Rechercher dans ce blog

jeudi 21 octobre 2010

Un roi de l’animation sur comics

Bruce Timm, après avoir apporté sa (pas si) mini révolution au monde de l’animation, a posé sa pierre sur l’édifice comics.
Quand on pense à lui on pense à ce genre d’illu, directement tirée du monde de l’animé
Ou à de la couleur bien fun, comme ça
Ou encore des pages qui jouent très bien de l’expressivité d’un visage, comme ce Conan

Mais Timm est très versatile et je voulais montrer à quel point ce style faussement simple s’adapte à tout.
Ici, on voit que sous le style léché il y a un bouillonnement de recherches au bleu


Un noir et joli Shadow


Du Preacher très classe

 
Style Miller/ Sin City  on
Carrément une illu pour Sin City
Du Timm classique, mais au sujet très "atypique"

Profusion de hachures pour un Timm Wrightsonien

Et conclusion avec un lien sur le thème du prochain portfolio de Scarce (rappel de rappel pour les volontaires, il reste encore de la place)


Utilisé avec talent, ce style est LE style qui se prête à tout, humour, drame, crime, parodie… (essayez donc au contraire de demander à Greg Land de faire du rigolo avec son style photo…Pas gagné : -)

7 commentaires:

stephane a dit…

Je les connaissais à peu prêt toutes sauf celle du Monstre de Frankenstein qui est juste .... wouhh .. vraiment terrible

Je me demande (mais je me trompe peut être) si on aurait le Cooke qu'on connait sans Bruce Timm

Manu a dit…

Euh... Y'a t-il quelqu'un qui considère vraiment que la révolution de l'animation portée par Bruce Timm soit "mini" ?

D'accord avec toi sur le fait que le style soit utilisable dans le cadre de plusieurs projets, à charge de le rendre plus adulte suivant les cas (comme c'est le cas pour l'illu de Preacher). Ce style se basant avant tout sur l'énergie du mouvement, et un rendu épuré, il peut être considéré comme une sorte de base, mais il donne tout de même un aspect enfantin qui peut déplaire à une partie du public.

Personnellement, je n'aime pas ce style, j'ai adoré les histoires du Batman Animated de Timm, et de toutes ces séries qui s'en sont suivies, mais je n'aimais franchement pas les dessins, trop "rectangulaires" je dirais, et je suis heureux de voir que ça évolue vers quelque chose de plus rond et de plus adulte aussi. Profitons-en pour noter la différence entre Marvel qu développe à mort ses produits pour le cinéma, et DC qui, faut d'y parvenir pour différentes raisons, mise à fond sur les produits animés. Voir et peut être découvrir par exemple le travail de Lauren Montgomery....

Cela étant, rien ne dépasse l'animation nippone selon moi. Je ne citerai qu'un de ses nombreux chefs d'oeuvres : Cowboy Bebop, les connaisseurs connaîtront.

Les brouillons et les bleus sont censés être communs à tous, en principe....

Désolé pour le portfolio, mais pour ma part, la Cape et l'Epée ne m'inspirent pas, je ne les connais pas en fait, je ne les ai vus que dans Civil War.... de toute façon, je ne crois pas que vous aimiez ce que je fais, alors c'est pas la peine.

Il y a beaucoup de héros comme ça, qui sont plus ou moins connus, "médiatisés", plus ou moins anciens, et qu'on voit peu je crois... je pense à Firestar. Je me suis aperçu qu'elle existait déjà il y a fort longtemps dans le dessin animé "Spiderman and Friends", dans les années 60 je crois.... et je n'en ai entendu parler que dans les années.... 90 avec un Récit Complet Marvel chez... Lug ou Semic ? Firestar reprend aujourd'hui du service avec une dessinatrice italienne.

Je pense subitement à un personnage du Batmanverse qui n'existait pas dans le comic et qui fut créé par Paul Dini et Bruce Timm pour le dessin animé, la sémillante Harley Queen !

J'espère qu'un jour tu pourras discuter avec Greg Land, Phil. ça pourrait être intéressant de lui exposer ton point de vue argumenté, et peut être de comprendre aussi le sien. On pense tous que c'est toi qui a raison, mais bon.....

Commentaire un peu long, je suis un peu en vrac today, mais entre la japanimation et Harley Queen, ça peut donner de quoi rebondir. Bonne journée à tous ! :D

Philippe Cordier a dit…

Tu as raison Manu ce serait marrant d'échanger avec Land car c'était un dessinateur classique tout à fait correct, avant qu'il ne sombre vers le style actuel (qui doit lui convenir, et aux editeurs aussi) Marrant que tu cites Dini avec Timm car c'est sur leur Mad Love que j'ai connu Timm
Et marrant aussi que Steph cite Cooke car, en effet, pas de Cooke sans Timm, et pour preuve, c'est l'entrée programmée ici à la suite de celle là, après demin je crois : -)

Manu a dit…

Ben la première fois que j'ai entendu parler de Land, c'était dans un cours qu'il donnait sur les références photogaphiques, dans le magazine Wizard, et c'était tout à fait pertinent et intéressant !

Hélas, et nous sommes bien d'accord, nous en avons déjà parlé, il va trop loin, mais tu vois, je ne pense pas que ça soit réellement la volonté des éditeurs. Il me semble qu'il y a encore beaucoup de place pour plusieurs modes d'expression, car on peut lire des oeuvres de facture très diversifiée, mais, mais mais mais mais, les éditeurs essayent de rafler le maximum de parts de marchés, et donc, essayent de se choper la branche "moi j'aime les dessins réalistes", et celle "moi j'aime les super nanas qui ressemblent aux performeuses de Playboy", et c'est là où on tombe dans l'excès. Mais malheureusement, je pense que tu vas fréquemment sur Devian Art par exemple, tu sais aussi bien que moi que le fan de base, boutonneux, avec des lunettes, et qui fait pas de sport, aime s'astiquer la fibre artistique devant ce genre de dessins. Et la majorité des aspirants dessinateurs de comics passent leur temps à dessiner des super nanas à partir de ces mêmes modèles de magazines, ce qui à mon avis, est une grosse erreur stratégique, mais ça c'est mon opinion (je serais Quesada, j'irai pas embaucher un mec qui dessine Britany Bidule, ou Rachel Trucmuche en Susan Storm.... y'a outrage et faute de goût là), mais hélas, les fans sont peut être les premiers qu'il faudrait éduquer ! Ce qui rejoint l'un de tes articles précédents où l'on parlait de la connaissance artistique permettant de juger, d'évaluer, enfin bref... Je pense en fait que les éditeurs mainstream se débrouillent d'ouvrir au maximum pour croquer le maximum de parts de marché, mais qu'il y a justement encore beaucoup de place pour toutes les expressions. Regardez nos amis anglais !

Sauf que si tu mises sur l'exploitation de la connerie humaine, tu gagneras certainement plus de sous..... ^^

Ce qui me gêne d'avantage aujourd'hui, c'est pas tant le goût pour le réalisme, mais plutôt le phénomène des "copieurs" et de la perte d'identité. Je vais être un peu injuste, mais quand je tombe sur des brésiliens, j'ai l'impression qu'ils essayent tous de dessiner comme Benes, et j'ai un très bon copain italien qui lui, essaye de dessiner comme Finch, et y'en a plein comme ça, d'ailleurs, il y a eu une période où tout le monde dessinait en "animated".... ça ça me gêne d'avantage. En fait j'ai l'impression que ça vient plutôt du bas, et non des éditeurs, parce que tout le monde se dit "je vais faire comme ça, parce que ça marche", mais au final, on y perd. L'éditeur lui, a un catalogue de choix énorme à sa disposition, et s'il en trouve un différent des autres, il peut le prendre quand même. Mais le public lambda lui, peut être surtout s'il est américain, ne lit qu'un ou deux comics régulièrement, alors que nous, grâce à Strange et aux petits formats Aredit des années 70, nous sommes habitués à lire plusieurs séries en même temps, et à avoir de recul, parce que nous en avons vu plus ! Il faut éduquer les lecteurs ! : P

Philippe Cordier a dit…

eduquons eduquons : -)
je me souviens du tutorial de land dans Wizard
Il y a qqques années Marvel recherchait principalement ce style. C'est vrai qu'ils se sont,heureusement, diversifiés, mais quand même ils adorent ce style de realisme, sutout en couv
va voir les sollicitations pour janvier et regarde combien de couv Land fait en un mois, ici :

http://www.buzzcomics.net/showthread.php?t=38251

en tout cas j'adore ton expression
"s'astiquer la fibre artistique " je la garde sous le coude

laurent Sieurac a dit…

S'astiquer la fibre artistique sous le coude...hum, ce blog et cette discussion commence à vraiment me plaire :p

Je ne veux pas forcement soutenir Land, mais je pense que la référence photo à quand même du bon si tant est que l'on ne fasse pas un simple copier/coller.

A la base, elle sert à avoir un posing, des expressions, des raccourcis etc plus naturels. A la base seulement. Ensuite, il faut savoir s'en éloigner pour y poser son style, mais cela veut aussi dire que style il y a avant de faire cela.

Les plus grands, utilisent ou ont utilisé la photo, mais même si on la sent, il y a quand même la patte de l'artiste qui doit s'y surimposer.

Actuellement, je me fais plaisir en utilisant des refs photographiques sur mes Batwoman et
Ma démarche était simple, faire rapidement des dessins tout en poussant un certain réalisme...bingo dans les deux cas,mais cerise sur le gateau, ça m'a permis, notamment sur la BD, de pas mal progresser au niveau des attitude et des expressions de mes personnages, homme ou femme d'ailleurs..

Chose rigolote, c'est que parfois, je les fais sans rèf ou alors je change pas mal de chose qui font qu'au final, la photo n'est plus du tout présente et j'ai eu la remarque d'un lecteur qui voyant un dessin aurait mis sa main à couper que la partie qu'il croyait photographique n'était en fait qu'une créa alors que la partie photographique pensait-il était 100% créa. A priori, je dois bien arriver à ingurgiter et surtout régurgiter la chose.

A la base, comme tu le souligne, Land était un dessinateur tout a fait honnête et s'il s'est rapprocher de la photo, c'est plus une envie de pousser le réalisme au delà, plutôt qu'autre chose. Ce qu'on peu lui reprocher, c'est plutôt de n'avoir en tête que la forme et pas le fond. La narration est le parent pauvre de ses X-Men par exemple car même s'il elle n'est pas catastrophique, il privilégie la "belle" image plutôt que l'efficacité de celle-çi et c'est en ça que l'on peut lu i faire certains reproche.

Concernant les "copieurs" je les comprends aussi même si la démarche ne m'intéresse absolument pas et il n'y a pas que dans le comics que l'on voit ça. En franco-Belge, combien de Clones de Vatine, Loisel, Sfar ou même Tarquin...C'est plus un problème au niveau des consommateurs qu'au niveau des éditeurs car si l'on sort un ersatz de tel ou tel dessinateur Hype et que ça se vend, pourquoi prendre des risques en tentant de lancer un autres style.On va préférer user la tendance jusqu'au bout avant de tenter/prendre d'éventuels risques en allant dans une autre direction.

A noté que c'est visible au niveau graphique, mais également au niveau scénaristique, hein...

Philippe Cordier a dit…

et bien je suis d'accord avec 100% de ce que tu dis cher Lolo
sur les ref photo on peut remonter loin en effet, mais tous les artistes mettent leur style dessus (de Foster à Neal Adams en passant par le plus grand, Joe Kubert) Land non, ou rarement. si on regarde les couv de Buzz certaines sont des pures copies de photos. Il a des couv où il a juste peint un costume sur le corps et le visage de Rebecca R Stamos (fort agréable d'ailleurs) Et quand on ajoute qu'en effet la narration n'est pas son fort... c'est dommage