Rechercher dans ce blog

mercredi 24 avril 2013

Silvestri

Quel grand écart (à 25 ans d’intervalle certes) J'aime beaucoup le style carrément cartoon de sa couv ci dessus de 1989. 
A "comparer" avec ce qu'il fait de mieux de nos jours (même si je reste sur ma préférence de ses Wolverine d'il y a 20 ans)



Je ne sais plus où je l'ai vu exposer sur le net ce making of. J'ai déjà montré sur ce blog des prelim/rough...nombreux et détaillés, de Zeck, mais alors là Silvestri le bat à plates coutures. Presque toutes les étapes sont publiables
Joli mais je lui préfère ce rough, un peu plus ancien, de darkness, qui laisse place à l'interprétation

5 commentaires:

stephane "Hob" gallais a dit…

Oui moi aussi il me manque un peu le Silvestri d'antan

Lefeuvre a dit…

Je ne connaissais pas cette couv de Comics Interview : On retouve son style vif période Inferno.

Elle fait écho à une couv de Comic Reader, où John Byrne, un autre dessinateur des X-Men, les avait aussi détourné en son temps et vu ici-même:
http://philcordier.blogspot.fr/search/label/byrne?updated-max=2011-12-31T00:02:00-08:00&max-results=20&start=14&by-date=false

Philippe Cordier a dit…

bien plus sérieux le Byrne tout de même j'aime mieux Silvestri pour le coup

plumoc a dit…

Silvestri a exposé ce making of sur sa page facebook.la narration n' a plus l' air de vraiment l' intéresser, il est plus devenu illustrateur on dirait.C' est là qu' il impressionne encore .

Au fond il est un des chaînons entre la génération "old school" et la nouvelle, matinée de manga.

Philippe Cordier a dit…

oui c'est ça, un des meilleurs représentants de cette géneration "intermédiaire"