dessinatrice Becky Cloonan:

http://comicsalliance.com/conan-the-barbarian-brian-wood-becky-cloonan/

Philippe Cordier a dit…

Original
On dirait un peu Djinn par Ana Miralles

Franck Biancarelli a dit…

Il me semble pour ma part que les trois Toth sont bien supérieures à La Mignola, la Kubert et la toute dernière de Buscema.
Il a dû en faire 4 ou 5 comme une commande. Buscema a bien sûr fait régulièrement mieux que ces trois-là mais je trouve pour ma part qu'elles démontrent le potentiel du bonhomme alors qu'il n' a jamais abordé ce genre dans sa vie.

Philippe Cordier a dit…

Je trouve aussi que Toth n'est pas dans sa zone de confort et du coup c'est très intéressant
Même si la Buscema de fin d'entrée me plait toujours autant, mais surement parce qu'elle m'a fasciné il y a des années en la découvrant en grand dans le portfolio

Franck Biancarelli a dit…

Elle est chouette mais très classique. Pas de difficulté technique majeure en tout cas quand on s' appelle Buscema (femme posée sur l' arbre comme elle le serait sur le sol appuyée avec un bras bizarre à un tigre réussi mais très Frazetta. Mec au premier plan dans le posing Buscema générique. Une jambe bien vers le devant de l'image, l' autre bien vers le fond de l' image dans l'ombre et bras inversés)
Une imagerie qui ne sort pas des canons Frazetta. Bien exécutée mais pas vraiment habitée.
Mais oh, ça va hein. Tout serait de ce niveau on n' aurait pas grand chose à dire. :)

Philippe Cordier a dit…

C'est très vrai et à y revenir je me dis que çe qui m'a captivé, c'est le côté appliqué de Buscema (il le faisait pour la France mOssieur) le visage de la nana très Buscemien classique, le tigre, l'arbre et le gars (presque tout quoi) ultra Frazettien...

Cromosome a dit…

Ouh là là , mais je ne suis pas très réactif sur ce coup-là, moi !

Sur la Panossian, j'ai trouvé que le fini était très rapide et pas terrible (peut-être, il en gardait sous le pied et travaillait en fonction de ce qu'il était payé). Cela étant, à regarder Google images, il produit aujourd'hui des illustrations très chouettes, c'est très vrai.

La Kubert est très bof, c'est vrai aussi. La faute n'en revient pas entièrement à Jusko car j'ai mémoire d'une autre couverture récente de Jusko sur Conan et, là aussi, on peut ranger cela dans l'anecdotique (litote).

Pour l'anecdote, il parait que (je n'ai pas vérifié), Howard n'a jamais écrit dans ses nouvelles l'expression " Conan le barbare" !

Philippe Cordier a dit…

oui j'ai lu cette histoire de barbare, c'est Schwarzy qui a déformé la mémoire collective :)

Duphot a dit…

Il me semble que le travail du coloriste est autant à créditer que celui du dessinateur sur ce projet. La colo est top. On retrouve le style de Nob sur Silas Corey dont l’apport était déjà important !

Philippe Cordier a dit…

C'est sur
Nob s'adapte au trait et du coup c'est vrai qu'il était un peu dans l'esprit de ce coloriste là (un poil moins texturé peut être)