Rechercher dans ce blog

lundi 25 novembre 2013

Paul m Smith

Paul Smith a touché à pas mal de titres, mais rarement sur la durée. La faute, longtemps, à une passion prenante (la moto- il bossait pour mettre de l'essence et partir disait il) et un ennui rapide sur le long terme. Je ne parle là que de "mon" Paul Smith, celui qui me plait. Il a été reconnu sur le seul titre que (mea culpa) je n'ai jamais lu (cf ci dessus), Doc Strange
Pour moi Smith c'est Uncanny X-Men. Le "mythe urbain" veut que les grandes heures des ventes du titre soient du temps de Claremont/ Byrne. Erreur, "sous Smith" le titre vendait le mieux. Il fut décrié à son arrivée car trop différent, limite "ligne claire" pour les américains (ce qui n'était "qu'un" style art déco)
Il rendait des crayonnés propres, fins, à l'encreur Bob Wiacek, et cette équipe assurait bien. 
Ce scan est de très mauvaise qualité et ne rend pas bien compte de cette finesse malheureusement
Il a une clarté de narration, une limpidité telle qu'il rendait les scénar pourtant verbeux et parfois alambiqués de Claremont, tout à fait digestes
Une couv inédite
Kitty et Peter furent admirablement traités

Un exemple de page limpide, claire et nette. Jolie trame posée par Wiacek sur la case 2, et très beaux effets de jour/contre jour en case 3; Je trouvais (et trouve encore) son Diablo d'une belle élégance.
La couv n et b de mon épisode favori
Et une commande un peu en hommage à Miller. Il a globalement, sur son run, affiné et grandi Logan, mais c'est beau
Ororo fut également particulièrement soignée pendant son passage sur le titre
L'un des boulots que j'ai le plus apprécié est le crossover X-Men Alpha Flight
Attention les yeux, cette planche du crossover, pour des raisons que j'ignore, ne fut pas encrée par Wiacek, mais par un autre Smith : Barry W. La classe du duo!
Après ces mutants il a eu ce que je trouve être un passage à vide graphique, avec des X-Factor...bof
C'est avec J Robinson qu'il crée un titre à lui, Leave it to chance, qui n'a pas eu le succès mérité ( il a ensuite papillonné de fill in en fill in) Intéressant, tout publique, et bien dessiné
Il fait depuis quelques temps énormément de dessins de commandes, et on se dit qu'il assurerait bien sur certaines franchises
Sa version des icônes de Moore/ Gibbons
Ses FF, un peu dans l'esprit du regretté Wieringo, seraient magnifiques
Il sait être sombre : son Batman serait quelque chose
Un Superman dans l'esprit Toth/ Samnee, bien joli
Il est censé être au dessin actuellement, d'une rencontre Rocketeer/ Spirit, mais j'ai bien peur qu'il ne nous ait offert que le 1er épisode. Encore un rdv raté pour le dessinateur/biker. Dommage car c'est bien joli

24 commentaires:

Lefeuvre a dit…

Au-delà de Paul Smith (tu as tout dit), je reviens sur la seconde image montrée aujourd'hui (planche Wolverine/Silver Samurai) : Je l'ai regardée en VF (Spécial Strange 45 (p.35).

Un seul dessin de cette page a été conservé en VF par les éditions Lug (le second de la planche)et remonté avec les dessins d'une autre planche pour faire illusion. Le reste : censuré.

Dans ce second dessin, le seul conservé en VF, les pointes des griffes de Wolverine qui resortent du corps de Harada y étaient effacées.

En Français : Wolverine et un Samouraï valsent. A chaque demi-tour, le Japonais perd un quart de son costume avant de s'évanouir.
Le pire, c'est que, enfant, ça ne me gênait pas. Je prenais ça comme une éllipse, un choix de narration (sans poser ces mots dessus), et reconstituait par moi-même ce qu'il y avait à comprendre.

Autre exemple de "censure intéressante" : Born Again. Les cases censurées de l'infirmière obèse à la solde du Caïd qui fait entendre à Ben Urich au téléphone qu'elle étrangle Manolis (le flic qui a témoigné contre Murdock). Strange 110 ou 111 ?

Malgré la maestria des dessins de Mazz, je trouve que la version censurée (plus de visage convulsé ici, seulement une succession de cases muettes sur le visage d'Urich qui se raidit jusqu'à la stylisation tandis que le décor de la rédaction du Quotidien autour de lui disparaît)... est d'une efficacité plus grande encore !

On imagine alors très bien toute son horreur à écouter au téléphone... les bruits étouffés d'un homme qu'on étrangle.

Combien de films nous ont terrorisés, et marqués, car les images horribles que nous en avons gardés ne sont pas celles que nous avons effectivement vues... mais imaginées !

(Psychose, Massacre à la Tronçonneuse, les Dents de la Mer...)

Je digresse, je sais !

Philippe Cordier a dit…

la censure (ou plutôt l'auto censure) Lug est un sujet que j’adore et qu'il faudra qu'on ressorte ici. je n'avais pas souvenir qu'il ne restait qu'une case de cette pauvre page. Par contre Born Again m'a traumatisé à la découverte des dégats, la pire étant à mes yeux la case de Karen chuchotant au bord du lit, au téléphone, pour ne pas réveiller le "méchant" sur le lit qui, en vf, n'est pas sur le lit!!! Et que dire des Dd de Miller d'où la majorité des Saïs d'Elektra disparaissaient (mais pas les ombres de ceux ci)
Bref faudra qu'on rediscute de ça mais je suis d'accord aussi avec toi sur le fait que les ados que nous étions n'étaient pas tjs choqués (idem pour le rcm Miller/ Claremont Serval, pourtant charcuté)

laurentlefeuvre a dit…

Oui, ce plan étrangement cadré de Karen qui téléphone avec au premier plan un lit vide avec des plis pas du tout raccords avec le style de Mazz.

Idem pour la case de Matt (à moitié dingue), surplombant (en plein délire) le corps étendu du Caïd.
On voit à travers le noir en fond, les filets de sang cachés qui coulaient des points de Matt dans la version US...

En VFs, le caïd est assommé.
En VO : il l'a massacré à poings nus.


Anonyme a dit…

Ah Paul Smith son run sur les mutants reste ma période préférée du titre, l'apparition de Lockheed, de Madelyne Pryor, l'arrivée de Malicia, l'affrontement Sotrm/Callisto, le look mohawk, et le diptyque au Japon qui reste mon histoire préférée de la série.

J'aime beaucoup son style limpide, clair précis, sa gestion du mouvement et du storytelling, et également l'élégance de son trait, qui convenait particulièrement bien à ses personnages féminins (pour moi personne n'a jamais mieux dessiné Rogue et Kitty Pryde).
Il avait aussi fait un peu de Nexus qui était pas mal, et j'aime beaucoup sa collaboration avec Austin sur Doctor Strange...

Anonyme a dit…

...Et également l'inoubliable saga de Broods (qui m'aura presque autant marqué que la seconde plus horrifique par Silvestri).

Philippe Cordier a dit…

pareil Celle de Silvestri était très bien mais mon âge fait que celle avec Smith m'a plus "traumatisé"

RDB a dit…

Paul Smith, c'est peut-être le dessinateur qui a le trait le plus élégant que j'ai vu depuis que je lis des comics.
Je l'ai découvert bien sûr sur les "x-men" écrits par Claremont (saga des broods, storm vs callisto, le mariage de logan au Japon, le Cerveau qui fait passer Madelyne Prior pour Phénix... Rien que d'énumérer ces histoires, on mesure quand même le niveau des arcs ! On lit ça tout jeune, on s'en souvient pour toujours !).
Ce qui m'épatait à l'époque, c'était la manière dont il dessinait les femmes auxquelles il donnait beaucoup de classe, d'allure : on tombait vraiment sous le charme de Kitty, Malicia, Tornade, et là non plus, ça n'a pas vieilli.
J'adorai aussi la manière qu'il avait de dessiner Diablo (l'autre jour, tu évoquais Alan Davis et Dave Cockrum, mais Smith réussissait admirablement à dessiner l'elfe).
Et puis il formait un duo sensationnel avec Wiacek (le cross "X-men/Alpha flight").

Smith, en fait, c'est vraiment le beau dessin, c'est fin, c'est raffiné, subtil, jamais rien en trop.
Le fait qu'il ne fasse pas grand-chose (comme de planter la mini "rocketeer/the spirit") est bien entendu très frustrante, mais ça rend chacune de ses prestations précieuse. Et en fin de compte, cette façon de ne dessiner que lorsque ça lui chante, juste pour assouvir son autre passion, c'est atypique - le mec n'est vraiment pas un carriériste !

Le souci évidemment, c'est que ça en fait un artiste méconnu, mésestimé. Il faut être curieux pour découvrir Smith, mais quand c'est fait, c'est pour la vie.

Philippe Cordier a dit…

je crois qu'il y a une sorte de consensus sur les femmes made in Paul Smith
Et d'accord avec toi sur Diablo, qu'il a, de mémoire, tout de même affiné et agrandi un peu je trouve (en tout cas c'est l'impression qu'il m'en reste)

Anonyme a dit…

C'est sûr que dans le genre pin-Up élégante personne ne lui arrive à la cheville...
Pour moi c'est cette période le véritable âge d'or du run de Claremont, peut être parce que au delà de la qualité graphique et scénaristique, cela correspond au moment où la dimension familiale de la série était le plus présente.

http://www.comicartfans.com/GalleryPiece.asp?Piece=45942&GSub=10310
Ce dessin représente bien je trouve cet aspect qui a un peu disparu à partir de Mutant Massacre.

Philippe Cordier a dit…

oui ce dessin résume bien l'ambiance, mais des histoires uniquement car niveau "dessin pur" je suis moyennement fan, Etrangement il a donné la même attitude à Piotr, Ororo et Logan, des yeux étranges à Ororo, un visage atypique pour Kurt... Sympa mais il a fait mieux je trouve

Anonyme a dit…

http://www.comicartfans.com/GalleryPiece.asp?Piece=1019521&GSub=82086
Celle ci est vraiment pas mal.
Pour moi cette mini c'est définitivement ce qu'il a fait de mieux

Duphot a dit…

Un grand souvenir pour moi que le cross over xmen alpha flight. Impossible de remettre la main sur mon special strange ( je crois)

Philippe Cordier a dit…

Strange 202/203 Hervé
et là pour moins de 9€ tu l'as, en vo couleur, mais petit format/poche, avec aussi du Romita jr
http://www.amazon.fr/Marvel-Pocketbook-Uncanny-X-Men-Gift/dp/1846531845

et mea culpa car j'ai dit que le fastball special d'il y a peu sur ce blog, de Smith n'était pas tiré de ce cross, et en fait je vois que si

Anonyme a dit…

sinon il est dans le tpb avec le asgardian wars d'Art adams.
Je me rappelle qu'il avait déjà dessiné les x-men en terre sauvage dans un marvel fanfare, dessiné également par golden et Cockrum.

laurentlefeuvre a dit…

Son attitude vis-à-vis du métier me rappelle celle d'un autre Golden Boy des 80's : Arthur Suydam.

Avant de se complaire (à mon goût) dans les Marvel Zombies, lui aussi faisaient quelques planches par-ci par-là (et quelles p****n de planches !) avant de sauter dans la camionnette de son groupe de rock et d'écumer les clubs.

Sur son site http://www.arthursuydam.com/, on peut en écouter.
Cauchemar pour les editors, légende en devenir pour les p'tits mecs comme moi...

Philippe Cordier a dit…

oui, même si Suydam était bien loin du mainstream à la X-Men de Smith (à cause du "cousinage Frazettien"?) J'avoue que je trouvais ses planches belles mais je n'aimais pas ce qu'il dessinais

RDB a dit…

Tiens, je viens de retrouver quelques pages de "Fantastic Four" qu'il a dessinées aussi. C'étaient avec les épisodes 512-513, période Waid-Wieringo... Et c'est vrai que j'en aurais bien pris plus s'il avait voulu !
Le récit à la fin du #512 est délicieux : Reed et Sue se disputent et font tout pour susciter la jalousie de l'autre. Tout se finit dans un éclat de rire après que Reed ait, grâce à ses pouvoirs, pris le visage de Namor. Smith dessine ça magnifiquement, c'est expressif, fin.

Je n'ai pas pu m'empêcher, hier soir, de refeuilleter "Leave it to Chance". C'est exquis, ça aussi. Smith délaisse le réalisme au profit de quelque chose de plus naïf, presque "cartoony" ou "hergéen".
Quand on compare ceci avec son travail sur "JSA : the golden age", le type fait quand même preuve d'une élasticité assez bluffante. D'un côté, "Leave it", très dépouillé, de l'autre "The golden age" avec un mix entre Alex Raymond et Dave Stevens.

Balèze !

Anonyme a dit…

Quelqu'un aurait-il lu sa mini-série sur Kitty Pryde ?
Si oui qu'est ce que ça vaut ?
(Ça me fait penser qu'un jour il faudra que je lise Wolverine & Kitty Pryde toujours inédit en vf).

RDB a dit…

La mni-série sur Kitty Pryde, "Shadow & flame" (écrite par Akira Yoshida) est sympathique. L'achat ne vaut que pour les fans de Smith cependant car l'histoire ne casse pas des briques, mais c'est très joliment dessiné (Smith réussit très bien à représenter Kitty comme une jeune femme, plus comme une ado, et bien sûr il y a Lockheed).
Cela avait été produit dans la foulée des "Astonishing X-Men" de Whedon/Cassaday (qui sont bien meilleurs).
L'autre bémol, c'est l'encrage sur les deux derniers épisodes (#4-6) de Joe Rubinstein, qui a quand même la main lourde. Là, on ne peut que déplorer l'absence de Wiacek (ou, si Marvel avait été plus cool sur les délais, que Smith n'ait pas pu finir de tout encrer).
On peut trouver le tpb pour pas cher en occase.

Anonyme a dit…

ça me rappelle les épisodes X-men forever ou Smith était en petite forme, je ne sais plus qui l'encrait...

Philippe Cordier a dit…

bien petite forme du peu que j'ai vu oui
avec du Austin sur au moins une partie de l'encrage

Anonyme a dit…

et dire qu'auparavant ces deux là avaient fait du très bon boulot sur marvel fanfare (les x-men en terre sauvage).

Fred a dit…

est ce que l influence de steve Rude dans l'évolution du graphisme de Smith est si minime qu on ne doi pas l'évoquer?
J ai adoré le run de Smith sur les x men. Les planches samurai / serval ont surement influencé l esthétique d Astonishing x men de Cassaday avec ses grandes cases cinemascope.

Philippe Cordier a dit…

je connais trop peu Rude pour me hasarder à voir plus qu'une parenté de style. je n'ai lu que un peu de nexus et son Superman contre je ne sais qui. Mais tu as certainement raison
Pareil pour Cassaday que je n'apprécie pas donc une influence de Smith sur lui, probablement dans l'épure oui mais Smith est nettement meilleur je trouve