Rechercher dans ce blog

vendredi 24 mars 2017

Savoir Surfer

 Pour son dessin hommage au King, à paraitre dans le livre Kirby and Me, Klaus Janson a dessiné le Maestro sur un surf (invisible sur le mini bout du dessin ci dessus, bien sur)
J'ai voulu faire un tour rapide de ceux qui, pour moi, ont compté pour ce perso emblématique de chez Marvel, qui m'a souvent laissé indifférent (à la frontière du ridicule et de la poésie) mais qui fut si bien traité graphiquement
Création de Jack Kirby donc, dans les pages des FF, repéré par Stan Lee qui le mettra en avant et en fera l'un de ses personnages fétiches
Le pinceau magique de Sinnott à l'encrage
 Une rage toute Kirbienne
 John Buscema reste, après le King,le dessinateur le plus lié au Surfer
 moins carré physiquement mais mettant bien en avant la majesté voulue par Lee
 
 L'auteur plus "moderne" qui fut le seul à m'intéresser à ce perso fut John Byrne, que ce soit dans son récit (très bien) encré par Palmer, ou au sein du titre FF dont il s'occupait (bien) à l'époque
 
 
 J'ai cru que Marshal Roger pourrait me faire suivre avec plaisir une reprise du titre en solo en 87 (Englehart au scenar) Je le lisais dans Nova. Mais non
 3 de mes dessinateurs favoris qui, le temps d'une illue, ont foiré le personnage. Zeck le fait trop musclé des épaules (sur un fond de ville hallucinant), Janson rate son dessin et Romita Jr en fait un bodybuildeur
 
 
 Pourtant, en fin de run DD, Romita Jr m'avait emballé avec son approche minimaliste sublimée par Williamson
 
 
 Alan Davis colle parfaitement à l'esprit Stan Lee
 Joe Jusko le fait briller, respecte l'idée d'un chevalier argenté, avec l'approche qui est ce que je déteste le plus, ou presque, dans la peinture de comics
 Côté vf, j'avais trouvé ces couv marquantes
Mitton
 Mitton bis
vf/vo (cf retouches)
 
 Jean -Yves Mitton seul au dessin d'une unique aventure made in France (dire que je ne l'ai jamais lue!)
 
 J'aimais beaucoup cette 4ème de couv de notre JYM national
  Tandis que son dessin sur cette couv, même si intéressant, me renvoie trop à la pire période de saccage/auto censure vf (entre autres des DD de Miller/Mazz)
 Impossible de finir ce tour de France du surfer sans évoquer celui qui ouvrit une voie : Moebius (sur scénario de Lee bien sur)
 

11 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Dans la version Mœbius, plus que son Surfer, c'est surtout sa vision de Galactus que je rejoins. Je continue de feuilleter cette version étonnante de temps à autres (sans la lire car le récit est ennuyeux), à cause du dessin. C'est un "ratage magnifique".

Tu n'as pas lu la version dans NOVA ? C'est un exercice où Mitton joue parfaitement au caméléon du style Buscema. À un point que je préfère régulièrement les planches de Mitton à celles de Big John, car il y apporte (sans doute malgré lui)... quelque chose de moins attendu que les codes ultra familiers. Il y a une séquence à l'ONU, une sur les pays du Tiers-Monde affamé : le Christ-Surfer y prend toute son sens.

Visuellement, j'aime la poésie d'Alan Davis, la détermination de celui de Byrne, la puissance de Kirby/Sinnot, très bien réinterprétée par JRjr (les épaules larges de nageur incluses - car ça fait sens avec la morphologie qu'on peut attendre... d'un surfer !).

Marshall Rogers, par contre, avec Ron Lim, sont les pires dessinateurs (à mon goût) de Norrin Radd.

Continue avec ce type d'entrée consacrée à un perso "vu par" : j'adore !

Philippe Cordier a dit…

j'ai feuilleté cette année la version Mitton pour la première fois et ça semble en effet très bon
Marshall Rogers me choquait bien moins que Ron Lim qui en a fait une version horrible, mais je ne suis objectif, je le tiens pour l'un des dessinateurs les plus fades et les moins intéressants des années 80/90

et j'aime bien aussi de temps en temps comparer les versions de perso alors, je continuerai ok

Francis a dit…

J'aime bien la version plus chétive de Kevin Maguire et celle plus actuelle d'Allred.
La série de Tan Eng Huat me tente bien, mais là c'est surtout pour retrouver l'équipe créative d'X-Men Legacy (le volume de Spurrier sur Légion).

Philippe Cordier a dit…

houla, je n'ai rien vu de tout ça
j'imagine aisément que Maguire peut faire un truc sympa mais je suis TOTALEMENT hermétique à Allred

Laurent Lefeuvre a dit…

Ah tiens !
Il n'y a pas que moi ?

Allred : impossible.

On est des ringards, mon pauv' vieux !

Tan Eng Huat, je ne connaissais pas, j'ai été regarder : Il y a quelque chose dans son dessin, entre Mike Deodato... et Jean Frisano en noir et blanc (peintre des couvertures de Strange dans les 70's et 80's - pour ceux qui ne sauraient pas).

Mais cette dernière remarque est sans doute influencée par le livre qui leui est consacré, reçu ce midi, par les éditions Neofelis : Génial !

Philippe Cordier a dit…

Du peu que je vois sur le net c'est du Deodato avant la mue quand même

Pour Frisano je confirme que le livre est extra, et comble un manque intersidéral

OmacSpyder a dit…

Savoir surfer...avec style. Une review qui replonge dans des souvenirs d'un Surfer parfois mélancolique, avec Buscema et Mephisto dans Nova à l'époque, parfois puissant avec Byrne sur FF. Il est parfois quasiment une entité, voire une allégorie sous les crayons de Moebius, un être torturé et humanisé avec Mitton. C'est vrai que le livre en hommage à Frisano comble un vide...sidéral. Ce Surfer permet ainsi de proposer une interprétation propre à chaque dessinateur. Pour ma part, je n'apprécie pas la version d'Allred. J'espère que notre Surfer trouvera une autre inspiration à l'occasion. J'ai l'artist edition de Buscema, c'est un petit bijou!

Lionel Garcia a dit…

Même si j'adore le Surfer colérique de Kirby ou le caliméro tout en noblesse de Buscema et Byrne. La version de Moebius possède une grâce indéfinissable, surannée qui en fait ma version préférée. Par contre je suis très curieux du Surfer de Mike Allred. Les visuels que j'ai glané sur le net me séduisent énormément. Pourquoi un tel rejet de cette version?

Franck Jammes a dit…

Le Surfeur de Mitton est génial - il annonce Mikros. Celui de Mœbius, bon, c'est Mœbius donc ça reste intéressant même si on sent qu'il peine. Buscema, c'est avec lui que j'ai découvert le perso. Kirby, sa mini-série avec les splash-page de Mitton dans Nova (non reprises dans la réédition Soleil), quelle baffe : le Surfeur dans sa coque en argent...
Marshall Rogers, bof, Ron Lim, fade, Allred, content de voir que je ne suis pas le seul hermétique à son style.

Le saviez-vous : dans A bout de Souffle made in USA, Richard Gere est fan du Surfeur ! +1 !!!
(Mais Marceau ne vaudra jamais Seberg).

Philippe Cordier a dit…

je n'ai pas un rejet du surfer de Allred, j'ai un rejet du dessin de Allred. Je ne parviens pas à accrocher. A rien
Je me suis fait violence et j'ai lu tous ses X Force/X Statix/Doop en raison du scénar de Milligan (génial) et malgré le dessin
ce n'est pas un nul à l'évidence, c'est vraiment son approche graphique qui me pose souci

Laurent Lefeuvre a dit…

Idem.

Le bonhomme est pourtant sympathique et on sent le passionné.

Le côté kitsh/cartoon/rockabilly ne me parle pas, surtout avec le perso du Surfer.
Mais je ne conteste pas l'originalité de l'approche.

Hier soir, sur M6, le premier épisode d'Elementary traitait d'un meurtre dans le milieu des comics. On y voyait des images des Atomics d'Allred à gogo.

(pour les curieux, en replay !)