Rechercher dans ce blog

lundi 23 octobre 2017

DD 271, sous l'encre

 Ce numéro de DD nous a fait connaitre Brandy, perso activiste très intéressant issu de l'imagination de Ann Nocenti il y a près de 30 ans
Sa 1ère rencontre avec Daredevil fut...mouvementée
Dans "mon JRjr's Storyteller" vous aurez la séquence entière, mais puisqu’il n'y aura que du crayonné je vous mets là 2 cases encrées par le géant Al Williamson
Romita Jr faisait du crayonné fini, pour l'époque, c'est à dire qu'il plaçait les zones de noirs.
 Le 271 est sur la deuxième partie de son run, alors qu'il savait très bien tout ce que Williamson pouvait interpréter. Le plat du crayon devient une succession de beaux coups de pinceau...
Notez le crayon non encré et non effacé, volontairement, sur le visage de Brandy, pour faire sale"

En restant dans le sujet, il fut souvent question, en commentaires d'entrées sur ce run de DD, de savoir comment se le procurer, ce run, hors single
Et bien c'est possible
Il y a différentes compil dispo, mais rien que 2 d'entre elles, celles de la collection Epic (pas données d'ailleurs), reprennent du 253 au tout dernier épisode, le 282 (malheureusement ils ajoutent aussi, surtout dans le 2, de très dispensables épisodes hors run)
 
 253/282?! Les puristes diront : "mais il en manque!" Et ils auront raison. Il n'y a pas, en vo/compil, les 250 à 252
Pour éviter les singles, une seule solution, la vf RCM Semic d'origine, sous couv de Tota, qui reprend justement ces épisodes là
Avec ses 3 bouquins vous avez un peu de vf et de la vo mais vous avez tout le run (fill in compris)

13 commentaires:

JP Nguyen a dit…

Hello Phil, tu dois être fâché avec les chiffres, tu parles de 353-382 au lieu de 253...

Il y a peut-être un petit espoir que Marvel sorte un jour un epic qui incluerait ces numéros, plus ceux dessinés par Leonardi (avec Bushwacker et Wolverine...)

Philippe Cordier a dit…

corrigé, thanks

oui, ca me ferait racheter une énième version de ce run :)

JP Nguyen a dit…

D'ailleurs, as-tu lu les DD de Nocenti précédant les numéros dessinés par Leonardi et JR Jr ?
Je les ai en format numérique mais je ne me suis jamais vraiment plongé dedans. De mémoire, parmi les dessinateurs, il y a Louis Williams et Todd McFarlane (débutant).

Philippe Cordier a dit…

oui, tous
Il y a à boire et à manger, selon les dessinateurs
On sent qu'elle n'est pas intimidée par la run récent de Miller, elle fait ce qu'elle veut et commence à construire ce qui deviendra vite géant (les "gamins en skate" par exemple) mais il y a vraiment des choses atroces graphiquement
McFarlane est "amusant" de mémoire (et copie Miller sur des séquences)

Laurent Sieurac a dit…

Ca serait quand même encore plus sympa que Panini se penche sur ce formidable run quand même (bon globalement j'ai tout le run de Junior ) et je dois avoir quelques VO le précédent mais c'est juste anormal que ça ne soit pas dispo actuellement en VF (tout comme sont mini run sur pupu ;) )

Philippe Cordier a dit…

c’est vrai que c'est très étrange car Jr est très présent en vf (encore très récemment avec Thor)
mais pas son DD ni son Punisher, ni, mais je peux me planter, son 3ème meilleur taff : le Iron Man avec Byrne?

RDB a dit…

Déjà, j'adore la couverture de cet épisode : Romita Jr saisit ce que distingue DD d'autres héros similaires (comme Spidey, Moon Knight, Iron Fist par ex) et que Chris Samnee appelle le "swingin' devil" (je crois qu'il d'ailleurs repris cette formule à Michael Lark, qui utilisait des termes similaires). Il y a quelque chose d'à la fois aérien, dynamique et en même temps DD n'est pas un voltigeur comme Spider-Man, capable d'acrobaties insensées, dans des poses tordues. L'autre détail, c'est que DD est un héros qui tombe, au sens propre et figuré : il tombe sur ses ennemis depuis les toits de la ville (ou n'importe quel point élevé), mais c'est aussi qu'il tombe pour toujours se relever (l'archétype du héros qui, même roué de coups, se redresse et repart au combat, n'abdique jamais).

L'encrage de Williamson produit toujours le même émerveillement chez moi. Le fait qu'il était un dessinateur exceptionnel aboutit à un encrage intelligent et valorisant pour l'artiste dont il a à s'occuper. On ne peut que se réjouir que Romita Jr et lui se soient si bien trouvés, entendus, complétés : ils font partie du panthéon des grands duos dessinateur-encreur, de ceux qui vous forment le regard (comme Byrne-Austin, Miller-Janson...).

Comparer le crayonné, poussé, de Romita Jr avec le rendu final de Williamson est un document magnifique. C'est parfait, y a rien à redire.

Il y avait comme un état de grâce dans ce run : histoires originales et imparables, du fond, un graphisme incroyable, une ambiance. Le plus formidable peut-être est que, de l'aveu même de Nocenti, quand on lui a offert le poste de scénariste sur la série, elle a bien sûr hésité (sachant après qui elle passait...) mais pas bien longtemps car elle a écrit avec insouciance, en suivant son instinct, ses idées, et en étant soutenu par le staff éditorial. Il me semble que cet esprit de liberté et de confiance a gagné toute l'équipe du titre alors et permis à chacun de se donner à fond. Quand on travaille dans ces conditions, difficile de se planter (à moins d'avoir des lecteurs complètement idiots - ce qui peut arriver...).

Concernant les recueils Epic Collection, ils sont certes un peu chers, mais c'est vraiment bien fait (même si là, pour le coup, zapper les premiers épisodes du RCM est franchement une boulette). Disons donc que c'est un bon investissement, d'autant qu'avant d'avoir l'équivalent en vf (pour aussi cher, sinon plus), on peut se gratter... Mais c'est vrai que j'aurai adoré que la collection Essential existe encore pour racheter ces épisodes en noir et blanc et profiter pleinement des dessins de JR Jr-Williamson.

Philippe Cordier a dit…

L'état de grâce dont tu parles est d'autant plus vrai que même lorsque le dessin est en dessous (car il y a eu des épisodes réalisés plus vite, et ça se voit) ça fonctionne quand même très très bien du fait de ce trio extra

Sans parler de lecteurs idiot,s ce run n'est devenu "mythique" que bien plus tard; Il ne vendait pas bien et des lecteurs, nombreux, ont vite râlé que DD soit si loin de la ville, si longtemps

Lionel Garcia a dit…

Le run de la seconde guerre des armures est sorti dans la Collection Best of de Panini. Et c'est fou de voir à quel point, l'impression "merdique" des Strange sabotait vraiment le travail des artistes. Je crois que c'est l'un des travaux de Romita Jr avec justement les DD que je relis le plus.

Laurent Sieurac a dit…

J'ai fait l'impasse sur cette réédition mais si tu confirme que ça vaut le coup, Lionel, je vais peut-être me laissé tenter.

Philippe Cordier a dit…

Pareil
même si ca dépend clairement du papier
Moi j'aime le grain, le non glacé, or la compil us est sur papier fin et glacé, bof
Pareil pour le Punisher, je suis contant d'avoir la compil (même s'il manque 2 numéros) mais le papier est moyen
je veux un artist edition de
Man Without Fear
Iron Man 2
Punisher war zone

Probabilité? Proche de 0

Lionel Garcia a dit…

Le papier est glacé mais la qualité d'impression n'a rien à voir avec les Strange. On apprécie pleinement le travail graphique. A mes yeux, cela a été une redécouverte. Même si moi aussi, je ne suis vraiment pas adepte de ce genre de papier.

Philippe Cordier a dit…

Bon alors je passe puisque la compil us que j'ai oit être pareil
Merci