Rechercher dans ce blog

vendredi 2 décembre 2016

K and F

 Traduit de l'italien :"hé les gars, on fait une énième compil du Dark Knight Strikes Again. J'ai vu que des éditions utilisaient un dessin de Miller tout seul, postérieur à la mini série. Et si on faisait pareil, mais en "inversion polarité" pour nous différencier? pas con non?" 
Si...très con!
 Passons. Miller aujourd'hui...pas toujours facile; Dans la dernière livraison du très en retard DK III, après avoir fait tout seul un mini comics d'avant, il propose celui ci avec le retour de son ancien complice Klaus Janson à l'encrage
Miller seul sur la couv (argh, la tête de Wonder Woman!!)
 Je n'ai pas vu les planches en noir et blanc mais j'ai l'impression que Janson a été moins intimidé à l'idée d'encrer Miller, que sur le 1er mini comics
Le résultat ne m'emballe guère
Miller expédie des dessins rapides, sur un découpage simpliste, blindé de raccourci faciles
Reste une finition TRES Janson par endroits, comme sur cette page (surtout la dernière case)
 Que de vide! (mal comblé par une colo à l'avenant du dessin)
 Impossible de faire des miracles à l'encrage avec ce qui ressemble à une base si pauvre
 Dommage
Je suis plus intéressé par la bizarrerie suivante : un dessin de commande par nos 2 compères

13 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Dans la première case de la dernière planche (BatWoman en vert), le perso rappelle furieusement le Daredevil de la période Miller/Janson, justement !

Philippe Cordier a dit…

mouais, un peu, mais avec un mix de Liefeld (hérésie, je sais)

Anonyme a dit…

Tout cela confirme l'idée que nos idoles de jeunesse (les années 80) ont bien vieilli, n'ont plus d'idée, ne sortent plus rien de bon depuis longtemps et tombent au mieux dans la facilité, au pire dans l'autoparodie. Ce n'est pas seulement vrai pour les comics mais pour tout art populaire : allez demander aux cinéphiles ce qu'ils pensent d'Indiana Jones 4 ou aux métalleux des derniers albums de Metallica...Ce qui me navre le plus dans l'affaire n'est pas de voir la créativité de nos auteurs préférés s'étioler, mais de prendre conscience que le temps passe... pour nous. Leur déchéance nous renvoie à notre propre vieillesse...incapable d'aimer l'art populaire présent (qui a acheté le dernier crossover Marvel ? Qui lit les 37 titres des nouveaux X-men ?) il nous reste seulement de la nostalgie...enfermés à célébrer le passé, nous sommes à la maison de retraite...et enfin le bout du chemin ! Où aije bien pu mettre cette foutue corde ?

Laurent Lefeuvre a dit…

Le pire, c'est moi : Obligé de dessiner mes propres BD, en copiant (du mieux que je peux), celles que je lisais gosse...

J'y retourne !

Philippe Cordier a dit…

Oula, un coup de déprime collective:) j'espère que mes entrées prochaines boosteront (m'en souviens plus/la vieillesse)

Lionel Garcia a dit…

Visiblement, Miller n'est plus en "odeur de sainteté" pour la plupart d'entre nous -comprendre amateurs de comics sur le retour?- Mais est ce lui qui vieillit mal ou est ce nous qui sommes engoncés dans nos âges d'or respectifs?

Très souvent, les auteurs connaissent un pinacle dans leurs carrières artistiques puis tendent vers une évolution -réussit ou pas- que les lecteurs rejettent pour des raisons nostalgiques.

Je continue à penser que Miller, même si ses réalisations n'ont plus la même qualité (?), le même impact, reste incontournable dans le sens où il persiste à évoluer. Il tente, expérimente, se vautre lamentablement ou atteint un trait viscéral qui fait souvent que la plupart de ses mini récits de DK III constituent la seule raison qui me ferait acheter cette saga...

Franck Jammes a dit…

Putain, la couverture est laide !

Philippe Cordier a dit…

Je suis presque entièrement d'accord avec Lionel (presque, parce que je ne prends pas DKIII que pour les mini récits)
Le vieillissement de nos idoles ou, moins extrème, le vieillissement des dessinateurs, est un sujet passionant, mêlant capacités physiques, intellectueles, évolution artistique, nostalgie (réelle) et...notre vieillissement
Il faut aboslument lire "désoeuvré" de Trondheim à l'asso, sur ce thème
Je pense qu'il est difficile de généraliser, même si globalement vieillir ne permet pas forcément de garder toutes ses ANCIENNES capacités
Exemples : TOUS les livres de Eisner sont bons,jusqu'à sa mort et TOUS ceux de Kubert aussi
Après bien sur quand le gars perd clairement ses capacités physiques la descecte est indiscutable (Infantino, Colan...)
Sans aller jusqu'à des âges si avancés, et revenir sur nos compères du jour, Klaus Janson n'est plus le Klaus Janson que nosu lisions sur DD mais il n'est absolument pas "amoindri" artistiquement; Il travaille peut être sur des bouquins qui le laissent moins libre, ou qui le motivent moins...mais techniquement il en a clairement sous le pied (attenbdez que son creator owned ne paraisse!!!) Miller c'est plus compliqué car je pensais moi aussi qu'il évoluait encore, sans cesse, et c'est peut êtter vrai mais là quand même parfois on est plus sur du foutage de gueule

Lionel Garcia a dit…

Entièrement d'accord sur la notion de foutage de gueule ce qui n'équivaut pas à une régression. Mais comme évoquer souvent dans nos lignes à une question de motivation.

Pour les curieux voulant éviter de manière prématurée la maison de retraite, je viens de me régaler avec la lecture de Vision de Tom King et Gabriel Walta.

Philippe Cordier a dit…

il parait que c'est bien oui
Si seulement je lisais encore d'autre vo que DD :) (par pur "habitude"/réflexe)

Plumoc a dit…

Peut être tout simplement que Miller ne peut, actuellement, pas dessiner autrement, il a connu de gros problèmes de santé qui l'on très diminué physiquement. Le dessin a aussi une part physique, visible dans l'évolution d'un dessinateur sur toute une carrière justement, qu'il n'est certainement plus capable d'assumer le temps de remonter complètement la pente.
Ce ne serait pas le premier à qui ça arrive, certains, hélas, sans recouvrer vraiment leurs capacités.

Philippe Cordier a dit…

Sur certaines com il a un meilleur niveau donc...mystère

jimmyraker a dit…

faut qu'il arrête de dessiner miller avant de foutre en l'air sa réputation déjà fort entachée ! il ne peut plus dessiner du tout là ! Franquin aussi a eu le même problème : les derniers gaston sont moins bons