Rechercher dans ce blog

lundi 29 août 2016

Amanda Conner

 Même si je suis loin de connaitre tout son travail en détail, Amanda Conner est une artiste très intéressante. Déjà, le couple qu'elle forme avec l'encreur/scénariste Jimmy Palmiotti semble plus que sympathique et rappelle clairement un autre duo/couple : les Simonson...Et elle est très talentueuse.
A l'écouter, elle aimerait se rapprocher du trait d'un Adam Hughes, ou Campbell...Foutaises!! Elle a son propre style, abouti et attachant
A l'opposé du tape à l’œil, ce style, au premier abord est classique, voire presque ..."banal"
 Puis on regarde de plus près ses planches et on s’aperçoit que son trait n'est là que pour une chose : raconter une histoire. Prendre le lecteur par la main, comme le disait Eisner, ne pas le perdre, le divertir et lui faire ressentir des émotions
 Elle s'encre elle même, d'un trait propre, net, assez clair, mais elle sait également user de certaines techniques pour texturer
 Sur des illues (de commande ici) elle respecte les codes du genre, en prenant même plutôt le meilleur : sur ce bat/Cat on a un petit côté Paul Smith rencontre Toth carrément pas désagréable
 Son pote Garth Ennis lui a fait illustrer une horreur (sur le papier) : les aventures d'une prostituée à super pouvoirs! Et bien il n'est pas parvenu à "salir"la Miss Conner qui a adopté un style un peu plus cartoon pour se distancer du glauque potentiel
 
 J'ai lu quelques uns de ses boulots sur Power Girl (pas ma came), Harley (idem) et quelques autres comics, mais celui qui m'a conquis est le plus controversé : Silk Spectre! L'un des Before Watchmen. Pas de polémique ici sur l'intérêt (ou pas) de ces prequel au chef d'oeuvre de Moore/Gibson, mais simplement visuellement il y avait de très très belles chose : Cooke, Hughes, Kubert (encré par le père!)...Des planches sublime; Celui dessiné par Conner fut ma plus grande surprise. Entourée de Cadors du dessin je pensais qu'elle serait un peu l'intrus et que je n'allais prendre cette mini série que pour toutes les avoir. Et bien non, ce fut un plaisir. Cooke lui a concocté un scénar aux petits oignons, et toutes les forces de Madame sont visibles : la narration, les émotions, les expressions, le langage corporel... 
Simplicité, efficacité, honnêteté apparente
 
 Très forte sur les expressions (sa passion pour Chuck Jones joue) elle est pourtant, pour moi, supérieure à celui qui est reconnu pour ça : Kevin Maguire, car ce dernier en fait souvent des caisses tandis qu’elle reste plus crédible, sans forcer le trait
 Quand elle use du gaufrier classique (en poussant vers le cartoony en dernière case) on voit encore mieux qu'Amanda Conner se situe, en terme de style, entre les Archie Comics (ce n'est pas une attaque, surtout maintenant que Adam Hughes en dessine) et le maintream de super héros.

 Une voie/voix différente, qui respecte une fois encore les codes du genre, tout en apportant une sensibilité toute personnelle

Et j'ai failli oublier que la Miss a signé une partie des (chouettes) couv de la série Harley Quinn and her Gang of Harleys, série dessinée par notre ami Mauricet (s'il n'était belge, Momo, je dirais bien cocorico mais...En tout cas félicitations à lui)
 


5 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Aaaah !
On commence bien la saison 2017/2018!

Merci à toi, non pas parce que, comme d'habitude, tu traites de la technique de quelqu'un que j'admire... mais parce que tu me fais regarder plus attentivement, et apprécier, le travail de quelqu'un qui n'était dans mon esprit que "Madame-Palmiotti-qui-fait-des-trucs-girly-acidulés-pour-DC".

Toujours bon d'évoluer.

Cinquiou la Cinq !

Philippe Cordier a dit…

c'est un de mes plaisirs (en fouinant pour alimenter ce blog) que de découvrir moi même de jolies choses, alors you're welcome (malgré une dernière phrase trahissant un âge certain)

Lionel Garcia a dit…

Au delà d'un talent respectif pour les expressions, je ne trouve pas trop de similitude entre Amanda Conner et Kevin Maguire. Celui-ci a une approche beaucoup plus cartoon, il me semble. Amanda Conner a trouvé un équilibre parfait entre une expressivité prononcée et une approche réaliste des personnages.

J'ai également beaucoup apprécié son travail sur le Spectre Soyeux avec Darwyn Cooke. Elle y a développé une grâce et une élégance qui devraient en faire l'un de ses meilleurs travaux. Et le recours à un gaufrier à 9 vignettes, si cher à Alan Moore, montre sa complète maitrise de la narration. Et ses couvertures pour Harley Queen sont des petits bijoux d'humour.

Son travail sur la prostituée super-héros a t'il été traduit en France?

Philippe Cordier a dit…

je fais le lien avec Maguire car moi pendant longtemps peu de dessinateurs développaient les expressions de visage, les mimiques, et il fut l'un des premiers (le premier?) à sa faire un nom en grande partie basé sur ce point fort. Et je trouve que la Miss Conner est également très attentive à cela
Pour the pro je vois sur le net qu'il faut chercher la vf chez Editions USA, La Pro

Lionel Garcia a dit…

Merci et bonne rentrée...