Rechercher dans ce blog

lundi 28 juillet 2014

Dan Green

 Si j'ai déjà évoqué le nom/travail de Dan Green je vois que je n'ai jamais rien fait de "conséquent" ici sur lui! Lacune à combler car c'est un encreur majeur de la période la plus vue sur ce blog (les années 80/90)
Petit survol visuel, très incomplet car sa carrière est énorme (sans compter l'aspect dessinateur/peintre du Monsieur)
Dès ses débuts il fait preuve d'une technique sans faille, lui permettant de faire un travail très honnête sur n'importe quel dessinateur. Dave Cockrum sur l'image du haut
Puis ici George Perez
 Loin d'être le meilleur sur Gene Colan (Palmer étant le roi) son travail est appréciable
 Une fois son style affirmé, les choses changent. Green a adopté un encrage rond, souple, essentiellement au pinceau. Il ne convient donc pas à tout les style de crayonnés
Sur le jeune Jim Lee on sent qu'il fait un effort pour être un peu plus "cassant" qu'à son naturel
 C'est aussi difficile sur cette planche d'un Andy Kubert lorgnant à l'époque vers ce qu'il y a avait de pire dans le style Image naissant (et qui ne va pas avec l'approche de Green)
 Un Andy Kubert plus à l'aise quelques années plus tard, avec Dan Green faisant également un effort. Le résultat est là
 Très peu d'encreurs encrent idéalement Alan Davis. Farmer et Neary sont les meilleurs. Dans l'absolu le trait rond de Davis devrait coller avec le trait rond de Green. Le souci est que Green ferme rarement ses traits et du coup quelque chose cloche. Pas vilain mais bien en dessous de Farmer
Même chose avec Walter Simonson, mais cette fois en raison d'un trait trop cassant pour Green, même si du coup le contraste me plait (Bob Wiacek reste le meilleur sur Simonson)
 Il aurait du faire des merveilles sur John Buscema. Bizarrement un découpage trop léger fait qu'il ne prend pas assez de liberté pour finir (à moins qu'il n'en ai pas eu le temps) et du coup le rendu final est faible
 Son approche colle assez bien avec celle de John Romita (Sr)
 L'une des ses plus belles collaborations : Rick Leonardi. Pas aussi merveilleux qu'avec Williamson, leur duo fonctionne très bien (ici sur l'un de mes 1ers, et donc préférés, numéros d'Uncanny X-Men)
 Comme avec Buscema, John Byrne rendait là un crayonné pas assez poussé, que Green ne finissait pas suffisamment
Alors que le crayonné plus précis de Byrne sur The Demon lui permet de rendre un travail de texture carrément meilleur...

 Il a fait des étincelles avec Ron Garney sur le colosse vert.

 Le duo que je met au dessus du lot : Sur les X-Men il embellissait Marc Silvestri...
 et sur Wolverine, un peu plus tard, on touchait du doigt l'osmose dessinateur/encreur
 A l'inverse de cette évolution chronologique, il faisait des merveilles sur les crayonnés non finis du jeune Romita Jr sur les mêmes mutants...
 alors qu'il ne collait plus aussi bien au trait devenu (trop) massif du dessinateur des années plus tard sur ces X-Men
Un grand encreur dont je reconnais ne plus suivre le parcours depuis pas mal d'années

12 commentaires:

Laurent Sieurac a dit…

Actuellement il fait essentiellement des piges, n'ayant, il me semble, plus de série régulière.
Je sais qu'à un moment il cherchait du taff et avait trouvé quelques piges chez DC...bref, c'est dommage de voir ce genre de talent sous utiliser.

Contrairement à un Janson, ou finalement un neary ou un Farmer, il n'a pas un collaborateur privilégié qui lui fourni régulièrement du taf et c'est vraiment dommage!!!

Laurent Lefeuvre a dit…

Salut !

Je te trouve un peu dur avec Green. Question de goûts comme toujours.

Je reprends ta chronologie :

Pas d'avis sur Cockrum ni Perez.

Pour Colan, TOUS les encreurs sont mesurés à l'aune de son meilleur : Palmer. Or, Green y fait un super taf, et "débrouillonne" les crayonnés du maître en osant des aplats noir qui redonnent de l'assise, un sol, et de la présence aux persos. Regarde à nouveau : les expressions, les modelés de visage, l'économie de moyens et des variations de trait premier-second plan... Comme disent les persos à la fin "beautiful !"

OK pour Jim Lee et Andy Kubert.

Pour Alan Davis, l'encrage de Green avait le mérite d'harmoniser le graphisme de la série, alors qu'elle changeait de dessinateur quasiment tous les mois ! Et c'est là un rôle parfois négligé de l'encreur (cf. Janson, présent sur Daredevil de Bob Brown jusqu'à lui-même au dessin, en passant par Carmine Infantino, et Frank Miller). Ici, Davis n'est pas encore une star, et Green réalise très bien ce pour quoi on le paie. Et tout à fait entre nous, Davis (comme Jim Lee) a un tel contrôle sur son dessin et ses "finisseurs" que ça fait du bien de voir un réel apport à son travail.

Idem pour Simonson. Moi, ça me plaît que certains tics soient atténués (traits de vitesse à la règle, par exemple). Du coup, la planche de X-factor a un rendu proche d'une page de X-Men par Silvestri/Green, tout en gardant les points forts de Simonson. Le résultat ? Une harmonie de l'ensemble des titres mutants de l'époque. Compare avec aujourd'hui : pour peu que tu veuilles acheter une revue en kiosque, tu peux être sûr qu'un bon tiers de la revue ne colle pas du tout graphiquement avec la partie qui t'intéresse.


Son passage avec Buscema était très réussi, particulièrement dans l'exemple que tu montres.
Il est vrai que Buscema avait des découpages plus que léger, et pas de décor. Là aussi, Green permet de rendre quelque chose de souple et expressif. La détermination de Logan, la robe de Tyger Tiger...

Pas d'avis sur Romita (est-ce vraiment le papa qui dessine ? cf. visage Urich case 3)

Chouette sur Leonardi, aussi un de mes épisodes préférés.

Je passe Byrne et Garney (vraiment pas fan).

Sur Silvestri (évidemment), ZE combo parfait ! La page d'ouverture que tu montres (Wolverine # 34, où il pêche dans l'eau) est mon premier comics en VO - Madeleine de Proust, donc.

On passera néanmoins "l'Imagisation" malheureuse du rendu, et imposée dans les derniers temps de leur collaboration.

Voilà pour moi.

Philippe Cordier a dit…

oh, 2 Lolos en même temps!
Oui laurent S tu as raison sur le collaborateur qui ne le nourrit pas régulièrement, mais pas que! je pense déjà que KJ est plus versatile et (nettement) supérieur, et aussi qu'il est socialement plus intégré dans le bizness, ce qui compte
Laurent L : Ah, argumentons un peu
Pas d'avis donné sur Perez et Cockrum car, j'ai honte un peu, je n'apprécie pas ces deux auteurs
-Colan ne me plait pas bien avec Green malgré tes indications, Hors Palmer point de salut? Si, KJ et Williamson
-Green qui harmonise Uncanny, et donc Davis y passe? Pas bête du tout je pense que tu as raison, je n'y avais pas songé
-Simonson, je ne te reprendrai pas car je pense aussi que la combo est top (et je l'ai dis là :-)
-Buscema je maintien que je n'aime pas Je trouve que Green donne un aspect "baudruches gonflées" à un dessin trop peu détaillé. tellement moins bon que ce que Bill S et Williamson ont fait sur le même bonhomme
-Romita Sr? Oui c'est du Sr mais sur une époque où il dépendait pas mal de l'encreur, et ne donnait pas la mesure de ce qu'il sait faire
-Byrne et Garney pas fan!? Byrne sur Spidey ok mais lis ses Demon ils sont extra. Garney : tout n'est pas bon, et quand il était encré sur Hulk par Sal Buscema c'était beau mais triste, avec Green c'était violent
Donc en résumé je suis peu sévère avec Green mais un peu quand même car à l'aulne de ce qu'il savait faire (cf Silvestri avant Image beurk, et Leonardi...) on peut être exigeants

Laurent Lefeuvre a dit…

Comme toi, pas fan de Perez, à peine plus de Cockrum, malgré d'indéniables qualités. Mais alors Garney, pas du tout. Qu'il bâcle ou qu'il "lêche", aucun intérêt pour moi. Persos désincarnés, à la Leinil Yu : Du rendu, mais des coquilles vides. Son Hulk ne me plaît pas du tout. Pour Byrne, pas lu son Demon. A essayer, le bonhomme m'a souvent surpris en bien, mais ce que je vois ne me parle pas. A ton inverse, il ne me plaît que jusqu'à Fantastic Four (plus de 4 cases par page).

C'est rude, mais sincère !

Philippe Cordier a dit…

clair que sur Byrne on se complète
Garney je comprends ton avis, mais si la notion de coquille vide fonctionne à plein régime sur Wolverine (sans encrage Hérésie) ses JLA (un groupe donc je n'ai que faire, depuis toujours) étaient classes, encrés par lui même avec plein de maladresses mais plein d’énergie

Laurent Sieurac a dit…

Bob Smith a fait un travail magnifique sur les planches de Colan et soutien sans pb la comparaison avec Tom Palmer, voire même le dépasse car il arrive vraiment a garder l'énergie du crayonné ET sa consistance (dégradé etc!) sans toutefois y imposer sa patte comme Palmer à su faire (Je suis fan de Palmer mais force est de constater que Smith est certainement son meilleur encreur pour le coup!)
Al Williamson a pu faire des merveille sur Colan, mais par exp

La combo JB/Green en effet sur son DEMON celui-ci fait des merveilles et convient parfaitement qui plus est au propos du comics... mais il faut dire que l'encreur précédent n'était pas au top non plus.

Après je te rejoins sur le fait que Green n'a peut être pas le carnet d'adresse de KJ qui lui comme tu le soulignes, a plusieurs cordes à son arc (Green est pourtant un très bon dessinateur à la base mains peut être plus classique que KJ!)

Sur un gars comme Perez, le pb vient qu'il y a tellement de détails que ça contrecarre totalement l'énergie qu'il peut donner notamment au pinceau. Faire du plein et délié sur des perso de moins de 2 cm c'est juste a se flinguer en plus de ne rien apporter au dessin en fait.

Philippe Cordier a dit…

oui j'ai vu du beau Smith (Bo Smith?) sur Colan mais je mets Williamson bien au dessus (peut être même au dessus de Palmer)
Pour Green ce n'est pas que du carnet d'adresse dont je voulais parler mais la capacité à "sociabiliser" (tu me diras que c'est un peu lié) KJ est impressionnant là dessus.
Perez c'est étrange car je le trouve par moments fascinants mais en general sa technique me laisse froid. Les crayonnés sont épatants (cf le rough cut des avengers) mais rien ne me plait Par contre je serais curieux de voir du pinceau qu'il ferait sur son boulot

JP Nguyen a dit…

J'ai vu un numéro de Avengers par Perez et encré par Green puis Jack Abel. La comparaison est clairement à l'avantage de Green. Un niveau de détails nettement plus satisfaisant et plaisant à l'oeil.

Philippe Cordier a dit…

A l'occasion je regarderai ça, mais Perez ne me fait rien acheter (ou presque) et les Avengers ont tendance à me repousser donc...pas gagné

JP Nguyen a dit…

C'est le numéro 195 que j'avais en tête (republié en TPB dans "Heart of Stone").

La première page, encrée par Green :
Lien Page 1

La dernière page encrée par Abel :
Lien Page 18

JP Nguyen a dit…

Et aussi, une belle association avec Adam Kubert sur Weapon X (Age of Apocalypse) :
Cover de Weapon X 3

Philippe Cordier a dit…

merci pour les liens
beaucoup trop Perez pour moi mais joli pinceau sur la 2