Rechercher dans ce blog

vendredi 6 octobre 2017

Lucky Luke de Lucky Luke!!!

 Ok oui c'est du copinage, car les Editions Black and White ne me sont pas inconnues, pour avoir donné des p'tits coups de mains pour certains livres... mais cela n'empêche pas un peu d'objectivité que diable! 
Déjà, leurs livres sont superbement réalisés, et une grande partie de la prod me parle bien.
Souvent, il s'agit de livres rares, à peu d'exemplaires, donc pas forcément accessibles à toutes les bourses. D'ailleurs celui qui se cache à droite de la photo en est un, de livre rare : une édition de repro de planches originales des 8èmes aventures de Spirou made in Tome et Janry. La Frousse aux Trousses. Superbe! Et bon sang que ce Janry est un bon encreur!
Exemple :
 
Mais revenons à nos moutons/cow boys
Certains livres de ces éditions BW sont très abordables (comment, j'en vois qui n'ont pas encore le Hors-Cadre de Thierry Martin ou le Abraham Stone de Joe Kubert!?!)
Aujourd'hui...c'est vraiment Noël en octobre!
Morris était un génie du dessin (et Goscinny du scénario) Les Rivaux de Painful Gulch est probablement l'un des albums les plus réussis du duo (mais il y en a quelques autres quand même). Morris a trouvé son trait mais il n'est pas encore en pilotage automatique, l'histoire est très drôle, pleine de trouvailles...
Bref, une pépite
Alors avoir l'album en plus grand (cf photo), avec des bonus et surtout...en noir et blanc!!! Le pied!!!
Ah oui, j'oubliais...le prix...39€!!!
 Parmi les bonus, quelques planches sont reproduites en fac similé, à partir des originaux (plaisir de voir de près le travail de Morris, et de comparer)
 Une merveille
Et dire qu'il m'aura fallu cette version  noir et blanc pour observer une évidence, alors que j'ai décortiqué le trait de Morris de long en large...l’influence apparente d'un autre génie de la BD, us cette fois, sur le jeune Morris : Harvey Kurtzman!
Influence relativement faible sur les tout premiers tomes, quasi disparue sur les derniers, mais claire ici, sur la finition enlevée de Maurice de Bevere

Je ne prends pas le temps de le (re)lire en détail, je fais cette entrée dès réception de la bête, car d'une part il n'y a pas tant d'exemplaires que ça (950) et je vois sur leur site que les premiers ont des bonus potentiels, alors...foncez!!!
Pour plus d'infos sur ce livre à la très fière allure (avec son beau dos rond), c'est
Pour commander et voir tous les autres livres, c'est aussi sur le site BW

5 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Bon Dieu !
Les Rivaux de Painful Gulch !
La guerre entre les O'Timmins et les O'Hara !
(ceux à gros nez, contre ceux à grandes oreilles)

S'il n'y a qu'UNE histoire de Lucky Luke à garder... c'est bien celle-là !

La version déjantée d'une histoire véridique, celle de deux familles ennemies, Hatfields and MacCoys, qui se détestaient depuis si longtemps qu'elles ne savaient plus pourquoi. Les vrais protagonistes finiront dans un massacre.

Je connaissais la parodie de Lucky Luke quand j'ai entendu parler des vrais dans un épisode des X-Men (ou de Daredevil, je ne sais plus).

Un des personnages (Wolverine ? Kitty ?) citait cette haine ancestrale pour dire "on ne sait parfois même plus qui a commencé, et pourquoi on se bat".

Comme quoi, on retombe toujours un peu sur nos marottes.

Je vais me laisser tenter... ainsi que par le Spirou !

Bon week-end !

JP Nguyen a dit…

Mon meilleur souvenir dans cet album, c'est le concours truqué pour faire gagner les deux familles et tenter de les réconcilier.
A un moment, ils sont tellement mauvais au rodéo que les autres participants doivent rester le moins longtemps possible sur leur monture pour pouvoir se faire battre...

Philippe Cordier a dit…

Laurent je parlais de cette anecdotique véridique, de l'origine du conflit, hier à mes filles :)
JP entièrement d'accord : si la conclusion est peut être un peu expédiée rapidement, rien que les concours truqués méritent l'achat
Même si la couleur à la Morris est géante, entre le foutage de gueule et le pur génie, voir ça en noir et blanc...miam

Laurent Lefeuvre a dit…

" entre le foutage de gueule et le pur génie."

Ce que je me dis à propos des derniers boulots de Geoff Darrow (Shaolin Cow-Boy).

Pas inintéressant, en tout cas !

Philippe Cordier a dit…

l’éblouissement technique m'a lassé il y a très très longtemps, Après son boulot avec Miller en fait (même pendant)

la couleur de Morris est devenue culte mais même si à la base c'est certes pour éviter des soucis techniques, de calage...qu'il a forcé sur les gros aplats, quand même parfois il absusait
Au final ça marche et ça marque alors il avait raison