Rechercher dans ce blog

lundi 9 novembre 2015

Superman Week

J'ai rapporté de Manhattan une grande pile, de photocopies du boulot de Romita Jr/Janson sur Superman. J'ai pris en photo une petite partie des planches que je trouve intéressantes à montrer ici
L'impressionnante couv double du 1
 Encore une double du 1, encrée cette fois
Colo plutôt bien de Laura Martin

 La dernière page du 1 en crayonné/encre. Nous sommes là sur les crayonnés les plus précis que le dessinateur rend actuellement. Un Klaus Janson très fidèle au trait, et à l'intention
Si Laura Martin fait partie des coloristes très corrects à mes yeux, elle cède elle aussi de temps en temps à la mode consistant à enlever le traits noirs de tout ce qui est censé être nuage/vapeur/brume...dommage

 J'aime cette couv iconique (sauf les doigts de la main)
 Une page "banale" dont j'apprécie le rythme et le découpage
 Pareil pour celle là. L'encrage fin des vêtements en case 2 n'est quasi pas reproduit dans la version imprimée

Crayon/encre, business as usal
Sympas les contrastes de la case 1, plus flagrant en n et b bien sur. Les effets de couleur sur la case 3 ne mettent guère en valeur les effets dessinés par contre (mais White fera bien pire plus tard) 
 J'ai isolé cette case juste parce que je ne la trouvais pas bien en couleur et que en n et b ça va mieux
 Cette couv est loin d'être la meilleure du duo mais voir du crayon/encre me va toujours
 
Pareil pour cette page
  Excellente double page, dans sa version crayonnée
Suite et fin...mercredi

5 commentaires:

Anonyme a dit…

honnêtement je ne suis pas fan de romita jr ! je préfère le papa sur spider-man. Le seul bon travail de jr que j'ai vraiment aimé c'était daredevil l'homme sans peur par jr et miller qui à la base de la série tv daredevil

Laurent Lefeuvre a dit…

OOOOOHH TOI !
Tu vas avoir de GRRRROOOOS PROBLEMES !

:D

Philippe Cordier a dit…

Je suis zen Lolo, je travaille sur ce genre d'outrage :-)

Sérieusement c'est clairement une question de goût
je suis par contre surpris par ton exception de Man without fear; Il a clairement fait des boulots objectivement de ce niveau là (les DD les iron man 2, les Punisher...) donc c'est surprenant
Je comprend bien plus ceux qui disent avoir aimé ses 1ers Iron man (ils aiment donc en fait Layton) et ne pas avoir aimé le reste puisque le style a alors bien changé, ou bien ceux qui n'aime pas son duo avec janson...
Maintenant si on ne parle que Spider man JRjr n'ai pas mon dessinateur favori (Ditko est loin devant) et il a fait bien mieux sur d'autres perso (son père est pour moi également bien derrière Ditko d'ailleurs)

Lionel Garcia a dit…

L'association de John Romita Jr et son père sur Spiderman m'a toujours énormément plu. Pour ne citer (une nouvelle fois) que l'introduction de Monica Rambeau dans le rôle de Captain Marvel. Je me souviens également d'un récit intitulé "Héritage" paru dans Strange et qui débutait par un Spiderman désespéré qui se défoulait sur un poids lourd. Une vingtaine de planches liées à la saga du clone, il me semble. Un scénario très plaisant de DeMatteis.

Et je trouve que Romita Jr a fait un excellent travail sur les scénarios de Dan Slott et Marc Guggenheim. Mes réserves allant surtout sur la mise en couleurs.

Je trouve que l'apport de Romita Jr sur sa première version d'Iron Man est très souvent minoré. Si l'on compare les prestations de Layton sur les planches de Romita Jr et ses travaux ultérieurs, on s'aperçoit bien que la base donnée par Romita Jr évite à Layton de dessiner des personnages aux proportions plus que "douteuses". Alors que par la suite, ce travers sera systématique. Sans compter un aspect rigide. Plus je relis ce premier run de Romita Jr, plus je suis convaincu qu'il a participé au succès de Layton sur l'homme de fer.

Philippe Cordier a dit…

Pour l'asso père fils oui c'est beau, mais un peu trop propre pour moi; Je préférais la douceur apportée par le père sur Gil Kane
Pour Iron man entièrement d'accord : JRjr a fait une belle base, un chouette découpage et évitait les erreurs de proportions, mais malheureusement la rigidité de Layton seul on la trouvait aussi sur ces travaux car il considérait (probablement à raison) être le gardien du temps donc il finissait bien plus qu'il n'encrait