Rechercher dans ce blog

mercredi 28 septembre 2016

All Star Surcharge

 En juillet j'avais montré des bouts de previews du All  Star Batman à venir. Le 2 est sorti mais je n'ai lu que le 1 à ce jour
Le scénar de Snyder n'est pas hors du commun, le concept (sortir un perso de son cadre de confort) est classique mais le road movie d'un Batman "lié" à Two Face, dans l’Amérique profonde, poursuivi par des tas de bad guys, est plutôt prometteur
Le dessin? Ah, le dessin. Romita Jr fait un boulot très appliqué, pousse visiblement un peu les murs, ou plutôt le "full script", pour placer au mieux ce qu'il sait faire, c'est à dire la narration. Il y a des choses assez agréables mais le souci est que des lorsque des bouts de planches pêchent un peu, ils ne sont pas récupérés par l'encreur, Danny Miki. En effet Miki ne travaille que sur du crayonné précis, il ajoute des détails (souvent trop d’ailleurs) mais ne sauve pas un dessin léger comme savent le faire Janson ou Palmer.
A la couleur, mes craintes étaient globalement justifiées. Dean White fait son show, avec plus ou moins de goût mais en oblitérant souvent le travail des dessinateurs/encreurs et, surtout, il charge des planches déjà ultra chargées. Résultat, une lisibilité qui trinque pas mal
JRjr opte souvent (ou Snyder) pour une narration cinématographique. Il reste bon pour poser une ambiance, même statique, et White ne rend alors pas son pire boulot
 
 je trouve même que le travail de textures ajoutées, à la couleur, n'est pas une mauvaise idée sur une scène de flash back (mais alors quel dommage de saturer de la sorte la page de textes!!)
 
 
 Encore un découpage ciné, avec une certaine retenue de la part de l'encreur
 
 Preview du 2. Un encrage bien trop poussé et une colorisation pyrotechnique : une horreur
Dans une scène d’action, que Romita Jr sait gérer, l'oeil n'est pas censé tout voir. Quel est l'intérêt de nous encrer toutes les fibres du tronc en mouvement, à par ralentir l'oeil là où il devrait au contraire passer rapidement
Et le visage rouge de Batman! A croire que le tronc est enflammé et qu'il éclaire le perso
 
 Pire encore : un ciel de dessin animé et de l'herbe...en plastique!
 
 Encore pire avec une scène (du 2) d'eau assez surréaliste au niveau rendu de couleur
 Miki est TRES appliqué, mais ce qui rend bien en A3 noir et blanc ne supporte pas forcément si bien la réduction (et encore moins la mise en couleur) 
Ca reste très propre et très net avant la colo. 
Je pense que ca va probablement permettre à un jeune lectorat de "redécouvrir" le dessinateur par le biais de cet encrage "moderne"
 Un exemple de crayonné poussé
 
 Je suis curieux de voir ce que fera Miki sur ce genre de crayonné un tout petit moins précis
 La couv de l'épisode quatre au crayon, puis attaquée par Miki et, enfin, encrée
 
 
 Process complet, du rough à la colo (une colo façon playmobil)
Batman, un numéro 1, de la pub, un scénariste vedette, un vieux routier du dessin qui s'applique, un encreur qui fait un petit rappel de finition à la Capullo... Ca sent une chose...

mardi 27 septembre 2016

The Late Knight III

 Un mot rapide pour les fans de Dark Knight III, en cours de publication. Apprenez la patience car en plus des retards actuels les scénaristes Azzarello et Miller ont décidé, avec l'accord de DC bien sur, d'ajouter un chapitre : la série fera donc 9 numéros et ne finira donc pas, en vo, avant le printemps (été?) 2017

Le 6 sort le mois prochain. Andy Kubert fait la couv principale et il y a des variants dont ces 3 là
Jim Lee assez classique
 Je trouve celle de Klaus Janson old school mais elle me plait beaucoup
 Et je suis bluffé par celle de Frank Miller!!! Retrouverait on bientôt (enfin) le Miller de la grande époque!?

lundi 26 septembre 2016

Grandiose Homme Singe

 Attention livre à ne pas rater
Dark Horse propose (donc en vo uniquement pour l'instant) cet énorme pavé qui reprend TOUS les épisodes de Tarzan que l'immense Joe Kubert a écrit et dessiné il y a plusieurs décennies! Kubert dessinait tout très bien, mais Tarzan était son chouchou car il en admirait le trait de Hal Foster dans sa jeunesse. Il a donc mis un soin tout particulier sur ces pages
A l'époque, dans les années 70, Kubert éditait (au sens américain/editor) un tas de comics pour DC, faisait pas mal de couv et des pages intérieures également. Il faisait Tarzan...en plus! Par endroit on sent qu'il va un peu plus vite, on est assez loin du niveau de détail qu'il mettra dans des œuvres plus récentes, mais du Kubert "rapide" reste supérieur à 90% de la production actuelle. Il a toutefois eu à se faire aider, ce qui fait que sur les 29 épisodes de ce livre il y en a 2 de"bricolés" : il a reconstitué une histoire à partir de pages et/ou cases de Hogarth, faisant des transitions avec son style à lui. Il a fait de même avec un comics de Hal Foster. Entre le gain de temps et l'hommage à deux de ces maitres.
Un autre épisode fut crayonné par son ami Franck Thorne. Le style de ce dessinateur n'était pas éloigné de celui de Kubert et comme ce dernier a encré de sa patte très reconnaissable, le résultat final est du Kubert. Enfin, une histoire fut scénarisée par Kanigher et encrée par Russ Heath. Le style est très différent et Heath reste seul visible au final. En dehors de ces 4 épisodes, tout le reste est du 100%  Joe Kubert. Sur ces 29 premiers épisodes made in DC il n'y en a qu'un que Kubert n'a pas réalisé (et qui n'est donc pas dans cette compil) Après il a continué à écrire editer et découper mais ce sont d'autres dessinateurs (comme Redondo) qui finissaient
Mais revenons à ce livre ci :
C'est grandiose! Les histoires sont du ERB classique, avec un côté forcément old school mais tellement bien racontées que la lecture n'est pas fastidieuse
 Et le dessin?  Le bonheur! Tout est bon dans ce travail, synthèse parfaite du bon trait et du trait suffisant.
Kubert "dit" juste ce qu'il faut, au dessin, pour que le lecteur comprenne et complète.
Du très grand art
La couleur, car hélas le livre est en couleur, est restaurée mais pas refaite, c'est donc toujours le très simple mais honnête travail de Tatjana Wood qui est visible
Pages tirées du site de Dark Horse, et de ce livre
 
 
 
 Ces pages ci viennent d'une autre intégrale, a priori au papier/rendu plus proche des comics d'origine. 



Quant à ces pages ci, elles viennent des comics d'origine dont le papier pulp correspondait nettement plus à l'esprit de la série
 
 

Le noir et blanc est forcément supérieur (j'ai les premiers épisodes en petit format noir et blanc en italien et c'est bien plus agréable)
Regardez une page en "vieille vf" n et b. Superbe

Alors bien sur l'idéal est d'avoir l'une ou l'autre (les 2?) des Artist's Edition de IDW qui reprend les pages en fac similé...
 
 mais ces livres sont très chers donc en attendant, cette compil Dark Horse est "the next best thing" (pour 30 usd!!) Sans compter que quelques bonus , comme des textes de la main de Kubert, et des des découpages de pages, ne gâchent rien.
Pour la route, un p'tit cours de dessin par le Maître.
Ca a l'air simple non?

vendredi 23 septembre 2016

Goran Parlov

 Je pensais avoir déjà évoqué cet excellent dessinateur (d’origine croate) mais en fait non
Corrigeons cela, à l'occasion de la sortie en vf (Urban) de l'une des bonnes mini séries de Mark Millar
Je mets ci dessus la couv us car la couv Urban , par Cassaday, n' a pas d’intérêt
Parlov sait tout faire (et a tout fait) 
Ici il tord un peu son trait pour pencher vers Moebius et c'est très beau
Il carbure au "less is more" de son idole et maitre Alex Toth, et ça fonctionne car il est bon (épurer n'est possible que pour les bons)
 J'ai découvert Parlov dans les petits formats italiens, avec Tex
 Cette icône du genre, perso populaire par excellence, a été dessinée par les plus grands, de tous les pays (citons Mastantuono, Kubert, Font, Bernet, Milazzo...) mais Parlov ne s'est pas laissé impressionner (en apparence) Il joue sur les noirs façon Pratt/Caniff, découpe avec goût et simplicité...Un récit classique de Tex avec un dessin superbe (et en noir et blanc!)
 version originale

Recruté par les gros DC et Marvel je n'ai pas tout lu de ce qu'il a fait, mais ses Punishers et ses Fury (avec Ennis au scénario) étaient grandioses. Il garde son style, clairement influencé par l'école latine (Font, Bernet...) joue toujours autant des contrastes de masse tout en ouvrant un peu plus (que sur Tex) son trait, pour que la couleur puisse arriver

 
 
 Rappelons, une énième fois, le rôle de l'encreur. Parlov (un ours gentil comme j'ai pu le constater à Andennes sur le festival de l'ami Tony) et un excellent encreur au pinceau. Quand il a donné un coup de main au dessin de Y Le Dernier Homme il est probable qu'il ait un peu changé son trait mais c'est surtout l'encreur en titre de la série, José Marzan Jr, qui avait la tache de faire coller l'encrage au style de la dessinatrice titulaire Pia Guerra
 Et quand il officie sur les découpages de Black Widow, l'encrage de Sienkiewcz l'emporte d'une manière... spectaculaire