Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 20 janvier 2014

Qui a peur de Jack Kirby?

J'entends par là "qui a peur d'encrer Jack Kirby"? Je ne parle pas de ses encreurs classiques/historiques. Ceux qui l'encraient n'avaient pas peur et, surtout, n'avaient pas le temps d'avoir peur; Les excellents Royer, Sinnott and Co. Non, je parle des encreurs ponctuels, de passage, ayant surtout eu, après sa mort, à tracer sur des crayonnés, ou des copies. Que ce soit pour des commandes ou des couv pour le fan/editeur John Morrow. Et bien beaucoup sont visiblement terrifiés à l'idée de "marcher" sur les traces du King.
Pour rappel Kirby c'était la puissance, l'énergie, et un style de crayonné reconnaissable entre mille

même sur un "simple sketch"
et même sur des scènes du quotidien, sans super-héros (probablement ma double page préférée)
Quand on demande à un artiste sous influence Kirbyenne d'encrer du Kirby, on a...du beau Kirby : 
Bruce Timm

même un grand comme Dick Giordano, dessinateur ET encreur de talent, rend une copie qui est...du pur Kirby
Que dire de Darwyn Cooke? Au style si reconnaissable dans son dessin et qui, ici, disparait complètement, se fondant dans le crayonné de Kirby
Il n'y a à mon sens aucun intérêt à encrer quelqu'un, pour un évènement comme un hommage ou une couv, si c'est pour ne rien laisser transparaitre du style de l'encreur
Eric Larsen parvient à laisser poindre un petit quelque chose de son style (style, il  faut le dire, totalement influencé par le King à la base)
Kevin Nowlan se lâche et ose mettre sa patte (même si moins qu'en d'autres occasions)
Neal Adams étant Neal Adams (un peu le Delon du comics) il apparait sur ce bout de couv encrée...
...couv venant de ce crayonné tracé sur un crayonné de Kirby
Que l'on aime ou pas McFarlane, il ose, et encre vraiment à sa façon
Frank Miller est sans filet, se croyant probablement au coeur d'un épisode de "Spidey in Sin City"
et voici celui dont je voulais parler pour conclure. Celui qui commença comme un clone de Kirby avant d'aller à l'opposé de ce style, avec brio : Barry Winsor Smith
Son style transparait, mais il respecte celui de Kirby. Probablement l'intermédiaire idéal pour ce genre d'exercice à mon avis
Bien avant ce dessin, en 76, encore sous influence de Kirby mais déjà en train de trouver son "nouveau" style, BWS a travaillé, en vrai cette fois ci, avec Kirby sur une histoire d'une dizaine de pages, pour ce livre
Kirby est indéniablement l'auteur final mais on a une finesse d'encrage à la BWS très agréable sur les pages intérieures
en noir et blanc c'est encore plus beau

Et comme d'habitude, de fort jolies choses à voir sur le (tout jeune) blog dédié au travail de Ciro Tota,

5 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Yes !

ça c'est ce que j'appelle une entrée copieuse.

on reconnaît Larsen, Mc Farlane (mais était-ce bien utile), Miller (idem, quoique curieux : le résultat évoque les premières toiles de costume surchargées dessinées par Ditko).
Pour le mieux, on a Barry-Windsor Smith : personnel et respectueux. Etonnant !

Giordano disparaît sous Kirby, idem pour Timm, reste la propreté impeccable du résultat.

Neal Adams "recrayonne un dessin terminé". Très étrange. Il augmente le réalisme du visage (rapprochement des yeux au centre), mais le mouvement global, la ligne des muscles tendus notamment dans les jambes, marche mieux chez Kirby. L'Homme d'Acier n'a jamais autant l'air forgé en Adamantium que sous le crayon de Kirby.

Tout ça est très plaisant à regarder en effet, car comme tu le soulignes bien, au-delà du dessin, on sent le positionnement tremblant de chacun face au Père !

Laurent Lefeuvre a dit…

Ah J'oubliais un de mes préférés de ceux que tu montres : Kevin Nowlan : La finesse sans trahir la force. Classe.

plumoc a dit…

Kirby c'était la puissance, l'énergie....et la structure:parce que c'est redoutablement bien construit. Sauf bizarrement sur la double page "sans super-héros" où la perspective et les proportions qui vont avec chahutent à tout va. Une curiosité.Voulue?????....

En tout cas rien d'étonnant qu'il soit une référence qui compte.

Anonyme a dit…

Un site passionnant sur l'encrage de Kirby : http://www.whatifkirby.com/creations

Philippe Cordier a dit…

oui la charpente chez Kirby était redoutable
C'est vrai sur la double au crayon c'est "bancal" mais le ressenti reste là et c'est bien l'essentiel
Et merci pour le lien