Rechercher dans ce blog

lundi 12 septembre 2016

Brick by Brick

 Petit focus, comme d'habitude partial et partiel, sur un personnage célèbre.
La Chose fait partie de ces héros qui  exigent vraiment ce que la majorité des super héros demandent, à savoir le classique "suspension of disbelieve". C'est moche en vf : suspension consentie de l'incrédulité! Mais  c'est évident : croire, et s'attacher, à des gars en slip qui volent c'est déjà costaud, mais le faire pour un tas de cailloux membre d'une équipe basée sur les éléments (la terre, l'air, le feu...) c'est encore plus dur.
Et pourtant ça marche, sans avoir recours au cynisme, détachement, ultra réalisme...prévalant trop souvent aujourd'hui dans les comics.
Ceci en très grande partie grâce à l'humanité insufflée au groupe des FF, et à la Chose/The Thing en particulier, par leurs créateur Stan Lee et Jack Kirby

Ben Grimm c'est avant tout The King (à la fois derrière le crayon et sous la carapace dessinée)
 
 Kirby a marqué définitivement le design du héros, sous sa forme classique ou celle initiale, plus brute
 
 Il le rendait crédible (on en revient toujours à cette importante distinction entre crédibilité et réalisme) dans toutes les situations. Il faut dire qu'un perso humain sous une carapace, bougon au grand cœur, bagarreur, mal dans sa peau...était taillé pour (et par) Kirby
 Étonnamment, je n'ai jamais bien aimé la version qu'en donnait un autre grand, John Buscema. Trop lisse graphiquement: Il faut dire qu'en plus de ne pas aimer les super héros Big John appréciait les perso à la Conan, pour jouer avec l'anatomie classique. Raté avec notre Chose aux yeux bleus
 
 Le seul, pour moi, qui arrive juste après le King, à la fois pour les FF et pour Ben en particulier, c'est John Byrne. Son approche du personnage, tant psychologiquement que physiquement, restera ma référence ultime
 
 
 Même avec l'une des apparences les plus ridicules du héros, Byrne ne s'en sortait pas trop mal
 Il s'est amusé, il y a longtemps, à faire une compil des différents visages de notre ami sous le seul et unique crayon de son idole Kirby...
 Puis il a proposé sa façon à lui de dessiner Ben
 Après ce déjà vieux passage de Byrne sur le titre, je n'ai pas suivi beaucoup mais le seul qui, graphiquement, a pu m'épater, c'est Carlos Pacheco (aidé de Merino à l'encrage). L'esprit de Kirby, une approche un peu plus "moderne "à la Byrne plus sa touche perso dans les détails. Superbe Chose
 
 Concernant les runs longs, pour moi c'est tout. Wieringo n’était pas inintéressant mais j'en reste quand même à cette trilogie graphique 
Mais si l'on évoque des épisodes hors continuité, ou des one shots ou mini, je retiens néanmoins encore quelques noms :
Lee Weeks m'a bluffé par sa magnifique version à la fois respectueuse et personnelle (image ci dessous plus visage ouvrant cette entrée)
 Barry W Smith s'est également approprié brillamment le personnage, alliant finesse et puissance
 Wrightson ne rendait pas forcément son meilleur boulot sur le GN Hulk et La Chose, et il traitait mieux un perso plus organique comme le géant vert, mais son Ben Grimm m'a quand même très agréablement surpris à l'époque (de la vf)
 Cette version, la dernière, n'est pas la mieux au niveau dessin (quoi que déjà bien senti) mais je la mets car ce RCM FF vs Vengeurs (oui, je suis vieux et je dis Vengeurs) était plutôt poignant et l'approche de La Chose par Claremont et Jon Bogdanove (encrage de Terry Austin) était, à mes yeux de lecteur ado, terriblement fine et bien sentie
 Lee Weeks ouvrait le bal de cette entrée, le King referme la porte avec un amusant portrait de l'idole des foules (et de Yancy Street) coiffé à la Beatles
ps : toute mon estime à qui me dira d'où vient le titre de cette entrée, sans utiliser de moteur de recherche

14 commentaires:

Anonyme a dit…

Pour titre de l' entrée, brick by brick, je pense tout de suite à l' album d Iggy Pop,1990, l' un de ses meilleurs ! Mais bon, je suis plus calé en musique qu' en comics meme si je suis de la generation Strange et que je consulte souvent le blog ! Mais trop technique pour moi bien que très intéressant ! Bonne continuation ! Philippe

Philippe Cordier a dit…

Dans mes bras!!! C'est bien de cet album qu'il s'agissait

Et merci

Francis a dit…

Pour ma part j'aime beaucoup la version d'Alan Davis, dont le style est vraiment approprié au "sens of wonder" des FF.

Philippe Cordier a dit…

Tu as complètement raison, je l'ai oublié alors que sa place se justifie déjà rien que pour ses premiers FF avec Lobdell, et une Chose totalement en accord avec l'esprit du perso

Lionel Garcia a dit…

Tout est dit. Néanmoins je garde un excellent souvenir de La Chose dans le projet Pegasus paru dans Spécial Strange. C'était également Byrne au dessin ou George Pérez?

Philippe Cordier a dit…

Je crois que c'était du Perez et l'encrage old school, peut être Sinnott? Ou Mooney? En tout cas je détestais ces team up de la Chose en fin de Spécial Strange
J'adorais le côté moderne des X-Men de Byrne et à côté la Chose me paraissait en retard de 50 ans :)
Même quand Byrne en dessinait l'encrage lui faisait perdre sa modernité

JP Nguyen a dit…

Andrea Di Vito avait aussi fait de chouettes trucs dans sa mini série des années 2000.

Philippe Cordier a dit…

si c'est Slott au scénar je dois avoir le tpb mais je n'en ai quasi aucun souvenir

JP Nguyen a dit…

Et j'aimais bien la version de Mike McKone, aussi. Avec un petit air Byrnien. ..

Philippe Cordier a dit…

pas vue celle là, alors rangeons donc là "sous Byrne" :)

JP Nguyen a dit…

Lien de La Chose par Mc Kone
et par Andrea Di Vito

Et en prime, un portrait écrit l'an dernier sur Bruce Lit

Philippe Cordier a dit…

Hey il a l'air bougrement bien ton portrait JP -(je l'ai juste survolé, je le lirai plus tard) Bravo
Et pour l'icono, j'adore le Golden et je vois que nous avosn eu des choix commun

Anonyme a dit…

http://marvel1980s.tumblr.com/post/146949553928/1991-the-thing-by-walt-simonson
La version de Simonson est classe aussi, sans avoir ceci dit le panache de ce que fait Byrne avec le même personnage.

Philippe Cordier a dit…

après Davis voici donc mon second oubli En me remémorant les runs FF que j'ai aimé j'ai oublié celui de Simonson!!
Et oui les 4 FF étaient à la fois fidèles aux créateurs et personnels