Rechercher dans ce blog

lundi 14 juin 2010

RIP Al Williamson


Encore une mauvaise nouvelle, pour les adaptes des « golden age artists », et pour les fans d’encrage également. Disparition de Al Williamson, à 79 ans.

Artiste complet, contemporain des plus grands dont il fut l’ami et/ou le collègue, tels Frazetta ou Alex Raymond, sa carrière est gigantesque et couvre tous les éditeurs (dont le géant EC Comics) Adepte d’un photoréalisme (pour l’époque, donc sans excès) dans ses strips et ses planches, il était, depuis les années 80, passé à une carrière quasi exclusive d’encreur , pour des raisons économiques surtout. Pour beaucoup ce fut un gaspillage de son immense talent. Je suis plutôt de ceux qui apprécièrent de voir ce géant embellir tant de dessinateurs (sans compter que mieux valait un Williamson encreur que pas de Williamson du tout)
Un don du pinceau évident


Un bout de page en entrée de cette note, et un strip ci-dessus. Ensuite, thème majeur de ce blog oblige, c’est de l’encrage. Il a encré à peu près tout le monde. Je livre ici ma sélection perso (donc très partiale) des auteurs sur lesquels Williamson m’a marqué pour toujours.

Le meilleur encreur, avec Klaus Janson, de John Romita jr



Mignola sur Fafhrd and the gray mouser



Superbe duo avec Rick Leonardi, que ce soit sur Spider-Man 2099, ou ce numéro hors du commun


Les premiers Wolverine de John Buscema dont il fut l'un des meilleurs encreurs là aussi



Et le magnifique Graphic Novel de Nocenti et Bret Blevins, qui résume Williamson  encreur : beauté, finesse, sensibilité et modestie (il ne tira jamais la couverture à lui)


Grande perte en tout cas

8 commentaires:

Manu Mane a dit…

Je ne le connaissais pas comme dessinateur. Ce Corrigan, quelle élégance, quelle finesse..... : (

Philippe Cordier a dit…

c'est un peu le "drame" de quelques vétérans de ce genre : les travaux plus récents éclipsent des pans énormes de carrière.

Manu Mane a dit…

Oui, d'où l'intérêt de sites comme Lambiek.net qui propose une encyclopédie assez fournie.

Tristes disparitions que celles de Messieurs Giordano, Frazetta, et Williamson. C'est tout un esprit qui cède la place, et il n'y aura bientôt plus que les "vieux" comme nous pour se souvenir de ces gens.

Paul Renaud a dit…

On peut trouver nombre de ses magnifiques BD rééditées en ce moment.
Notamment les trips de Secret Agent chez IDW, FLASH GORDON chez Flesk (qui prévoit aussi de sortir des Archives/sketchbooks de l'artiste), et AL WILLIAMSON ADVENTURES regroupant plusieurs histoires courtes parue chez divers indés, chez Insight Studio Group.
Dark Horse a aussi regroupé plusieurs histoires courtes post-EC comics dans Hidden Lands.
Tous ces bouquins sont trouvable en ligne et sont vraiment magnifiques!

laurent Sieurac a dit…

Encore un très grand qui nous quitte!

Comme beaucoup, je ne le connaissait principalement que comme encreur et très peu comme dessinateur.

Philippe Cordier a dit…

c'était un prince de l'encrage. Il appliquait à ce travail la même technique et la même passion que lorsqu'il dessinait seul. Comme le dit Paul, beaucoup de ses travaux de dessinateur sont trouvables. Certains sont assez datés dans la narration (quoi que) et le fond, mais jamais dans la forme. Une élégance rare
Le sous estimé Mike Manley fut son assistant et je ne serais pas étonné qu'il montre des trucs sympa prochainement sur son blog
http://drawman.blogspot.com/

Laurent Lefeuvre a dit…

Ah ! Eh bien visiblement tu étais au courant... moi qui viens de t'envoyer un mail pour annoncer la triste nouvelle.
Quand les vieux Colan Romita et Kubert auront eux-aussi cassé leur pipe, il ne restera plus personne d'un certain âge d'or personnel.
Comme je te l'écrivais, j'ai offert le Al Williamson Adventures mentionné par Paul Renaud à Molinari (dessinateur de quelques 19000 planches de GARRY + 5000 couvertures à la gouache pour d'autres titres de IMPERIA - formé à l'école Milton CANIFF), qui, à plus de 80 balais, ne connaissait pas Williamson. Il en était tout émerveillé, et heureux d'apprendre qu'il restait encore des dessinateurs de cette belle époque de l'âge d'or.
Aujourd'hui, il y en a un de moins.
C'est la vie.

Philippe Cordier a dit…

"Quand les vieux Colan Romita et Kubert auront eux-aussi cassé leur pipe, il ne restera plus personne d'un certain âge d'or personnel."

Je reprends ta phrase à mon compte, même si des 3 mon goût perso va plus au dernier cité.
On vieillit