Rechercher dans ce blog

lundi 16 avril 2012

dragon's birthday

Voilà 20 ans cette année qu' Erik Larsen réalise son rêve de gosse en animant, seul, The Savage Dragon, chez Image. Si Spawn a la même ancienneté, Dragon est le seul a n'avoir eu qu'un créateur aux commandes (aidé par le génial Tom Orzechowski, l'un des meilleurs lettreurs us, responsable, entre autres, de dizaines de dizaines de X-Men avec le bavard Chris Claremont) 
Dragon est LA vision, parfois bourrin, d'un homme. On aime, ou pas; Perso j'ai aimé, puis décroché, puis repris, puis laché...Là j'ai tout revendu, me focalisant sur les Dragon Archives, qui reprennent, comme les Essential Marvel, des tas de comics en noir et blanc, mais à ce jour il n'y en a que 2, dont le 1 qui reprend la 1ère couv du titre
 Je considère Larsen comme l'enfant improbable de Kirby et de l'un de ses apôtres, Simonson; le tout serait encré par un Klaus Janson déchainé
Larsen s'amuse et tente plein de choses (il a fait du lettrage, de la couleur...) Il change son style, transforme ses finitions, provoque, choque (Ah Dragon contre Dieu, que ceci a pu faire parler les ricains)

Minuscules exemples, ne serait ce que par des couv :

Du Larsen "classique"

Jeu avec des couleurs ultra primaires

Un petit côté Cyclope quitte les X-men et Spidey abandonne le costume

Là on dirait du Jae Lee des débuts, et je crois que la couv est inédite

 Clin d'oeil aux couv romance comics de John Romita

Dragon contre Ben Laden

Et le perso par d'autres artistes :
Rick Leonardi

Mike Zeck

puisqu'il a dessiné aussi Hellboy...Mike Mignola

Un peu de "politique" puisque Larsen ne cache pas ses sympathies : Mignola soutenait (soutient?) Obama


Larsen a fait de même, mais carrément en couv de son titre
Quant aux planches originales, jusqu'à très récemment, Larsen n'en vendait absolument aucune. Récemment il en a vendu au compte goutte, ce qui permet de montrer ces rares exemples glanés sur caf
Avec des tortues ninjas
Et pour finir, une couv non utilisée


 Bon Anniv' Dragon

5 commentaires:

lefeuvre a dit…

Bon esprit, ce Larsen, dont le nom même sonne comme une fausse note dans le petit monde très langue de bois des comics.
On aime ou pas son travail (je ne suis pas très fan, j'avoue), mais il me semble que les créateurs qui ont de la sympathie pour lui, de Mignola à Arthur Adams (aaah ce fantastique poster reprenant les multiples versions du Dragon) parlent d'eux-mêmes de cette forme d'intégrité et d'indépendance forcenée du gars.

Happy Birthday Dragon !

Franck Jammes a dit…

Laurent a très bien parlé.

Philippe Cordier a dit…

N'est ce pas toujours le cas? :-)

laurent Sieurac a dit…

Perso j'adore le Dragon et cela fait parti de mes plaisirs coupables mensuels.
Ce qui est vraiment intéressant avec Larsen, c'est qu'il n'hésite pas à expérimenter des choses avec plus ou moins de bonheur tant au niveau encrage qu'au niveau narration comme il y a quelques mois un # ou chaque case représentait un moment fort ou pas de la journée du dragon.
Le principe de la série, en temps réel, est également intéressant car cela peut rapidement devenir castrant mais Erik s'en sort plutôt très bien.
Un petit ovni qui dure maintenant depuis 20 ans et j'espère que cela durera encore au moins autant voire plus!!!

Philippe Cordier a dit…

je me situe donc à mi chemin entre Laurent, et...Laurent :-)
Bien dit en tout cas