Rechercher dans ce blog

mercredi 10 décembre 2014

X Essai de Junior

Le galop d'essai de John Romita Jr, sur le titre phare des X séries (aucun lien avec l’industrie du X)
J'ai déjà évoqué le 2nd run du Junior sur Uncanny X Men, daté d'il y a plus de 20 ans déjà (j'ai la flemme de le rechercher sur ce blog) mais là je voulais montrer l'essai. Faire un essai pour un gars de sa carrure?! Un comble. Ce ne fut pas présenté ainsi à l'auteur mais c'était bien de cela qu'il s'agissait. Sous l'ignoble couv de Portacio ci dessus il dessinait donc le 287. Et son run ne commença qu'au 300
 
 Ce 287 fut encré par un paquet d'encreurs venus donner un coup de main pour un très probable souci de délais à tenir, mais c'est le compère de Jim Lee, Scott Williams qui se colla à la majorité des pages. Résultat étonnant. Une finition nette,  un trait cassant, dur, loin de l'approche ronde de Dan Green sur le 1er run. Pas désagréable du tout, surtout sur cette page percutante qui m'avait marqué
 Déjà à l'époque j'avais pesté contre cette onomatopée disproportionnée qui gâchait le plaisir visuel. Voici la
planche avec les textes collés dessus , grâce à ce collectionneur.
Ce fan a choisi d'enlever les Kthoom et (moins nécessaire) Womp de la planche, et du coup j'avais raison : la page publiée perdait en efficacité visuelle
 Essai transformé, JRjr attaqua au 300 avec une première double qui annonçait la couleur : on allait partir sur du gros rouge qui tache, bien dans l'esprit Image de l'époque (en mieux) mais...j'en ai déjà parlé

7 commentaires:

Laurent Sieurac a dit…

J'ai beaucoup aimé cette période de Romita sur les X-men. Certes complètement différente de la première, mais visuellement très classe avec notamment quelques doubles planches vraiment chouettes.
Reste des épisodes bien moins dense du coup mais graphiquement bien pêchus.

Willimans fait en effet un super taf dessus, comme green d'ailleurs mais ce run souffre également d'une pléiade d'autre encreurs pas forcément aux mieux de leur forme ou inspirés.

C'est aussi une période un peu trouble pour Junior ou il n'avait apriori pas du tout la confiance de son editor ce qui n'est jamais top comme condition de travail. Ça plus le fait qu'on le trimbale d'un titre à un autre, c'était un poil frustrant!

Philippe Cordier a dit…

oui c'était un peu bancal éditorialement parlant, Et en encreur de mémoire Al Vey affinait trop mais quand Green était là c'était plutôt sympa
mais Jr était quand même souvent exagérément massif

plumoc a dit…

Je me souviens de cette époque et de tout ces passages de relais créatifs intempestifs aux relents cacophoniques.Une période curieuse et pas forcément agréable, assez déstabilisante en fait, et pas dans le bon sens du terme.Ordre avait été donné à l'éditorial par le big boss Marvel de doubler les bénéfices annuels de l'entreprise et ça se sentait.La méfiance envers Romita jr est facilement explicable quand on se rappelle que le standard visuel , celui qui vendait beaucoup, était celui des Image boys et Romita jr en était assez éloigné, donc à contre courant....commercial!La qualité narrative à ce moment importait peu.

J'avoue que j'étais à la fois séduit et repoussé par son arrivée sur le titre, décontenancé par une impression de précipitation, d'improvisation et de désordre général. Une curieuse époque.

Philippe Cordier a dit…

Oui on voit d’ailleurs qu'il a clairement tenté d'adopter un peu le style anti narratif de Image, C'est ultra visible sur sa mauvaise mini série Cable. Sur ce run des X Men c'est "moche" par moment avec des atrophies musculaires, et carrément pas mal narrativement à d'autres moments (de mémoire un épisode avec un match de baseball...)

julien a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
julien a dit…

Un peu penible cette manie de vomir sur image à chaque fois qu'une demi occasion se présente. Ca baisse un peu le propos, en general passionant. Des le debut d'image comics, il y a eu de fabluleux dessins et si ils ont imposés une mode, un trit particulier, ce n est qu'une mode intercalée entre 2 autres. Pas de quoi être obsédé par ça.

Philippe Cordier a dit…

Tu te gourres, ou tu lis plus qu'on n'écrit. En tout cas en ce qui me concerne, je ne suis pas obnubilé par l'anti Image, loin de là. Je dis, ai dit, et redirai (sans en faire une obsessions) que sur leurs débuts (Image est excellent depuis bien des années, en tant que découvreur de talents)ils étaient totalement anti narratifs, ne songeant essentiellement qu'à faire plus d'argent que chez Marvel, à revendre leurs planches originales très chères donc avec des pleines pages au maximum, sans narration ou peu. Cette bande d'enfants gâtés à apporté un sang neuf, dans un second temps, et motivé des jeunes à se lancer dans le vrai creator owned (je dis "vrai" car en 92 ils claironnaient qu'ils étaient enfin leurs propres maitres mais ils ont de suite embauché des gars exactement comme l'a toujours fait Marve)
Bref Image a fait quelques jolies choses, en terme d'illu et de pin up books, et encore c'est une question de goût, mais la montagne a accouché d'une souris, artistiquement parlant
Et je le répète, je ne critique que les 1ères années