Rechercher dans ce blog

lundi 10 juillet 2017

Lee Weeks, tradi ou pas

 Je sais, j'ai déjà parlé de Lee Weeks il y a peu. Mais j'ai oublié de préciser que ce prince du travail "à l'ancienne" (papier crayon encre...) ne rejette pas la modernité
la Chose au dessus est du 100% manuel, sur papier de couleur
Pareil pour cet Iron Man au crayon, qui est d’ailleurs pile poil celui qui est dans ma tête car fidèle à la version que j'aimais ado
 Mais Weeks travaille de plus en plus ses recherches, ses roughs, à la tablette
Comme ici
 Ce qui est un peu surprenant est que, là ou d'autres pousseraient plus loin, quitte à travailler intégralement ce genre de pages sur écran, lui redessine au crayon (magistralement soit dit en passant)
 Au moment de l'encrage, on perçoit ce qui semble être de la trame collée à l'ordi, donc retour d'un peu de technologie, mais avec un rendu tradi
 Une case d'ambiance, que je trouve superbe
Je ne sais pas si les traits blanc, de pluie, ne sont pas un peu faits sur ordi, mais je peux me tromper

 en tout cas encrage plus colo : magnifique résultat
 J'aime beaucoup cette case, mais je me demande si elle est finie/dans la version imprimée. Quelques coups de pinceau donnent tout ce qui est nécessaire à cette échelle
 la même approche, mais avec un fond blindé de textes, perd de son sens
 Pour finir en effet miroir, je m'amuse à coller ce très beau dessin de notre Laurent Lefeuvre, qui permet à cette entrée d’être bien encadrée

3 commentaires:

RDB a dit…

Du bon usage de la technologie, en somme.

A mon humble avis, l'infographie n'est une bonne contribution que lorsque... Elle finit par ne plus se voir. Grâce à ton blog, mais aussi durant les recherches (que je faisais lorsque je tenais le mien), j'ai souvent été surpris du nombre de dessinateurs s'étant convertis aux tablettes et autres outils (dont le fonctionnement et les applications sont du chinois pour le vieil artisan que je suis resté - crayons, gomme, feutres, plumes, pinceaux... Et mal au dos, aux mains, aux bras !). Mais je me suis ainsi aperçu que ceux que j'appréciai le plus restaient ceux qui savaient parfaitement intégrer, jusqu'à confondre le lecteur, ce qui est fait à la main et produit par la machine.

En outre, c'est toujours un plaisir d'examiner le taf de Lee Weeks : on pourrait dire que c'est une "brute", mais le terme définit mal le trait superbe de l'artiste. Il a un côté "old school" qui n'est pourtant jamais vieillot. Vraiment dommage qu'on ne le lise pas davantage et que les editors ne le placent pas sur un titre exposé (même en alternance avec un autre dessinateur). Et puis quand je vois avec quel brio il croque la Chose, alors que Marvel a annoncé le retour de "Marvel two-in-one" avec justement Ben Grimm et Johnny Storm (hélas ! toujours pas de Reed et de Sue à l'horizon...), qu'est-ce que ce serait bien qu'ils pensent à lui pour quelques épisodes...

Philippe Cordier a dit…

Marvel two in one?! Ca alors. Je suis curieux. Back to basics?

Franck Jammes a dit…

Chouette travail sur les textures pour les illustrations de la Chose, pour Lee Weeks comme pour notre Lefeuvre national. On sent presque la nature rugueuse de son épiderme à travers le dessin? L'image de la ferme en N&B est bluffante : à la fois expressionniste et réaliste. Et la mise en couleurs complète l'effet. Bref, c'est chouette. :)