Rechercher dans ce blog

jeudi 26 avril 2012

Swinging Todd

 Le run de Todd McFarlane sur Spidey, bien avant que Mister Million Dollars ne prenne un peu la grosse tête, était fort sympathique. Surtout lorsqu'il avait un scénariste (Michelinie) Une star en devenir est toujours sympa à regarder. Il ne savait pas "bien" dessiner (au sens académique du terme) mais il a apporté une énergie, une pêche, communicative. Il a poussé très très loin l'aspect Araignée voulu par Ditko
Aux débuts j'étais sceptique (malgré mon "jeune" âge) puis conquis
Evolution :
Sur cette planche là on voit que ses persos sont un peu caoutchouc d'apparence, pas spécialement pensés/charpentés.Une bonne influence Eisner/Kane/Miller sur la verticalité et un JJJameson qui ne m'emballait pas des masses
 Quand Spidey apparait c'est "mieux" mais c'est quand même bien bancal. Astuce au passage : n'encrez pas vos planches au feutre, ou gardez les loin de la lumière (la fenêtre a presque disparue et les immeubles case 1 ne vont pas tarder non plus)
 Plus de Spidey donc encore mieux. décors bof, mais y a quelque chose. Un style se dégage clairement
 Et là on touche du doigt le "truc McFarlane" : il a apporté un style nouveau, une absence de réalisme sympa, des défauts qu'il déguise en forces et surtout, surtout, ce comics apportait ...du fun!!!
 Fun et cool! (ca fait djeuns) voilà ce que me faisait ressentir ce genre de couv. Là encore la construction des perso n'est pas forcément au top (Todd étant là l'anti Gil Kane) les "lignes manga" ne sont pas d'aplomb (en général il n'y a qu'un point de fuite pour ce genre de choses) mais quelle claque ça donne

 Et je finis sur un choix de couv qui me sont restées
Bien sur THE comics au tirage extrême

 Le reste, sur sa série non solo :
Iconique à jamais, en 2 versions

 Clin d'oeil marrant à Action Comics
 Celle ci m'a marqué, probablement juste parce que ce fut le début de mon achat du run en vo je crois
 Pas géniale (Cap est physiquement...argh) mais mes yeux d'ado ont aimé voir ces deux perso sur la même couv

 Et grosse patate pour le dernier numéro du Toddler sur le titre (avant son relaunch en tant que méga grosse vedette qui fait tout tout seul)

5 commentaires:

stephane "Hob" gallais a dit…

Moi j'ai toujours aimé ces auteurs qui faisaient de leurs défauts, des qualités.
J'aime bien ce côté faille et souvent ce sont des auteurs qui ont une vrai marque de fabrique, une approche personnelle.

Je crois même que je les préfère à ceux qui poussent un peu trop la technique.

Enfin bref, pour ce qui est de Mc Farlane, j'ai longtemps été fan et puis ça m'a un peu lassé.
Bizarrement,je toruve que son travail sur Spidey a moins vieilli que son Spawn.
D'ailleurs, les planches en NB passent mieux.

franck a dit…

Je n'ai jamais pu supporter son travail... c'est même lui qui m'a fait arrêter Strange à l'époque...

Encore aujourd'hui, j'ai beau me dire que tous les goûts sont dans la nature, je ne comprends pas le succès qu'il a pu avoir. Un vrai grand mystère pour moi.

Philippe Cordier a dit…

j'aime bien ce genre d'entrée car ça fait parler ;-)
l'image du Todd de chez Image, pourri de blé et (surtout) de succès démesuré avait tendance à me faire occulter celui de ces Spidey là auquel je trouve, comme Steph, un charme certain
Il a en effet pas mal joué de ses défauts/qualités, après avoir un temps trop copié les autres (son DD avec Nocenti avait des planches ridicules tellement il singeait le DD de Miller)
Je comprends que, comme Franck, on n'accroche pas, mais pour moi le maitre mot de son Spidey (surtout en costume) était vraiment le Fun
Après c'est personnel car je sais que mon argumentation est totalement reprise par ses fans, pour Liefeld alors que là je déteste tout et j'ai toujours détesté tout :-)

fredd a dit…

Ah, ça fait plaisir de voir quelqu'un oser dire, on aimait bien Mc Farlane, mais quand même...il dessinait mal!
Pour Liefield je dirais qu'on peut lui accorder la co-création de Cable et Deadpool...

Philippe Cordier a dit…

ah mais je vais plus loin ; je pense que Liefeld a potentiellement apporté un truc : il a accroché le regard de (très) nombreux jeunes lecteurs, attirés par , comment dire, le dessin particulier, et sur la masse il y en a forcément qui se sont intéressés à d'autre styles
J'espère :-)