Rechercher dans ce blog

mercredi 17 septembre 2014

Fox Boy

 Dans tout juste une semaine, le 24 09 donc, sort chez Delcourt Fox-Boy, de Laurent Lefeuvre
J'en ai vu une grande partie, et j'ai surtout assisté à un bon paquet de making of. Je tant apprécié ce que j'en ai vu qu'il serait injuste que je ne m'autorise pas à en parler sous prétexte que son auteur vient souvent ici et que c'est un ami
La mode est aux french comics certes, mais là il s'agit d'un "french comics" tel qu'on n'en voit pas souvent . Blindé de fun et de respect de l'esprit des comics d'antan, et non pas une pale copie comme on en voit tant
Je ne vous parle pas de l'histoire pour vous laisser le plaisir de la découverte de ce Spider-Breton, mais c'est un régal
Pour ne pas encore avoir vu la version papier finale je ne jurerais pas que des pages ci dessous ne sont pas des pages refaites ou abandonnées, l'auteur ayant probablement l'équivalent d'un album en version non retenue, mais cela vous montre le style
Cette page a été vue dans le dernier Comic Box
 L'une des couv du mag breton dans lequel sortait initialement ce héros
 Un exemple de page
 Ce que j'aime : crayonné/ encrage (Colan et Ditko sont convoqués)
 Crayonné/encrage/couleur



 Du pur plaisir pour le lecteur et, je le crois, l'auteur

 Et enfin, l'une de mes illu préférée dans sa version rough/encrage/modif d'encrage/couleur



Pour conclure, le jour de la sortie, le 24, Laurent sera chez Kader, à la librairie Comics Zone de Lyon
Viendez

12 commentaires:

raphael wacker a dit…

Kader va faire salle comble, pour en avoir vu des planches je peux dire que ce sera le joyau de la collection, avec Laurent rien n'est fait au hasard, tout est réfléchi, ce livre est une déclaration d'amour aux comics, a la bd , foule de références avec son style propre, le grand retour de Laurent , yeaaaaaaah

JP Nguyen a dit…

J'ai pas pu venir le 24 à Comic Zone car j'étais en déplacement à Paris mais je l'avais commandé. Reçu et lu hier soir, très chouette boulot.
Niveau dessin, l'amateur éclairé percevra les influences graphiques de Gene Colan, David Mazzucchelli voire Will Eisner. Mais c'est bien digéré et pas du tout pompeux ou prétentieux. L'approche est intéressante même si j'attends pas mal le tome 2 (la valeur d'un héros se mesurant aussi au niveau de ses adversaires, verra-t-on un "vilain" digne de ce nom ?).
Un grand bravo à Laurent Lefeuvre (je sais qu'il passe des fois ici, sinon, Phil, si tu peux lui faire suivre...)

Philippe Cordier a dit…

oh no soucy JP il verra ton commentaire :-) Et j'ai bien peur qu'il ne se lance dans une très longue (mais juste) théorie quant à la notion de vilain
Et si on en juge par le succès des dédicaces, la tome 2 sera un jour entre nos mains, je l'espère
A bientôt

Anonyme a dit…

Bonjour, grand amateur de ce blog fabuleux et grand lecteur de M.Cordier dans Scarce, je me permets de revenir sur les influences ou hommages que l'on retrouve dans le nouveau titre de Laurent Lefeuvre (je suis de ceux qui réclament à corps et à cris un tome 2 des Editions ROA!),pour ma part Fox-Boy me fait diablement penser à L'Homme- Léopard ou Léopard de Lime Street, comics anglais que l'on lisait dans le Petit format Antarès...

Philippe Cordier a dit…

Vil flatteur
merci

Ah mais carrément oui, je ne connaissais pas ce perso (http://www.internationalhero.co.uk/l/leoplime.htm)
Et je vais de ce pas rameuter laurent par ici car son Renard est en bandeau sur ce site (itw) juste au dessus d'un article sur ce leopard
http://www.france-comics.com/article.php3?id_article=1455

Bientôt la league of the extaordinary Fox BoyS

Laurent Lefeuvre a dit…

Hey !
Merci pour ces commentaires ! En effet, Phil, je me permets de réagir au dernier commentaire, concernant la ressemblance avec l'Homme Leopard. Elle n'est ni fortuite... ni gratuite !

(je vous préviens, j'ai beaucoup à dire sur ce point, et du coup, ça va être long !)

Le personnage de Mike Western et Mike Lully (respectivement au dessin et au scénario) est en effet connu pour être un habile pompage de Spider-Man à la sauce Anglaise (paru chez eux dans les années 80 dans le titre "Beano"). En France, je l'ai lu gamin dans Antarès, puis Sunny Sun (2 titres Mon Journal hautement recommandés pour la qualité des séries proposées.

Le pitch : Le jeune Peter Parker... OUPS ! Je voulais dire Billy Farmer, vit chez son oncle et sa tante dans une quartier de banlieue.
Billy est malingre et souffre-douleur des brutes de son collège. Un jour, il est griffé par une araign... (décidément ! Je reprends ) par un Léopard radioactif, dont il acquiert les sens de félin. Billy garde son secret, et se fabrique un costume de justicier à partir d'un vieux costume de chat qu'il avait gardé d'un Halloween précédent, auquel il rajoute des taches (pour faire léopard). Le Leopard From Lime Street est né !
Mais ce n'est pas tout. Pour se faire de l'argent de poche (et aider sa brave tante toujours à la dèche), Billy prend des photos de l'Homme Leopard, qui revend ensuite à un journal local. Ce même journal est dirigé par un radin acariâtre, qui mène une campagne de dénigrement de l'Homme Leopard.

Pas mal, non ?

Au vu de ce résumé, on peut se dire : Ah ouais, quand même, les gars n'avaient pas peur !"

Et bien c'est la toute la magie de cette série (et le pourquoi de l'adjectif HABILE pompage), c'est que la série possédait une identité si propre, un caractère si délicieusement Angliche, des idées si intéressantes... qu'en la lisant, vous oubliiez très vite les nombreux points communs (de départ) avec Spidey !

Laurent Lefeuvre a dit…

(Suite et fin !)

Alors quand j'ai construit mon personnage (d'ailleurs, j'attends les avis de ceux qui connaîtront l'une et l'autre séries), l'idée d'un ado, pas "designer" pour deux sous (mais dessinateur copieur), qui doit se faire un costume de super-héros, je me suis dit que ce jeune homme-là "pomperait" forcément des idées chez les super-héros existant dans ces comics.

Parce qu'il n'y a que dans les films de super-héros, que ça ne gêne personne de voir comment un ado lambda se bricole un costume qui semble conçu par la NASA. Ce qui marche en dessin avec Steve Ditko a du mal a trouver du crédit une fois passé par le crible du réalisme ciné.

Mon héros est un fan de comics.

Il m'a semblé logique qu'il aille "piocher" dedans des idées.

J'y vois une sorte de "troisième voie" dans l'explication d'un costume bariolé pour faire justice.

La première est celle de Marvel-DC (les costumes sont géniaux, point barre).
La seconde est celle de Kick-Ass (je commande un truc sur E-Bay qui est une sorte de tenue de ski, mais qui ne ressemble pas au costume de mes idoles de papier.
La voie de Fox-Boy est un mélange des deux premières : « Je VEUX être un super-héros, mais mon costume va forcément craindre, alors que je veux ressembler à mon modèle "FOX-MAN" (sorte de mélange de Daredevil et Wolverine) ». S'il peut en dresser un modèle sur papier, comment Pol arrivera-t-il à le fabriquer, alors qu'il ne sait pas coudre un bouton ? La réponse est dans l'album (faut pas charrier, quand même !).

En tant que dessinateur, ma problématique est donc la suivante : Je dois "évoquer" au lecteur un type de costume avec lequel il (toujours le lecteur) est familier, ... mais sans plagier non plus ! Faire un clin d'oeil aux connaisseurs (et vous en êtes un, cher Anonyme, tout comme Paul Giner, journaliste de Casemate qui m'a posé la même question que vous ), sans risquer de procès non plus. Alors quoi de mieux qu'évoquer un héros non Marvel, non DC, non Américain, en fait, et (injustement) oublié.
Le top, avec le Leopard de Lime Street, c'est qu'il est lui-même connu pour son postulat très inspiré de Spider-Man !

La boucle est bouclée.

En revanche, je vous souhaite bien du courage si vous trouvez un seul point commun, que ce soit dans le caractère du personnage, de son entourage, des thèmes, du ton, entre nos deux séries !

Pour terminer, à ceux qui me prêteraient un argument trouvé après coup, je les invite à se saisir du tout premier comic-Book de Fox-Boy (Paotr Louarn, à l'époque, et se rendre à la page-titre de la dernière histoire, celle intitulée "Rencontre du 8e Type". On y voit Pol concevoir son costume. Sur son bureau sont étalées toutes ces références (et donc les miennes).
Je cite.
Born Again (Daredevil, donc)
SuperMatou (super-héros Français, aux oreilles de chat, de l'écurie PIF)
Serval (celui de Miller + L'Arme-X par Barry W. Smith)

Enfin, et par 4 fois, on voit étalé des couvertures de Sunny Sun, Petit Format avec en couverture, L'Homme Leopard.
Voilà les inspirations de Pol, celles qui m'ont servies à me faire MON idée de ce que serait un costume de garçon-Renard... vu par un lecteur de comics "vintage".

Laurent Lefeuvre a dit…

Merci à ceux qui ont tenu jusqu'au bout !

Philippe Cordier a dit…

Du pur Laurent, j'adore!! très intéressant en tout cas et me donnerait (presque) envie de filer sur ebay à la recherche de cette série totalement inconnue pour moi
Merci d'avoir pris le temps de toutes ces infos, qui intéresseront forcément les (de + en +) nombreux fans de ton Fox-Boy

raph. a dit…

tu peux Phil c'est très bien ;)

Laurent Sieurac a dit…

Tient, je connaissais pas du tout le leopard Man, par contre j'ai beaucoup aimé Fox boy ;)

Anonyme a dit…

Et merci pour tous ces éclaircissements, qu'un créateur soit aussi bon sur sa démarche et qu'il parle aussi bien du travail des autres, c'est la timbale!
Longue vie à Fox Boy donc! (...et aux Editions ROA, dit une petite voix...)