Rechercher dans ce blog

lundi 8 février 2010

IronManeries 3 et Color guides

Je n'ai montré qu'un color guide de Iron Man par Romita jr/ Wiacek
Voici, en plutôt bonne resolution, ceux que j'ai acheté il y a quelques années
C'est limite pédégogique car ce procédé, long et fastidieux (noter tous les codes couleurs sur une copie peinte à la main...) a totalement disaparu des comics (couleur informatique oblige)
Iron Man , avec couleurs de Paul Becton (qui devait mettre en couleur 10 pages à l'heure on dirait)
Les deux 1ers exemples ont l'intérêt d'avoir une copie du noir et blanc avec (superbes scènes avec le Mandarin)




Autre auteur (Byrne, sur She Hulk), même procédé de couleur, mais autre coloriste (Glynis Oliver je crois) Un peu plus travaillé peut être

Et le dernier diffère car visiblement il date de juste avant l'utilisation de la couleur sur informatique. Pas de references/codes couleurs. Juste une peinture toujours sur copie A 4, probablement scannée directement ensuite. Dichital Chameleon sur Bachalo (et pas sa meilleure période d'ailleurs)

6 commentaires:

Nick Butch a dit…

Le gros problème de Bachalo à cette période, c'était surtout un encrage un peu douteux de Townsend (j'ai quand même une préférence pour Bachalo encré lui-même ou bien avec Buckingham)

Nick Butch a dit…

Sinon, je n'en démords pas, un bon color-guide comme ceux que tu as montré, ça a un peu plus de gueule que les couleurs qu'on nous refourguait à l'époque (et plus que beaucoup de couleurs aujourd'hui).

Philippe Cordier a dit…

C'est vrai que l'original couleur pète plus que l'impression terrible de l'époque sur papier toilette
Mais pour Townsend je ne suis pas d'accord : Bachalo experimente beaucoup et là il était dans une phase "grosse tête gros pieds"...bof bof et le rendu moyen devait,selon moi, plus à lui qu'à l'encreur qui est presque tjs très bon (regarde ce qu'il fait sur ses récents Spider Man : très beau car Bachalo est meilleur)
Sans compter que de mémoire sur les travaux anciens dont on parle il y a avait pas mal d'encreurs invités dont pas d'homogeneité

Nick Butch a dit…

Enfin j'avoue que Bachalo sur Gen X, j'ai toujours aimé (et je trouvais que l'ambiance gros pieds-grosses têtes allait bien pour des ados, voir Jubilee, toujours magnifique).

Après il me semble que la passassion Lobdell-Robinson n'a pas été des plus tranquilles, alors il est possible que le style de Bachalo s'en soit ressenti. Townsend, à ce moment là (quand Bachalo passe de Gen X à X-men), on sent quand même qu'il a été très marqué par sa collaboration avec Mad, je trouve, et qu'il a du mal à s'en détacher.

Pour les premiers travaux de Bachalo, c'est vrai qu'il est dommage de voir une bonne histoire comme Death: The Time of Your Life desservie par un changement d'encreurs au beau milieu (je crois même, mais j'ai un doute, n'ayant plus mon exemplaire sous la main, que Bachalo n'a pas dessiné toutes les pages).

Enfin, on en revient toujours à la même : l'encrage, c'est pas si facile.

Philippe Cordier a dit…

Time of your life, la 2nde mini, a en effe été dessinée, pour moitié au moins par Buckingham Ca m'avait beaucoup frustré à l'époque (m'en suis remis depuis :-)

stephane a dit…

oui entierement avec Phil

je suis un gros fan de bachalo mais il est clair que cette période n'est pas sa meilleure (en pleine transition de style , un peu celle qui va mettre en marche le style qu'il a maintenant)

Pour en revenir un peu à la couleur, c'est clair que les couleurs ne tiennent pas la comparaison avec le noir et blanc ( la planche ou le mandarin est dans le magasin là , c'est une maitrise totale du noir et blanc .. La couleur est presque de trop )