Rechercher dans ce blog

dimanche 3 janvier 2010

Un araignée et un aveugle

Mes deux personnages, mainstream, favoris, sont Daredevil et Spider-Man, (essentiellement du fait de tous les géants qui, au dessin et/ou scénario, leur sont "passés dessus")
Pour le fun, j'ai mis là quelques dessins reprennant les 2 perso, qui se sont assez souvent croisés, sur la même illu

On retrouve Terry Dodson, très classieux

Alex Ross, et ce que je considère comme un travers, à savoir son ultra réalisme (de vrais gens dans des pyjamas) malgré une technique sans faille


Ci dessous il met en couleur Joe Quesada et c'est mieux je trouve


Le rigolo Fred Hembeck



John Romita senior


Et le fiston : Romita jr a repris les deux perso récemment sur un Amazing dont voici une case


C'était moins heureux qu'il y a trèèèèès longtemps, dans les pages de DD


Quand il "bacle" un dessin ça donne ça (au marker)


Alors que je me mords encore les doigt de ne pas avoir cherché à acheter ce dessin (commission) vu sur EBay il y a bien des années



Et finissons sur une note de ridicule abolu : deux figurants lors d'une convention US


4 commentaires:

Manu Mane a dit…

Alex Ross est mon dieu, il m'arrive même d'avoir les larmes aux yeux devant certains de ces tableaux :)

Le problème auquel tu fais allusion, c'est peut être que certains super-héros portent vraiment des pyjamas, hihihihi ;)

Philippe Cordier a dit…

oulala c'est un très vaste débat :-)
En gros, il a ouvert une voie donc respect Et techniquement il est parfait
Maintenant de la même manière que Dark Knight Returns et Watchmen ont involontairement lancés la mode du grim and gritty et apporté des tonnes de mauvais copieurs, Ross a donné l'idée à plein de gens (editor et lecteurs compris) de demander du réalisme voire ultra réalisme à toutes les sauces pour les super héros qui, à la base, n'ont pas besoin de ça

Manu Mane a dit…

Franchement, je comprends ton point du vue ! C'est regrettable que dès que quelqu'un fasse un carton, tout le monde lui emboite le pas. J'aime cependant à voir en Alex Ross un cas à part, je trouve qu'exceptionnellement, son réalisme apporte un plus, quelque chose de majestueux, car c'est lié à une excellente connaissance des personnages, et de leur essence, de leur mythologie.

Après, c'est mieux qu'il y ait un peu de tout dans les comics, et pas seulement une tendance qui s'impose pendant des années dont on n'a pas le droit de sortir. A ce sujet, les fans sont peut être parfois un peu c....

Ce que j'ai beaucoup déploré pendant ces 10 dernières années, c'était la tendance "dessin animé" du trait, je pense que ça ça ne va pas aux super-héros, c'est l'excès inverse selon moi, ça fait bébé, et je suis heureux que des réalistes soient de retour ! Mais ce que je déplore c'est que parfois, il y a beaucoup trop de Sketchup et de photographies décalquées derrière. ça fait "mieux" qu'un dessin à la main, mais c'est pas du dessin, et ça doit même être très frustrant pour les artistes. Mais le fan de base, lui il a sa bédé avec des belles nanas et des supers immeubles, il est content..... comment faisait John Buscema avant Toshop et consorts ? : (

Si tu veux découvrir un autre peintre très intéressant, je te recommande l'argentin Mauro Cascioli, mais tu le connais peut être déjà ;)

De façon générale, les patrons en ce moment, je pense que ce sont les sud américains ^^. ça me fait penser que pour ce qui est de l'encrage, sujet que nous affectionnons tous les deux et que tu analyses à la perfection, pour moi c'est l'école espagnole qui mène depuis toujours ! Quel plaisir de regarder leur travail !

Philippe Cordier a dit…

Cascioli me semble a priori + proche d'un Joe Jusko dont je "déteste" le rendu figé.
Mais je te rejoins sur Ross
Moi je suis plus de l'école "dessin animé" que Réaliste mais je te comprends
Quant à l'école espagnol, c'est clair que le rythme de fou imposé des années dans leur pays les a forcé à trouver un style très efficace privilégiant l'encrage spontané ce sont les rois