Rechercher dans ce blog

vendredi 24 mars 2017

Savoir Surfer

 Pour son dessin hommage au King, à paraitre dans le livre Kirby and Me, Klaus Janson a dessiné le Maestro sur un surf (invisible sur le mini bout du dessin ci dessus, bien sur)
J'ai voulu faire un tour rapide de ceux qui, pour moi, ont compté pour ce perso emblématique de chez Marvel, qui m'a souvent laissé indifférent (à la frontière du ridicule et de la poésie) mais qui fut si bien traité graphiquement
Création de Jack Kirby donc, dans les pages des FF, repéré par Stan Lee qui le mettra en avant et en fera l'un de ses personnages fétiches
Le pinceau magique de Sinnott à l'encrage
 Une rage toute Kirbienne
 John Buscema reste, après le King,le dessinateur le plus lié au Surfer
 moins carré physiquement mais mettant bien en avant la majesté voulue par Lee
 
 L'auteur plus "moderne" qui fut le seul à m'intéresser à ce perso fut John Byrne, que ce soit dans son récit (très bien) encré par Palmer, ou au sein du titre FF dont il s'occupait (bien) à l'époque
 
 
 J'ai cru que Marshal Roger pourrait me faire suivre avec plaisir une reprise du titre en solo en 87 (Englehart au scenar) Je le lisais dans Nova. Mais non
 3 de mes dessinateurs favoris qui, le temps d'une illue, ont foiré le personnage. Zeck le fait trop musclé des épaules (sur un fond de ville hallucinant), Janson rate son dessin et Romita Jr en fait un bodybuildeur
 
 
 Pourtant, en fin de run DD, Romita Jr m'avait emballé avec son approche minimaliste sublimée par Williamson
 
 
 Alan Davis colle parfaitement à l'esprit Stan Lee
 Joe Jusko le fait briller, respecte l'idée d'un chevalier argenté, avec l'approche qui est ce que je déteste le plus, ou presque, dans la peinture de comics
 Côté vf, j'avais trouvé ces couv marquantes
Mitton
 Mitton bis
vf/vo (cf retouches)
 
 Jean -Yves Mitton seul au dessin d'une unique aventure made in France (dire que je ne l'ai jamais lue!)
 
 J'aimais beaucoup cette 4ème de couv de notre JYM national
  Tandis que son dessin sur cette couv, même si intéressant, me renvoie trop à la pire période de saccage/auto censure vf (entre autres des DD de Miller/Mazz)
 Impossible de finir ce tour de France du surfer sans évoquer celui qui ouvrit une voie : Moebius (sur scénario de Lee bien sur)
 

mercredi 22 mars 2017

Thierry Martin en chair et en os?!

 Les stocks de quoi? mais les stocks de ce somptueux livre bien sur
 Pourquoi? Pour aller là
Thierry Martin sera en effet présent en notre somptueuse capitale des Gaules, ce samedi 25, pour signer son Art Book à la librairie Experience
Venez nombreux, je dédicacerai le livre et Thierry papotera avec vous avec plaisir (ou le contraire, ou les deux, je ne sais plus)
 Pour rappel, et en toute non objectivité, ce livre est un bijou, encore dispo, en quantité raisonnable, chez l'éditeur
320 pages de merveilles en couleur, avec ordi, sans ordi, en noir et blanc...Une tuerie

 
 
 Avec des images qui bougent (si le lien fonctionne)
 https://youtu.be/EOg-xkfe36M

 N'hésitez pas longtemps, car avec l'actu que le Monsieur annonce (Un gros livre le mois prochain chez Futuro, du Valerian pour Pilote et d'autres joyeusetés) il va devenir INABORDABLE! La preuve, il en est déjà rouge de contentement (dessin de Hervé Bourhis qui vous permettra de le reconnaitre aisément)

lundi 20 mars 2017

Comics trombinoscope

Chez Marvel, dans les années 60 le BullPen était une sorte de mythe, bien entretenu par Stan Lee : l’idée d'une maison bien familiale (Marvel) pleine de gentils dessinateurs qui travaillent ensemble, dans la joie, à divertir les masses...Pas entièrement faux (en comparaison avec Marvel années 90 et depuis) mais bien enjolivé quand même
Voici un trombinoscope assez complet du staff Marvel des années 60

Triste de voir que sur le nombre, à peine 10 sont encore parmi nous. Pas des moindres toutefois, et quelques rares encore en activité. Citons Stan Lee, John Romita, Sal Buscema, Neal Adams, Roy Thomas, Marie Severin, Larry Lieber (frangin de Stan Lee), Jim Steranko et THe encreur, Joe Sinnott, que voici sur une photo récente
A propos de photos, en voici 3 qui sont une découverte, pour moi
Un tout jeune Al Williamson (avec Madame)
 Frank Frazetta et son épouse, avec un étalon italien
 Et le plus grand, Will Eisner, cassant le mythe de l'artiste loin du quotidien

vendredi 17 mars 2017

Logan

 Ayez, je l'ai mon film favori de Super Héros!
Que ceux qui n'ont pas vu le film se rassurent, je n'évoque rien de l'histoire
Egoïstement, c'est de loin celui que je préfère, même si j'en ai raté quelques uns. Egoïstement dis je, car si on veut que les franchises ciné ramènent des kids vers les comics c'est raté. Ce film, d'une violence incroyable, interdit aux moins de 12 ans (j'aurais mis 16 moi) ne fera pas le boulot. Mais pour moi c'est du tout bon. Je suis à fond dedans. Le contexte, les perso secondaires (comme Caliban) les méchants (Pierce...) tout vient de ma période de lecture : Weapon X de BW Smith et les mutants de Claremont
Ok Millar est important avec son Old Man Logan, mais moi j'ai surtout retrouvé "mes persos"
La transmission, le relais, les doutes, les faiblesses, la responsabilité...pour clichés qu'ils soient ils ont tous marché sur moi
Avec, en prime, une actrice adorable, mimi et douée
 Il est TRES violent. Un peu trop. Avec moins de scènes de charcuterie, le film aurait gagné en lisibilité et en intérêt mais c'est presque un détail
 Je suis des rares qui n'ont pas aimé les Gardiens de la galaxie. Logan est aux antipodes, sans humour ni décalage. Il lui faut les moyens de cette ambition. C'est le cas avec une réal que j'ai apprécié, une musique au top, des ambiances extra, des acteurs qui assurent (tant Logan que la fille que le Prof...)
Un film dur, triste, noir, violemment beau.
 
 
 Je ne suis pas fana du tout des films fourre tout, qui veulent plaire à tous (Avengers?)
Logan assume une histoire simple, crédible, droite. J'ai BEAUCOUP aimé
Le film auquel il est fait référence dans le film, le western Shane, m'est inconnu mais il est évident que le clin d’œil se justifie
Logan est un western de Super héros. Une fin de genre
 La référence absolue du film, et de son acteur principal, c'est lui. Présent sans y être, tout du long
 Jackman lui ressemble, joue du même type de jeu (dans une scène dans le désert, le plan du visage de Logan est le même que celui de Clint, assoiffé, dans le Bon La Brute...)
 Jeunes, la ressemblance est étonnante
 même récemment...
 pour évoquer, quand même, la BD, Gabriel Hardman est intervenu sur les boards
En voici deux
 
 Des auteurs de comics ont fait un poster spécial pour le film. Tous, ou presque, se vautrent selon moi, même Art Adams et son auto citation
Le meilleur reste, encore lui, Bill Sienkiewicz
 
Curieux d'avoir vos avis car je pense que Logan ne peut laisser personne indifférent