Rechercher dans ce blog

vendredi 13 octobre 2017

Hommage?

Legends of the Dark Knights étaient une excellente série, qui permettait de mobiliser sur des arcs courts, des scénaristes et/ou dessinateurs vedettes qui n'auraient pas eu le temps de s'investir sur du long terme (car à l'époque, sur les mensuels, les équipes s'engageaient pour plus de 4 ou 5 numéros! si si). Ensuite ça s'est gâté et le titre est devenu banal avec des hauts et (beaucoup) des bas
A l'époque de ce numéro je ne suivais plus depuis longtemps
En le retrouvant en ligne je jette un œil et la couv, brouillonne, rend mieux en noir et blanc
 
 Je ne connais pas ce dessinateur, Eddy Newell, mais ce que j'en vois me déplait. Un peu le mélange des pires tics et rendus de Cowan (qui peut être bon), Texeira, Kevin O'Neil, McCrea...
 
 Puis je vois cette page...
 qui renvoie "légèrement" à une double page de Romita parue 4 ans avant
 Hommage? Copie?... bof en tout cas (plus d'images sur le sujet des swipe, ici)

7 commentaires:

Laurent Sieurac a dit…

C'est quand même la loose de swiper du Jr Jr en petite forme ;)

Philippe Cordier a dit…

Sortez Monsieur
Attend de voir la "petite forme" des crayonnés de ce one shot

Bon certes cette page là...je te l'accorde

Franck Jammes a dit…

C'est surtout moche. L'encreur charge trop, je trouve. Il faudrait voir les crayonnés.
Le découpage, c'est du pur Image. Les dessins ne permettent pas d'identifier les personnages (le faux flic, c'est un homme ou une femme ?) Bref, c'est pas attirant.

Philippe Cordier a dit…

Mal découpé mal dessiné

Anonyme a dit…

Le problème de LOTDK, tu le résume bien, avec ce numéro (#108) qui résume la chute progressive de cette série...

Voilà un titre qui faisait mouche 2 fois sur 3 à ses débuts (de mémoire : Janson, Gulacy, Kane, Wagner, O'Neil, etc...) mais à partir du #50, la proportion s'est inversée... (de mémoire : Mignola, Zeck...). Du #100 au #150, les bons arcs se comptent sur les doigts d'une main... Au-delà du #150-160, pour moi, il n'y a plus personne du tout...

Si tu reprends le contexte et les pubs qui accompagnaient le lancement du titre, il y avait vraiment une volonté au début d'en faire quelque chose, un titre Batman d'excellence qui serait, entres autres, un point d'entrée pour les nouveaux fans venus au personnage via le Batman de Tim Burton au cinéma.
Des années après, c'est juste devenu un titre Batman comme un autre, voire un bouche trou plus ou moins utile.

Anonyme a dit…

Le problème de LOTDK, tu le résume bien, avec ce numéro (#108) qui résume la chute progressive de cette série...

Voilà un titre qui faisait mouche 2 fois sur 3 à ses débuts (de mémoire : Janson, Gulacy, Kane, Wagner, O'Neil, etc...) mais à partir du #50, la proportion s'est inversée... (de mémoire : Mignola, Zeck...). Du #100 au #150, les bons arcs se comptent sur les doigts d'une main... Au-delà du #150-160, pour moi, il n'y a plus personne du tout...

Si tu reprends le contexte et les pubs qui accompagnaient le lancement du titre, il y avait vraiment une volonté au début d'en faire quelque chose, un titre Batman d'excellence qui serait, entres autres, un point d'entrée pour les nouveaux fans venus au personnage via le Batman de Tim Burton au cinéma.
Des années après, c'est juste devenu un titre Batman comme un autre, voire un bouche trou plus ou moins utile.

Philippe Cordier a dit…

Oui rien que janson Mignola et Zeck restent pour moi des occasions en or sur un titre haut de gamme (avec du JLG Lopez sur Von Eden)
Raté ensuite