Rechercher dans ce blog

samedi 9 décembre 2017

John Romita Jr, THE livre!


100% John Romita Jr
Plus de 40 ans de carrière, ça justifiait bien un gros pavé entre le ‘zine et le livre non ?

La bête, sur laquelle je bosse depuis des mois, est donc là, au format A4, souple et en noir et blanc
300 pages dont près de 280 planches crayonnées pleine page
Peu de texte donc, mais quand même une intro, une évocation de la méthode JRjr, une présentation de l’illustration d’un plot et d’un script, et un petit texte pour chaque section de planches  crayonnées
Ces sections font, en moyenne, entre 10 et 20 pages chacune (plus pour Daredevil)

Il y a : Daredevil, Iron Man, Punisher/Batman, Spidey Lost Year, Thor, Spidey, Gray Area, Black Panther, Wolverine, Kick Ass, Hulk, Captain America, Superman, Batman, et un cadeau : les premières pages d’un projet de creator owned en chantier depuis des années, et espéré pour l’an prochain
Le cadeau de Noël idéal? 
Pour qui?
Pour les fans de JRjr bien sur, mais aussi pour les amateurs de crayonnés, et de «cuisine interne ».
Je ne pensais pas que réunir les planches que je voulais, et que je n’avais donc pas, serait aussi difficile et long, mais je suis plutôt ravi au final.
Pas d’exhaustivité mais un parcours de planches très représentatif de cette énorme période 1988/2018.
Un exemple en "photos floues de téléphone sans flash"
 
 
 Les repro varient selon la source, copies, scan...mais couvrent une sacrée période
3 décennies en 3 pages, pour le fun
 
 

Lors des premières évocations de ce projet, des auteurs m’ont dit qu’ils aimeraient s’amuser avec des crayonnés, et encrer pour le plaisir (ou pour s’entrainer). Alors ceux qui achèteront ce Storyteller pourront me demander un ou deux jpegs de planches, que je leur enverrai avec plaisir par mail  pour qu’ils l’impriment et n’abiment pas leur beau livre.

Il y a 150 exemplaires de ce livre
Les premiers à me le commander auront un  tiré à part fait juste pour ce tirage, par un « auteur mystère » (mais qui peut bien être ce Jerry Alone ! ?)
Le stylo n'est pas offert, il vous donne une idée de la taille de l'objet 

Infos pratiques :
Les premiers exemplaires sont imprimés pendant que vous lisez ceci, et je les récupère en seconde partie de la semaine qui arrive

30€ l'exemplaire
+Fdp/France : malgré la couv souple l’objet est costaud :  8.50€ Colissimo (suivi donc) Un peu plus pour ceux qui veulent que ce soit contre signature
Donc 38,50 fdp compris

A priori les fdp vont augmenter dès le 01 01 alors lancez vous cette année : )

Paiement  
Par chèque à l’ordre de Philippe Cordier 525 rue du Mollard 01120 Dagneux,
en me donnant bien l’adresse d’expédition (qui n’est pas toujours celle  sur le chèque)
Ou bien via paypal : philfif@libertysurf.fr (idem, adresse d’expédition à vérifier car paypal n’est pas toujours à jour)
 
Je me suis bien amusé à compiler/organiser/présenter tout ça et j’espère que vous découvrirez, ou redécouvrirez, ce grand narrateur d’un autre œil.
A propos d’œil, jetez en un sur la 4ème de couverture, et aux textes envoyés spécialement pour ce livre, par Messieurs Romita Jr, et Janson !
Pour terminer, et inciter d'éventuels hésitants, regardez un peu ce que donne une page imprimée (ici, Superman), blindée de textes, puis comparez avec la version crayonnée (telle que vous en avez des tonnes dans le livre)
Une vraie redécouverte du dessin
 
 
Dernier bonus comparatif : une page de DD et sa version au crayon
 
Le reste...dans ce bouquin 100% mine de crayon!

vendredi 8 décembre 2017

mercredi 6 décembre 2017

Un Punisher...presque vrai

 Le Punisher, pour moi, ne passe pas à l'écran. Sa violence exagérée peut être intéressante, si bien traitée, en comics, mais sur grand écran...bof (autant se regarder à nouveau les Dirty Harry)
Des 3 adaptations du perso ci dessus je n'ai vu que la kitch 1ère, avec '"Ivan Drago"
La dernière, c'est celle ci...
 Je vois sur ce site, qu'un gars a fait un montage avec le visage de l'acteur, et des cases  bien antérieures, made in Romita Jr/ Janson tirée de l'un des meilleurs travaux du dessinateur, sur Punisher War Zone (scénar de Dixon)

 Assez bluffant par endroit, comme avec cette image, surtout une fois mise en noir et blanc
 J'aime aussi celle ci...
 tirée de cette case

lundi 4 décembre 2017

Blob

 Découvrir sur grand écran cette version de cet ennemi des X-Men m'avait un peu surpris, plus le ridicule de voir un gars de cette trempe avec des gants de boxe...mais à la réflexion il n'est pas si éloigné des origines de papier, et c'est même plutôt mieux que de l'avoir démesurément grandi par ordi façon Hulk
Le Blob, comme une grande partie de l'univers X-Men, est né sous le crayon du King Kirby, dès le 3ème épisodes des X-Men

 Il est dans un cirque, jusqu'à ce que le professeur Xavier lui apprenne qu'il est un mutant, mais qu'il choisisse la "voie du mal/Magneto".
Il est lourd, dans tous les sens du terme
 Sa particularité principale réside dans sa masse. Il rejette les balles, et semble inamovible
 
 Il reste à taille humaine, ce que l'un des meilleurs dessinateur des mutants n'oubliera pas.  
John Byrne ne va pas augmenter sa taille/masse...
 trouvant d'intéressants subterfuges, avec Claremont, pour le rendre plus vulnérable
 Marc Silvestri reste dans cette veine, avec le même scénariste, mais le "gonfle" quand même un peu (notez le rapport corps/tête!)
 Enorme séquence jouant sur la masse du gros Blob
 Je ne sais pas ce qu'est devenu ce personnage depuis de nombreuses années, mais pour moi le top est, une fois de plus, intervenu avec Romita jr, lors d'un épisode de Daredevil avec Nocenti
C'est un vrai retour à Kirby, avec de bons gros clins d’œils appuyés :
Inamovible...
 et il rejette les balles
 un corps à corps direct avec tête à cornes ne pouvait tourner qu'au désavantage du diable rouge
 
Qu'est il advenu de DD sur cette séquence? Vous le savez si vous avez lu ce run de DD et si vous venez régulièrement ici, vous avez forcément lu ce run, non?

vendredi 1 décembre 2017

Combat (amical) de revues

 Lors des mes recherches pour l'entrée de ce mercredi je suis tombé sur ce superbe dessin du maestro Franquin
Il symbolise ce qui fut, toujours, une guéguerre parfois amicale, parfois moins, entre deux revues Franco Belges mythiques
Du coup j'ai vu que Hughes Dayez (sa rubrique "rétro" dans le Spirou actuel est incontournable) a signé, il y a quelques années, ce livre, sur le sujet
Je ne vois pas de signature mais il parait certain que l'excellent Al Severin est l'auteur de la couv
 Spirou a, forcement, remporté la bataille des revues, puisqu'il est seul à continuer aujourd'hui
Je n’étais, gamin, ni Spirou ni Tintin, même si j'ai souvenir d'acheter quelques rares Spirou

Moi j'étais...
 
 ce qui me permet de montrer cette jolie chose
Cette planche provient de l'une des meilleurs parties du travail du génial André Chéret. Une merveille!
 Je découvre que le grand scénariste Roger Lécureux s'était inspiré de son propre boulot, 17 ans plus tôt, sur ce personnage que je ne connais pas, Nasdine Hadja
Je ne sais pas qui dessinait mais ce n'est pas lui manquer de respect que de dire qu'avec une idée identique sa mise en page est infiniment moins dynamique (à sa décharge il y a, sur cette exemple, moins de cases)

mercredi 29 novembre 2017

Franquin, Conrad, auto censure et retouches

 Je me souviens très bien de ce gag de Gaston, comme de bien d'autres. Comme souvent chez ce génie du mouvement qu'était Franquin, le visuel emporte largement l'adhésion du lecteur presque indépendamment du fond du gag.
Quelle surprise de découvrir le doc ci dessous, avec le gag tel que pensé (pour le fun? il savait que ça ne passerait pas), par Franquin. On voit bien les 2 cases ajoutées à la page publiée. Amusant mais surprenant car on dirait que ces cases "coquines" furent faites dans son style postérieur, période Idées Noires au rotring; Toujours est il que le Jean en question, destinataire du doc (un organisateur de festival je crois) ne devait pas être peu fier d'être le seul à avoir ce gag en l'état, et avec une telle signature!!!
 Côté retouches je suis également tombé sur ce document
La série Les innommables, de Yann et Conrad, je ne l'ai pas, je tourne autour depuis longtemps et je pense craquer sous peu. Sans aller jusqu'à Hergé qui a redessiné ses albums (avec son studio) bien des auteurs retouchent leurs planches lors de rééditions. Conrad, au trait virtuose (plus intéressant que son actuelle "copie" de Uderzo), va assez loin de ce côté
Voici une demie planche originale...
  la version initialement publiée dans Spirou...
et la version (Dargaud je crois) refaite pour une autre édition
L'ambiance change radicalement rien que du fait de la nouvelle couleur
Le trait des perso (et des poules!) redessinés n'est pas le même, plus fin.
Je préfère assez largement la première version

lundi 27 novembre 2017

Encore Jr, en grand écart

Le lundi c'est Romita Jr?
 Mark Millar avait déjà suggéré, ci dessus, que Kick Ass pouvait n'être qu'un costume, un concept, qui se passe de personne en personne
C'est officiel puisqu'en février Kick Ass sera une femme, afro-américaine
le crayonné sans couleur


Ce perso aime bien s'assoir au bord du lit dirait-on
 Romita jr replonge, décalant (encore et toujours) son creator owned
Pas d'encrage, et c'est plutôt sympa je trouve
Reste que ce titre ne m'emballe pas, et ce depuis le début
 
 
 
 Cette couv alternate de JRjr est moyenne
 
Celle d'Olivier Coipel (adoubé par Millar avec qui il va travailler sous peu) est magnifique
 Le grand écart évoqué dans mon titre vient de ce saut temporel, 30 ans en arrière, à l'occasion d'un gros évènement : la demande en mariage de Peter Parker, à Mary Jane
Cette idée du mariage, de Shooter, n'était pas bonne, les jeunes lecteurs ne s''identifiant plus au perso, mais ça nous a permis d'avoir ces deux épisodes de la demande, atypiques
Atypiques car Romita Jr, à l'époque, ne fait pas encore de crayonnés finis (ce qui n'est précisé que dans le 2nd épisode) et son encreur compte alors beaucoup
Cet encreur est le très controversé Vince Coletta
On passe la bof couv de Milgrom
 Je trouve cette première page très belle
 Celle ci aussi, qui laisse entrevoir le JRjr de DD qui arrive bientôt
 THE proposition
Quel suspens!
 On passe vite la très moche couv de, encore, Milgrom...
 pour un gros plan très Coletta très années 60/70, et une réponse cinglante
 Le découpage est, comme l'exigeait Shooter, carré, clair, simple et fluide, mais la finition de son ami Coletta est old school au possible. On se croirait dans les romance comics qu'il faisait bien avant
 Ah ces bulles de pensées!! Pour kitch qu’elles puissent paraitre elle manquent aujourd'hui, dans nos comics actuels les estimant "non réalistes"
 Coletta a la main lourde, il "nettoie", enlève probablement des traits comme à son habitude, est donne au dessin en formation du jeune Romita une "patine" hors du temps
 Une page condensant pas mal des clichés du titre à l'époque (sacrée May, fragile et éternelle à la fois!)
Sacré grand écart, je confirme, entre le traitement pseudo réaliste de la violence de Millar dans Kick Ass, et le côté si désuet de Peter and Co