Rechercher dans ce blog

vendredi 21 février 2014

The Savage Erik

 J'avais évoqué, surtout au travers de couv, le Savage Dragon d' Erik Larsen, il y a déjà  près de 2 ans, . La sortie (enfin) et la lecture du volume 3 des Archives m'offre l'occasion de revenir dessus, et un peu plus loin dans le temps. Avant que je n'oublie, les 3 archives permettent, pour moins de 50€, de lire, dans un superbe n et b, 75 numéros du Dragon . Larsen souhaitant privilégier les single et les compil couleurs le décalage de parution est énorme (il approche des 200 numéros single le gars) mais tant pis, le plaisir est là
Dès ses débuts chez DC Larsen est certes maladroit (et mal encré?) mais on reconnait déjà son approche actuelle et ses influences
Ici sur Doom Patrol
 Chez Marvel il n'a peur de rien et reprend Amazing Spider-Man dès le départ de Todd-Big Star-McFarlane. Ceci est la couv de son 1er numéro. Il n'a pas un trait diamétralement opposé au Toddler mais le changement est là tout de même, et malgré tout les ventes suivent
 Il faut dire que son trait énergique est un peu adoucit par des encreurs assez classiques comme ici Mike Machlan
 Sur la série Spider-Man que va créer McFarlane en solo, Larsen fait un one shot, très bon, qui nous permet de voir qu'il explose quand il s'encre lui même
 ce qui n'empêche pas de jolies combo avec des encreurs à l'opposé de son style : Tim Townsedn ici
 Ses crayonné sont bruts de décoffrage. La preuve sur son épisode de Spawn. On voit que l'encrage naturel de ce genre de crayonné est forcément instinctif et lâché
 d'où un excellent duo formé, brièvement, sur Defenders avec Klaus Janson
 Le sous estimé et excellent Al Milgrom nous prouve, peu de temps après, qu'il sait encrer même ce genre d'artiste difficile
 Mais terminons avec son bébé, Dragon, qu'il anime depuis la création d'Image comics, avec passion, régularité, honnêteté et talent.
 c'est un plaisir coupable car Larsen, qui n'est plus un perdreau de l'année, joue depuis plus de 20 ans, à l'ado qui s'éclate tout seul devant sa planche : action, violence, belles nanas à poumons, caricatures, clins d'œil, coup de dents (Byrne en a pris pour son grade), mais aussi un brin de réflexion, de tolérance, d'émotion...Il nous sert un cocktail que l'on peu trouver parfois indigeste, mais qui en réalité, à un moment ou l'autre de la série, peut plaire à tout le monde

 Pour moi Larsen c'est une entité multiple : Kirby découpe, Simonson aide à peaufiner les cases et il encre avec Klaus Janson. Bel hybride. Il a une approche similaire à celle de Mignola : ils ont tous les deux trouvé leur perso, leur style et ce qu'ils veulent faire loooongtemps. Seulement là ou, nous en parlions il y a peu, MM se répète, voir s'auto caricature et peut aller jusqu'à ennuyer des lecteurs, Larsen, (que je mets pourtant bien en dessous en tant que dessinateur/designer/précurseur bien sur) évolue, change de ton, de style, d'approche. Il créé une vraie grande saga
Mignola est un vieux sage. Larsen reste un sale gosse
Les deux enfants concernés :
 Si Larsen emprunte le bébé de son pote, ce n'est pas pour le dessiner du bout du pinceau, avec déférence, mais pour l'intégrer à son style et s'amuser
Détail très important : Larsen ne se moque pas de ses lecteurs, il tient compte du fait que la version n et b des Archives n'aura pas le même rendu que le comics pensé pour la couleur. Il a donc pris le temps de retoucher beaucoup de planches pour donner du relief là où la couleur était censée en donner. Il a essentiellement ajouté beaucoup de zip a tone (trame collée, aujourd'hui faite sur ordi)
Il montre plein d'exemples sur Facebook, dont ceux ci
Avant/après

 
Sur celle ci la couleur indiquait la nuit. maintenant c'est la trame ajoutée

Il ne respecte rien est s'est déjà "attaqué" au père Noël ou même à Dieu. Mais quand il aime quelqu'un il le dit aussi.
Le Dragon est sa vie. On rentre ou pas dedans. Ca peut être par le plaisir d'un mensuel régulier, des compil aux couleurs vives ou, comme moi, des centaines de pages d'un noir et blanc bourré d'énergie qui, une fois le livre rangé, vous fais voir la vie, un temps,avec un Larsen

5 commentaires:

Laurent Sieurac a dit…

Mon petit péché mensuel que ce savage Dragon!

Je n'ai pas encore franchi le cap du N&B mais sachant ce que tu me dis et sachant qu'il a rajouté également des pages etc je vais certainement me laisser tenter par ces versions N&B.

Dans tout les cas, que l'on aime ou pas, force est de constater que le gars c'est ou il va et n'hésite pas à tenter régulièrement des choses que ce soit au dessin, à l'encrage ou à la narration avec par exemple un # encrée à la façon Sienkiewicz et Miller ou un autre ou chaque case représente un jour etc. bref le gars tente des choses et rien que pour cela cela vaut le coup!!!

Philippe Cordier a dit…

amen

plumoc a dit…

Erik Larsen c'est vivant et diablement enlevé comme pages.Je suis admiratif de son abnégation.

J'ai vaguement suivi ses démêlés avec john Byrne ,qui, je crois, l'avait fait interdire sur son forum.Qu'en est-il exactement et qu'entends -tu par :"il(Byrne)en a pris pour son grade"?.Ça fait un petit moment que je me demande ce qu'il en est.

J'aime assez ta définition de "l'entité" Larsen et la formule "bel hybride".J'aime également la comparaison avec Mignola.

Philippe Cordier a dit…

je n'ai que partiellement suivi la brouille Byrne/ Larsen. ce que j'en sais avec quasi certitude est qu'il fut en effet banni à différentes reprises, du forum de Byrne, ce qui n'est pas exceptionnel là bas (contrairement aux dire du maestro) mais je crois aussi qu'il le cherchait pas mal. Larsen est visiblement admiratif et fan de Byrne, mais du Byrne d'avant, et du coup il ne manque pas une occasion de l'attaquer "amicalement" par exemple en montrant sur Fb des dessins de Byrne qu'il estime nécessaire de "corriger" à sa sauce et dans ses comics, en créant des perso en référence directe à ceux de Byrne (il a créé Johnny Redbead et des perso très très proches des Next men. Ce qui pourrait être potache tourne au mépris teinté d'attaque
Ce qui m'amuse et que chez moi les compil n et b Next Men sont rangées contre les Dragon archives

plumoc a dit…

Merci pour les infos.Et on a envie de dire avec ces chahutages de Larsen: encore un fan inconditionnel déçu par le Byrne récent!Sûr que le caractériel Byrne doit apprécier ces câlineries.