Rechercher dans ce blog

lundi 28 février 2011

Alan D. et Terry A.

Don Hudson fut on staff à Marvel, auteur et encreur des années 80. Il est aujourd'hui illustrateur, et accessoirement passe de temps en temps sur ce blog. Grace au sien, de blog, voici deux belles choses très différentes
Un exemple de l'encrage ultra pro et très clean de Terry Austin. Austin se qualifie, en partie à tort je pense, de "traceur", au sens où il dit ne rien ajouter au crayonné. Je dis qu'il se trompe, non pas qu'il ajoute des choses car en effet il nettoie et enlève de l'inutile plus qu'il n'ajoute, mais car il a une vraie patte. Sur ces deux planches on reconnait parfaitement son approche minimaliste de "nettoyeur". A gauche c'est le parfait Bret Blevins. A droite je ne sais plus (et je n'ai pas le bouquin près de moi) Ca peut être Jon Bogdanov (sur Alpha Flight à l'évidence) mais quelqu'un me corrigera certainement
Deuxième pépite : des pages au crayon du génial Alan Davis sur Excalibur, que Don Hudson photocopiait "au boulot chez Marvel". On y voit clairement à quel point Davis contrôle son trait à merveille. Le découpage est bon, les détails  prêts pour l'encrage, les expressions parfaites...Du grand art

5 commentaires:

stephane a dit…

En plus c'est ma période préféré d'Excalibur voire peut un de ses taffs que je préfère.
J'ai toujours été impressionné par son crayonné (et je respecte d'autant plus Mark Farmer pour son encrage qui lui colle à la perfection)

Pour Austin, j'ai toujours bcp aimé cet encreur sans trop savoir pourquoi et maintenant je pense comprendre un peu plus ;)

laurent Sieurac a dit…

Pour alpha flight, si c'et bien ça, le seul # encré par Austin est le 47 dessiné par Craig Brasfield, Mike Mignola et Steve Purcell.
Sinon si c'est bien Bogdanov leur taf en commun est Fantastic Four vs X-Men ;)

Philippe Cordier a dit…

yep j'ai vu ça hier soir dans mon vieux Strange
Et le taff sur les FF avec Bogdanov était bon d'ailleurs (même si bien charcuté en rcm vf mais relançons pas la poémique censure : -)

Zaïtchick a dit…

Austin, on sait ce que les X-Men lui doivent. Davis, comme dessinateur et comme scénariste n'est que trop mésestimé.

Philippe Cordier a dit…

C'est sur
D'autant qu'il est l'un des très rares grands des années 80 à être toujours au moins aussi bon aujourd'hui