Rechercher dans ce blog

vendredi 1 février 2013

Les Prochains Hommes

Next Men fait partie des boulots de John Byrne que je préfère (avec ses premiers Namor, des FF, des WCA des débuts, ses X-Men en partie par nostalgie...)
Je suis tombé sur ce dessin. Il s'agit du tout premier dessin de l'auteur, sur ce groupe. En couv du catalogue Previews il y a des années (je me souviens l'avoir eu en main) 
Une époque. Un état d'esprit (le fun/retro dans les comics) J'aime

16 commentaires:

plumoc a dit…

Je suis toujours circonspect avec Byrne.Je regarde toujours son travail avec intérêt,suis souvent enthousiasmé au premier regard, puis très vite ça se dégonfle et ,au final,ça se fini souvent par un "mouais".....Par le Byrne plus ou moins récent je veux dire.

Par bien des points,je le trouve paradoxalement à la fois meilleur et beaucoup moins bon qu'avant. Moins "aseptisé "et plus "aseptisé".En progrès et en pleine dégringolade.Avec un dessin, au final,assez fatigué.

Fatigué et plein d"approximations".Comme c'est souvent le cas.Et il y a son traitement des chevelures voire des expressions qui me laissent réservé.

Ses instruments d'encrage également ne me convainquent pas,ça "rammoli" l'ensemble je trouve,et je le verrais plutôt avec une pointe sèche pour densifier ,ou alors avec un mélange pointe sèche pointe souple.Voire de pousser plus loin les crayonnés et de déléguer l'encrage.

C'est juste un ressenti.Il reste un grand monsieur,et comme je l'ai dit plus haut:je regarde toujours son travail avec intérêt.Et quelles belles heures de lecture on lui doit.....

Philippe Cordier a dit…

je partage,à peu de choses près, ton avis
Un peu moins "dur" avec son talent actuel car il montre qu'il sait faire, avec même un peu de "mise en danger" comme certains "new next men" qui étaient encrés différement, ou son wertern/jurassic park uniquement en cases panoramiques. Mais globalement il me laisse souvent froid sur des Star Trek ou autres taff récents. Il est très bon, il s'améliore en compo de case, anatomie...mais il lui faudrait en effet soit un finisseur, soit qu'il se remette en cause plus souvent à l'encre (il sait faire)
Bref comme tous les monstres sacrés de cette géneration Marvel il dépend beaucoup du "eye of the beholder" La nostlagie joue

plumoc a dit…

Sa plus belle qualité est quand même qu'il "aime ça"et,qu'il est toujours prêt à tenter un truc qui renouvelle l'intérêt et surprend.Il va de l'avant et garde l'enthousiasme.Et c'est plus que respectable.

Et puis il est tellement facile,rien ne semble lui faire peur.Je le vois comme une espèce d'ogre à l'appétit (créatif) insatiable.

Mais malgré tout, ses tics de finition actuel sont ,de mon point de vue seulement et ça n'en fait pas une vérité,moins"réussis"ou "imprégniant" que ceux d'il y a quelques années qui emportaient tout sur leur passage et impliquaient le lecteur comme peu.C'était je crois sa grande force.

Paradoxalement,si on excepte quelques égarements anatomiques actuels, en devenant meilleur globalement il est devenu "moins bon".D'où un ressenti bizarre de ma part.

Philippe Cordier a dit…

il est passionné, mais totalement "figé" dans sa conception des comics Conception pas idiote ("chaque comics doit être le 1er de qquun,écrire pour les tpb c'est idiot, la methode Marvel est meilleure que le script"...) mais il n'a aucune tolérance et ne reviendra jamais sur ses positions
Après y a une histoire de goût : la sf m'indiffère donc son taff idw...bof pour moi Mais certaines de ses com sont des pépites

plumoc a dit…

Il reste accroché sur des principes qui l'ont sacré roi.C'est classique.Roi défait par la génération suivante des Jim Lee ect....

Lui l'artiste complet des comics ,autonome et caractériel ,doit difficilement accepter de se mettre au garde-à-vous.Comme il est souvent demandé aujourd'hui .Mais est-ce un tort?

"Sa" conception des choses amène à son travail une couleur particulière qui détonne et enrichi globalement le monde des comics d'aujourd'hui.

C'est toujours ça...

Philippe Cordier a dit…

pas un tort Je pensais plus qu'il est dommage qu'il ne remette aucune de ses convictions en cause, au regard de la réalité : il continue, par exemple, à faire en sorte que chaque comics puisse être le 1er de qqun, même un numero 2 d'une série, alors que, qu'on le veuille ou pas, son boulot ne sera quasi lu qu'en tpb/recueil, donc pas d'intérêt à résumer sur une page dans chaque comics
mais encore une fois il a une vraie vraie passion, et c'est respectable. Je l'approche, pour ça, d'un Alan Davis, sauf que ce dernier fait des mini "compromis" en acceptant de bosser dans un contexte qui ne le passsionne pas tjs autant (script, persos à la mode...)

plumoc a dit…

Alan Davis oui,je pensais aussi à lui comme l'autre star dont la génération Image a "terni" l'aura .Avec aussi un caractère très fort et, contrarié par la toute puissance des scénaristes actuelle et les full scripts.La bride ils ont du mal...

Les deux sont très bon mais avec un parfum old school même si Davis a su bien faire évoluer sa narration.

Lefeuvre a dit…

Et Neal Adams ?

le papa spirituel de Byrne me semble quasi aussi illisible aujourd'hui que ne l'est Byrne depuis 20 ans à mes yeux.

J'ai trouvé du plaisir (à peu près) jusqu'à West Coast Avengers. Mais Namor et sa technique de trame au point lourdingue avec 3 cases maxi par page... c'était fini pour moi.

Même chose pour Neal Adams, qui a fini par me perdre dès les années 80.

Est-ce là une fatalité que de finir par vieillir, et perdre peu à peu le feu sacré ? Alann Davis figure encore pour moi comme une exception à la règle.

Parmi ces monstres sacrés (à eux 3, presque 5 décennies phares consécutives), seul Davis maintient un vrai appétit chez moi, et garde le flambeau.

Who's next, men ?

Philippe Cordier a dit…

mais...mais... Angouleme t'auras fatigué, tu divagues :-)
sans rire il n'y a pas de comparaison pour moi : Adams ne me plait plus, du tout,mais il dessine toujours avec une plaisir apparent Idem pour Byrne. mais comment parler d'illisibilité? Adams oui ok, il se perd en mises en pages alambiquées pour rien. Byrne, au contraire, n'est QUE lisibilité, parfois même trop simpliste à mon goût
je ne suis pas sur que Davis ait plus le feu de sacré que Byrne; Il nous parle juste plus, à nous vieux fans

Lefeuvre a dit…

Disons qu'il y a eu un plaisir jubilatoire à découvrir les planches des 3 suscités, et qu'à part Davis... l'intérêt est retombé presque à zéro pour les deux premiers.

Pas pour les mêmes raisons : J'éprouve de l'ennui dans le style - certes au point, mais néanmoins sans "peps" - de Byrne.

Même chose pour Adams, additionné d'illisibilité chez ce dernier.

Dur dur de veillir : N'est pas Eisner ou Kubert qui veut !

Philippe Cordier a dit…

je suis un petit plus d'accord

et encore :-)

je ne suis pas du tout certain que Byrne "vieillisse mal", je pense que ses goûts l'éloignent un peu des nôtres. Pour N Adams je te rejoins. Pire, j'ai l'impression qu'il cherche à rester "fashion" sans y parvenir (alors qu'il fut le top du top de la mode un temps). Davis ,il est fidèle à lui même donc ses fans restent, sauf à se lasser de son style

Lefeuvre a dit…

Tu as raison : Byrne a gardé toute sa tête, alors que le père Adams semble complètement à côté de la plaque !

En bon publicitaire, il doit penser "comprendre le jeune" avec ses concepts récents... alors précisément qu'il perd ses anciens fans... sans pour autant parler le langage qui parle à la jeunesse d'aujourd'hui.

Quant à Davis... j'ai beau être fan du bonhomme... il faut qu'il fasse gaffe à ne pas tomber dans un systématisme dans ses mises en pages (toujours un peu les mêmes effets, qd même), et surtout dans les anatomies !

De plus en plus de "Gaston latex" !
Il y a moins de squelette,au profit du caoutchouc !

Gaffe Alan ! Reste toi-même !

Philippe Cordier a dit…

ayez tu commences à faire partie des "vieux fans qui se lassent" :-)
je tenterai quand même bien sur sa nouvelle série Wolverine, peut être retrouvera t on un peu de la magie de son vieux Blood lust

Lefeuvre a dit…

Ben voâââallllâââ !

Même quand on commence un échange en grand désaccord (Byrne), on finit encore sur la même longueur d'ondes !

A force de penser la même chose sur les gens, et d'avoir un peu les mêmes goûts sur tout, il faut que tu me rappelle de ne pas te présenter ma femme !)

A +

Philippe Cordier a dit…

heureusement que de mineurs désaccords sauvent, potentiellement, nos couples respectifs

Lefeuvre a dit…

:)