Rechercher dans ce blog

samedi 26 novembre 2011

JRjr en pleine lumière


John Romita jr n’aime pas être ainsi mis en lumière. Vraiment. Pas une fausse modestie mais un vrai héritage de discrétion, qui lui vient bien sur de son père. Il est assez mal à l’aise avec les nombreuses publications qui le mettent en avant. Et il y en a pourtant, et c’est mérité.
Pour moi il est simplement le meilleur dessinateur de comics de super héros des 25 dernières années (car je fais démarrer ce "titre" avec son DD).

Je vais lister ici, pour ses fans, les publications intégralement, ou en grande partie, axées sur cet auteur, en étant le plus exhaustif possible.
 L’occasion m’en est donnée par la sortie récente de cet ouvrage magnifique : the Marvel Art of John Romita Jr (l’art du pléonasme, car hors Marvel il n’y a guère que Gray Area chez Image, sans compter Kick Ass un peu à part sur Icon)


Je ne voulais pas l’acheter, car cher et a priori redondant avec l’existant. J’ai bien fait de le commander quand même car il est vraiment superbe. Ce n’est pas une compil de pages mais un tour d’horizon très complet de tous les titres sur lesquels il a travaillé (si on exclu les projets de juste quelques pages)

Cartonné, grand format, à l’italienne, avec belle mise en page. Beaucoup de couleur mais aussi une section de 25 pages de crayonnés, rough… Le fan ultime que je suis n’a rien appris ni rien vu d’inconnu, mais quel plaisir de retracer une telle carrière. Dommage que la majorité des interventions de ses collègues et amis soit tirée d’une autre publication. Peu de textes inédits alors qu’il aurait été vraiment bien de faire parler tous ses scénaristes et tous ses encreurs (même s’il y a là les principaux de cette catégorie Oh combien importante)

Petit tour d’horizon des publications antérieures. J’ajoute d’avance qu’il y a aussi 3 rough cut Marvel parus, qui ne sont pas un « tribute » mais permettent de voir 3 comics entiers (Thor 1, Eternals 1 et Sentry 1 en version crayonnée)
Il y a assez peu de temps Marvel a sorti ce premier (pour eux) hommage, pour ses 30 ans de carrière. Souple, format comics. Rien de bien exceptionnel si ce n'est un tas de rough reproduits et, surtout, une histoire courte bien sympa sur JRjr exclusivement pour ce comics, par Gaiman et Barta

Je ne sais pas ce que contiennent ces 2 livres qui, je pense, sont en fait le même avec 2 couv (montage) différentes et qui, j'imagine, reprennent des histoires déjà parues, sans rien de plus 


Premier spotlight sur JRjr il y a au moins 20 ans. Interview sans rien de plus mais je le mets quand même car il y a cette couv exclusive superbe de mise en abîme... 

...couv que je retrouve sur ce bouquin espagnol qui, je pense, doit simplement reprendre un livre existant cité dans cette entrée. La nouvelle colo et le "nettoyage" (le petit Spidey en bas à gauche de l'original dont je n'ai jamais compris le rôle, fut viré) justifieraient presque la commande (pour le malade que je suis en tout cas) 

Comme tous les Marvel Masters de chez Twomorrows Publishing, celui ci est indispensable. Grosse itw bourrée de repro de planches et de photocopies (dont pas mal viennent de chez moi :-) Incontournable 

Très beau livre cartonné qui met en avant le père et le fils, avec itw des deux, et un gros tas de repros couleurs, de recherches, rough... Indispensable également 

Autre principe : la repro d'histoires dans leur intégralité. Des classiques comme le 1 du Punisher War Zone, un DD, le Spidey du 09/11, le 1 de MwF...Rien de non vu mais un beau papier et un format un peu plus grand que les comics d'origine 

La malheureusement défunte revue de chez Twomorrows, tenue par Bob McLeod, qui décortiquait avec les auteurs leur cuisine interne. Celui ci permettait de connaitre le mode de "fonctionnement" de JRjr, avec encore pas mal de "avant/après" 

Encore une revue défunte qui, pour ce numéro, interroge de façon intéressante le père et le fils, avec des illues bien rares. A acheter car, en plus, le bouquin a une seconde partie sur le même principe, sur la famille...Kubert!

Ce petit livre ( format, poche) est une bible. Tous les auteurs notés en couv sont interrogé sur le process de creation d'une page. Pas assez d'exemples à mon goût mais l'un des seuls endroits où JRjr parle de sa façon de découper un scénar

 
On recentre sur l'hexagone avec le 61 de Scarce. Un gros dossier (par bibi) que j'espère complet et qui va jusqu'à 2001. Un paquet de repro noir et blanc de planches 

Restons egocentré avec le gros article que j'ai fait il y a quelques années pour le mag US de chez Twomorrows (encore eux) et qui, s'il focalise certes plus sur Miller et Janson,evoque aussi (avec itw exclusive du bonhomme)  le DD de Nocenti/ JRjr et Man Without Fear. Intéressant, si je puis dire, par les docs fournis n et b

Encore plus narcissique, ma version plus complète qui traduit cet article de Back Issue, en apportant bien plus de docs inédits 

Et enfin mon Spider-Mag dans lequel on retrouve beaucoup de doc crayonnés,rough, illues... n et b de JRjr sur Spidey
Voilà pour cet auteur hors du commun par sa force de travail, sa productivité, et son talent. Il y aura toujours un meilleur dessinateur sur certains points (anatomie, technique, décor...) mais aucun ne s'en sort aussi bien sur tout.
Et surtout c'est un narrateur naturel. Si c'est malheureusement un peu moins visible depuis que la mode des "full scripts" (le scénariste découpe l'action case par case) il suffit de (re)lire tout ce qu'il a fait avant cette mode (avant JMS sur Spidey en gros) pour s'en convaincre

En attendant de pouvoir fêter ses 40 ans de carrière, une mini salve choisie pour clore cette entrée :
2 cases tirées du meilleur épisode de DD, celui qu'il a co scénarisé (seul cas officiel de co scénarisation hors work for hire) puis le meilleur perso qu'il ait co créé (avec Nocenti) et enfin un magnifique changement de traitement graphique du costume de DD avec le géant Al Williamson à l'encre



11 commentaires:

Laurent a dit…

Merci pour ce rescensement Phil.
J'adore Romita Jr également et c'est grâce ou à cause de lui que je me suis mis à lire régulièrement depuis plus de 10 ans des comics de Super Héros.

Philippe Cordier a dit…

De rien, ca fait un moment que je voulais faire cette liste
Moi ca fait plutôt 10 ans que je le lis avec plaisir mais parfois un peu par "habitude" aussi
alors que de 1988 à 2000 c'était une "lune de miel" :-)

laurent Sieurac a dit…

Juste comme cela, kick ass c'est aussi chez marvel, c'est grey Area qui a été fait chez Image plutôt ;)

JP Nguyen a dit…

Ayant relu un tas de trucs d'Alan davis ces derniers temps (JLA the Nail, Fantastic Four the end, Avengers Prime) je trouve qu'il ferait un prétendant tout aussi valable que JR JR pour le titre de meilleur dessinateur comics de ces 25 dernières années (d'ailleurs, ils ont le même âge...)

Philippe Cordier a dit…

Grace à toi Lolo je corrige mon entrée, merci. Mais je persiste un peu car si Gray Area est bien chez Image mon inconscient s'est souvenu du fait qu'il était prévu pour Marvel :-) Quant à KA je le mets presque hors Marvel tant le ton est loin de ce qu'est Marvel pour moi, pis Icon est à part (et la preuve le bouquin parle de tout sauf de ce creator owned)
Et JP je te rejoins un peu : Davis est, pour moi, juste derrière JRjr en tant que prétendant, et à peu près à égalité devant Byrne (même un peu derrière en fait). Davis m'a toujours plu mais graphiquement il ne m'a jamais surpris, peut être la faute à un dessin tjs parfait et encré de façon tjs similaire, alors que les surprises de style de JRjr sont importantes et les changements à l'encrage encore plus. Et je n'oublie pas que seul JRjr a bossé sur des scenar qui m'ont traumatisé positivement (ne serait ce que DD)

lefeuvre a dit…

Je rejoins JP Nguyen (après, c'est juste une question de goût), je trouve que jusqu'au récent X-Men : "Schism", Davis n'a fait que s'améliorer : Entre ses débuts à Marvel sur les Annuals New Mutants du Mojoverse, en passant par Excalibur, Clandestine, Wolverine : Possession, et tous ceux déjà cités plus haut par mon camarade.
Il aussi est souvent bien meilleur scénariste que la plupart des scénaristes avec qui il bosse (Je pense au génial "Fantastic Four : The End" en particulier).

Avengers Prime (Bendis), ou son court run sur les FF (Lobdel) ne valent à mon avis que par son dessin, et son talent à rendre les expression, la force et le dynamisme.

Primordial : Comme Byrne ou Arthur Adams, ses personnages ont un visage qui LEUR EST PROPRE ! (truc de base pour moi!)


Pour en revenir à JR jr (c'est quand même un peu le sujet), s'il a une longévité équivalente dans le métier, Davis n'a en revanche pas cette productivité effarante propre à JR jr, qualité importante qui fait que son trait nous est aussi familier aujourd'hui, et le rend effectivement digne de tenir la place de grand parmi les grands des 25 dernières années.

- Mince de conclusion oecuménique !

Philippe Cordier a dit…

Jolie démo :-)
Je pense que Davis n'a fait que s'améliorer...jusq'à Excalibur en gros. Ensuite (ca fait un bail quand même) il "stagne" au sens où il a acquis une sorte de "perfection" Mais sa narration et son jeu de la pantomine, aussi bon (très) soient ils, sont attendus, et ne (me) surprennent plus. Tu as raison sur la productivité de Jrjr qui jour sur notre mémoire collective mais je persiste : ses "ratés" (Cable...) son parcours à l'instinct et surtout ses nombreux encreurs à la perso distinctes (Green, Wiacek, Janson, Williamson, Palmer) font qu'il me surprend toujours
Pour moi s'il avait décidé (et réussi) à faire aussi du scénar, il aurait peut être baissé son rythme (quoi que, cf Byrne)mais il serait passé encore un cran au dessus (comment ça y a pas de cran au dessus de 1? :-)

midal a dit…

Moi aussi je suis fan. La couverture "THE ROMITA LEGACY"est mon dessin favori

Philippe Cordier a dit…

J'avais oublié un bouquin superbe, "artists on comic art", je mets donc cette entrée à jour

Vincent a dit…

Un plaisir de découvrir cet article, pardon, ce panorama....et les commentaires précédents me redonnent le plaisir de partager cette culture commune. Il est vrai qu'après ces débuts "anodins" (à mes yeux en tout cas), le DD d'Ann Nocenti, l'encrage de Williamson...et son propre talent explosant, visible enfin, nous révéla le JRJr apprécié. Plus tard, avec MILLER au scénar et Janson ...mais tu racontes cela mieux que quiconque. Non ?
Pour Alan Davis...ô que oui, qu'il est bon celui-là ! Sincèrement (je prends un risque ?) je le préfère à John Romita Jr, justement parce que son talent n'a pas l'empreinte de Miller (admiré en son temps Daredevil).
Et puis, contribution du jour pour animer la discussion, je crois reconnaître en Stuart Immonen le plus étonnant dynamique dessinateur. A mes yeux : un génie. Pardonnez du peu.

Philippe Cordier a dit…

Merci pour cette contribution Vincent S Immonen est un très grand, tardivement reconnu (merci Bendis?)Il fait partir des très rares auteurs à tenter des choses, à savoir être mainstream (Avengers...) et en même temps expérimenter (cf Moving pictures)