Rechercher dans ce blog

mercredi 25 mars 2015

Fin Fang Foom

 Oh ca va, je vous entends d'ici : "il est devenu fou il va nous faire un topo sur Fin Fang Foom!!?" (pour ceux qui connaissent, car les autres seront juste partis en haussant les épaules) Mais moi aussi je m'en moque de ce personnage... rien à faire de savoir qu'il a été crée en 61, que c'est un extraterrestre arrivé sur terre avec son "troupeau" et laissé en hibernation jusqu’à ce qu'un chinois le réveille pour vaincre l'armée communiste (argh)
Ce qui m'intéresse est que quasi personne ne sait le dessiner de façon "convaincante" et non ridicule
Personne sauf... et là on y arrive

Donc, première apparition en 61 (Lee/Kirby)
 marqué par le crayon magique de Jack Kirby, c'est un Kirby Monster classique, c'est à dire crédible pour son temps
 Ce blog n'étant pas là pour montrer des choses moches allez taper vous même son nom sur google et voyez comment tous les dessinateurs en font un drôle de trucs, à mi chemin entre le cheval, le chien et le dragon. Paul Ryan est assez représentatif de ce qui se fait de ..."moins pire"
 Certains se dirent qu'il était peut être plus simple de jouer sur l’aspect un peu statue de la bête, moins compliqué à animer ainsi. Lee Weeks est plutôt crédible
 Sur cette commande Eduardo Risso va plus loin, s'approchant d'un Jae Lee dans l'aspect figé du monstre. Ca fonctionne
 C'est Mike Mignola qui va aller encore plus loin (forcément, si on parle de statue...) jouant à la fois sur l'immobilité et sur le contexte asiatique. Juste le décalage qu'il faut pour ne pas sombrer dans le ridicule, en restant classe
 Retour au classicisme, avec celui qui aime revenir aux sources des personnages, John Byrne. Il nous donne une leçon de gigantisme. Pour être crédible avec un gros dragon vert, il faut insister sur le mot "gros". On est servis
 Le seul qui, à mes yeux, fut encore meilleur, et à ce jour jamais battu, c'est John Romita Jr. Sur scénar du même Byrne il livre une prestation si convaincante que l'on se met à croire aux monstres vert mangeurs de communistes. C'est dire
 même immobile (et endormi sur la 2) on y croit. Chapeau
 

19 commentaires:

Francis a dit…

Jrjr reste imbattable dans ce domaine (Immonen l'avait également réussi dans Nextwave).
Quel niveau il avait à l'époque quand même, j'ai ressorti le tpb Lone Stranger (DD) pour l'occasion et je n'aurai qu'une chose à dire: woah ! c'est certainement ce qu'il a fait de mieux et ce run confirme que je suis bien plus fan du fils que du père.

Philippe Cordier a dit…

je suis également bien plus fan du fils, même si je ne le dis pas trop car c'est, semble t il, assez hérétique :-) Je reconnais énormément de talent au père, et un rôle précurseur que ne peut pas avoir le fils, mais sur la durée Junior a une carrière qui est certes plus inégale mais que je trouve passionnante et bien plus éclectique; Le père fut moins en dent de scie dans son travail mais je le trouve plus lisse, plus...fade (oops)
Quant à savoir quand Junior fut "au sommet"c'est terriblement suggestive, avec un mélange de technique relativement objective mais, surtout, de nostalgie, de personnage choisi, de contexte, de scénariste, de plot vs script et bien sur...d'encreur

Laurent Lefeuvre a dit…

"suggestive" ?
Subectif, j'imagine...

A moins que les courbes de Fing Fang Foom, ou ta passion pour JR jr ne t'excite (tous les goûts sont dans la nature).

Moi je redemande de ce type de post qui montre la diversité de traitement d'un perso, et de ce que ça dit de sa personnalité, de l'époque, etc...

Le premier FFF (plus court), avec ses 3 doigts, avait quelque chose de Mangog, ennemi du peuple d'Asgard également né sous la plume de Kirby. Doucement, il est devenu plus "frêle", avec ce cou serpentin qui invite à se faire trancher.

Seul JR jr, en effet, a su rendre cette force brute.

Quid de la version de Walt Simonson ? N'est-ce pas un moment de gloire du Dragon autant que de Thor ?

Philippe Cordier a dit…

oh le lapsus pourri : -)
Le Serpent de Simonson pour moi n'était pas Fin Fang Foom mais tu as peut être raison, ce serait le même? (on parle du superbe épisode tout en pleines pages?)

Laurent Lefeuvre a dit…

oui, tu as raison : Après vérif, il s'agit du Serpent de Midgard.

Mea culpa.

Philippe Cordier a dit…

ah, ca annule mon lapsus

1 partout

Lionel Garcia a dit…

Entièrement d'accord! Le Fin Fang Foom de John Romita Jr affiche une puissance et un charisme inégalés. Pour ce qui est du sommet artistique de celui-ci, je le croit toujours capable du meilleur. Même si multiplier les collaborations (Millar, Marvel, Dc) n'aide pas à garder une qualité constante.

Philippe Cordier a dit…

moi ca fait partie de ce qui m'intéresse aussi chez lui, ces heurts de parcours, de choix que je partage ou pas; Oui il est encore clairement capable du meilleur, quand on voit des planches crayonnées de Superman (Dc all access a fait un reportage chez Klaus Janson et on y voit des planches au crayon à tomber)mais il peut aussi "bâcler" ou se mettre en pilotage auto

RDB a dit…

OK, Junior le réussit super bien.

Mais quand même la version par Immonen dans les deux épisodes hilarants de "Nextwave" reste, à mes yeux, inégalable.

Rappelons quelques éléments essentiels sur Fin Fang Foom, rédigés par Warren Ellis :

"Pourquoi les monstres géants mangent-ils des êtres humains ? Facile. Les êtres humains sont constitués essentiellement d'eau. Leurs tissus et autres fluides retiennent la saveur des aliments qu'ils ingurgitent. Leurs os se cassent facilement. Leur peau est chaude et moëlleuse. Désaltérants, assaisonnés à souhait, croustillants et tendres à la fois, les êtres humains sont le nec plus ultra en matière biscuits apéritifs."

Maintenant, "je dirai pas non à une bière. C'est ça ou je crève."

Bon sang, qu'est-ce que c'était bien et drôle, "Nextwave" !

Philippe Cordier a dit…

excellent

pas lu Nexwave (aie) donc peux pas juger, mais je sais que Immonen est un peu ton JRjr à toi : -)

fred a dit…

impossible de parler de fin fang foom sans parler de l'amateur de monstre qu'est arthur Adams.

http://www.tradingcarddb.com/ViewCard.cfm/sid/74959/cid/5576674/1991-Impel-Marvel-Universe-65-Fin-Fang-Foom

je me rappele de deux épisodes de x factor dessinés par adams dans lesquel on parle de fin fang foom. Je ne me rappele plus si le personnage a été représenté

JP Nguyen a dit…

Pour excuser la confusion de Laurent, avant de combattre Thor dans l'épisode tout en splash-pages le Serpent se déguise en FFF (épisode dessiné par Sal Buscema).

Philippe Cordier a dit…

Fed je ne crois pas qu'il soit dessiné dans les X Factor, mais merci pour le lien de la carte car en effet Adams est LE maitre des monstres et je ne savais pas qu'il avait dessiné ce perso
JP j'ai la flemme de pousser le boxon qui me bloque l'accès à mes vi donc je te crois sur parole mais ton commentaire me fait réaliser, oh anecdote digne du plus grand intérêt, que ce personnage a un point commun avec l'un des mes groupes de zik préféré : ses initiales

Lionel Garcia a dit…

Pour ce que j'ai vu du Superman de John Romita Jr, sans seul défaut semble être Geoff Jones (rictus). Pour information les deux épisodes de X-Factor sont les n° 41 et 42 (VI SEMIC Facteur X n°9 et 10) et Fing Fan Foom n'est que cité par Archangel. Imaginez Fing Fan Foom contre Godzilla par Arthur Adamns!

Philippe Cordier a dit…

non le défaut c'est superman :-)
la video chez Klaus avec des pages superbes, c'est là au fait
http://www.comicbookmovie.com/fansites/TheSewer/news/?a=110221

Lionel Garcia a dit…

Et pourtant Alan Moore (Superman : Whatever Happened to the Man of Tomorrow ?) et Grant Morrison avec All Star Superman ont réalisé deux œuvres essentielles. Comme quoi, il n'y a pas de personnages bons ou mauvais mais bien des auteurs plus ou moins talentueux.

Philippe Cordier a dit…

certes, mais après restent les affinités; Le sup de Moore m'a paru bon mais ne me reste pas à l'esprit du tout, et si j'ai apprécié le Morrisson c'est surtout du fait de Quitely et je suis certain que le duo m'aurait encore + emballé sur un autre perso. Trop de freins pour que j'adhère, même par de bons auteurs (boy scout, bons sentiments, pouvoirs sur puissants...culcul la praline...:-)
Je ne demande qu'à voir que je me trompe et que j'ai raté plein de choses, à la lecture prochaine du gros dossier de Mister Xav' Scarce

JP Nguyen a dit…

Toujours en lien avec le FFF de JR Jr, j'ai en mémoire la séquence où le Mandarin va réveiller le dragon, en allant à la rencontre des deux gardes à l'entrée de la prison du dragon. Cette séquence m'a marqué car la scène fait ressortir la puissance et l'assurance du Mandarin, sans aucun coup échangé.

Philippe Cordier a dit…

Entièrement d'accord
Tout comme la majesté retrouvée du Mandarin en qques pages "simple" comme les 2 1ères que je montrais dans cette ancienne entrée
http://philcordier.blogspot.fr/2010/02/ironmaneries-3-et-color-guides.html