Rechercher dans ce blog

mercredi 3 août 2016

Le roi Léo'

 Je ne parle pas assez de Rick Leonardi! Enfin, je trouve
Comme Bret Blevins c'est un très très bon dessinateur de comics, bien trop peu reconnu, faute (pour grande partie) d'avoir associé son nom sur la durée à des personnages vendeurs. Il a pourtant énormément dessiné pour Marvel et DC (puis d'autres) mais a souvent servi de "bouche trou". Quel dommage!
Un mini survol ici, et voici d'autres images
Grace à JP Nguyen vous pouvez admirer cette splendide commission qui, j'en suis sur, doit être encore plus intéressante en noir et blanc
 Également récent, ce dessin est du même style et servi pour une œuvre caritative. Magnifique
 Le perso est le fils de Tarzan, que Leonardi a animé, malheureusement sur le net uniquement. Ah si seulement un éditeur pouvait nous récupérer ça pour les amoureux du papier (je sais qu'un certain Thierry Mornet était "en chasse" à une époque)
Pas d'encrage mais classe
 
 Pour les plus vieux lecteurs, Leonardi c'est Cloak and Dagger et la mini série Vision (et la Sorcière Rouge, RCM Lug). Je n'aimais pas l'encrage de Akin et Garvey sur cette mini, mais revoir cette page sur le net mais renvoyé au souvenir de sa lecture
 Les vieux, mais un poil moins, fans, dont je suis, gardent de lui des fill in de TRES grande qualité sur les X-Men de Claremont, le plus beau de tous les one shot sur Spider-Man (le 17, scénario de Nocenti, encrage de Williamson), 2 Daredevil exceptionnels (248/249) ouvrant la voie à John Romita jr,  la série Colossus hors du commun (toujours Nocenti, Russel à l'encrage) et bien sur son plus long run sur un titre avec Spider-Man 2099. Mais il avait déjà dépanné sur le tisseur, sur des bien beaux épisodes tels celui ci, encré par Rubinstein
 Il a fait de tout, pour tous les éditeurs (je cherche encore ses Vigilante chez DC, et ses Batgirl sont un must graphique) Pas mal de pin up aussi, dont celle ci m'avait émerveillé (alors que je me tamponne du perso) L'encrage de Williamson n'est pas étranger à cela
 Pour qui veut rechercher du Leonardi peut connu et (probablement) pas cher : en 2009, Panini comics, un Superman Batman 18 reprenant un arc encré par Dan Green. Leonardi dépend beaucoup de ses encreurs, étant donné qu'il travaille vite, avec un trait qui demande interprétation. Il a souvent était très bien servi (Williamson, Austin, Russel, Delperdang...) Dan Green colle à son trait rond. Les gros bras font parfois baudruches (page 1), mais il sait indéniablement découper une planche (page 2)
 
 et qui dessine bien les animaux ne peut être une mauvaise personne
 Il faudra également que je m'achète son travail sur ce Watson Holmes, malgré l'absence d'encrage
Et voilà, je n'ai à nouveau fait qu'effleurer le boulot de cet artiste. Il faudra que j'y revienne

8 commentaires:

artemus dada a dit…

Merci pour cette entrée, et pour m'avoir signalé la série "Watson and Holmes" que je ne connaissais pas.

(Et by the way, chouette ripolinage du blog) [-_ô]

Philippe Cordier a dit…

Merci, je me suis amusé en attendant de refaire l'entête du blog, et ca me donne l'occasion de préciser que ce collage de couv est de la main de Mister Lefeuvre. Initialement il s'agissait de grands panneaux illustrant l'expo Lug de Quai des Bulles

Et j'ai aussi repeint le blog de Ciro Tota, un essai concluant puisqu'il plait à l'intéressé

JP Nguyen a dit…

Je n'avais jamais remarqué à quel point Leonardi pouvait faire des torses aussi larges... Sur le DD et le "Tarzan", c'est assez frappant ! Et pourtant, ça reste harmonieux et ça fonctionne ! Alala, "n'est pas Rob Liefeld qui veut !" ;-)

Philippe Cordier a dit…

Il faut viser haut :)

Lionel Garcia a dit…

Magnifique Korak.

Tu trouveras ci-dessous un lien avec un entretien de Monsieur Leonardi.

http://www.planetebd.com/interview/rick-leonardi/739.html

Philippe Cordier a dit…

J'avais lu cette itw à l'époque et je m'étais même demandé si je n'allais pas aller sur le festival de Chambery tant il est rare de le voir

Fred a dit…

Ahh rick Leonardi et ses mises en scène virtuoses. C est dynamique à souhait. Sur ses planches sur la série x men, il a été encré par dan Green, terry Austin. Mais lorsque craig Russel est l'encreur c est sublime. Leonardi a une façon bien à lui de donner une profondeur à ses cases. Il joue sur la superposition de plans. (Je me souviens d' un épisode de Xcalibur où Captain Britain traverse une série de murs. C'est bien plus recherché que, au hasard jim Lee qui a une mise en scène en frise plus monotone.

Philippe Cordier a dit…

Sur Uncanny ils étaient tous bons les encreurs (même Leialoha de mémoire) mais j'ai une préférence pour Dan Green qui complétait parfaitement la rondeur du crayonné avec son pinceau