Rechercher dans ce blog

vendredi 26 juin 2015

Tony Salmons

 Je connais très très peu le boulot de Tony Salmons, mais ce que j'en découvre m'intéresse. Je l'ai vu la première fois via une courte histoire de Marvel Fanfare, sur DD, celle ci
 En noir et blanc c'est beau
 Il faisait déjà partie, chez Marvel, des artistes inclassables, surprenants...différents. Un peu comme Kent Williams et, surtout, Sienkiewicz. Mais il n’eut pas les mêmes faveurs des éditeurs, et un sens particulier du relationnel, un avis fort sur ce qu'il veut faire (ou ne pas faire) + un retard régulier, l'ont poussé vers la sortie des comics mainstream assez rapidement. Milgrom (editor) tolérait sa différence graphique mais Shooter pas forcément, et il du donc refaire la couv du Marvel Fanfare
 Je concède que j'ai longtemps trouvé son style...grotesque. Puis les goûts évoluent, et de la même façon que j'ai détesté l'approche de Frank Robbins, puis apprécié son travail, j'ai découvert celui de Salmons, surtout en tant qu'illustrateur. Bon ok parfois je trouve toujours ces dessins...argh, comme celui ci
 oui très étrange, comme ce Surfer
 Puis des choses m’interpellent, comme ce Cap. (un peu comme si Tim Sale arrêtait de faire du beau)
Il va tordre ses personnages, les faire souffrir, exagérer les postures...
 Son encrage très libre, sur crayonné rapide, peut faire des merveilles
 Une reprise d'un dessin de Infantino, diablement efficace (et superbement encrée)
 S'il se fait violence il peut même flirter avec le "racoleur" et être presque...dans la norme (chouette encrage là encore)
 Il est clairement influencé dans sa compo des personnages, par Gene Colan et sa liberté de crayonné. Mais en tant que narrateur, en tout cas il y a des années, c'est du côté de Kyle Baker qu'il fallait chercher une influence; La preuve :
 Ce Batman m'a surpris, ne serait ce qu'avec l'encrage de la dernière case, totalement dans la veine de l'encrage de Sean Phillips sur le même personnage
En n et b

 Cette page mélange tellement d'influences que les citer n'est pas possible, mais le résultat final me donne envie d'en savoir plus
 Il s'adapte bien à l'ambiance polar également

Pour ses crayonnés; il dessine avec le plat du crayon, ce qui lui permet des mouvements amples, un geste venant du coude et non pas du poignet
 Cette illue au crayon fait ressortir une grande influence de Salmons : Paul Pope
Je ne sais pas ce que cet artiste fait actuellement, mais des interviews assez récentes me donnent envie de le découvrir davantage. Il est en tout cas original et intéressant. Pour conclure en citant une émission de haute culture, the Voice : "Tony, tu as un univers!"

10 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Merci Phil : Je n'avais jamais été confronté aux dessins de ce Salmons, et je dois dire qu'après une première minute un poil dubitatif (son Cap A et surtout ses FF ne sont pas évidents à apprécier), je dois dire que j'aime beaucoup.

Il me rappelle la sensation que m'avait laissé un autre dessinateur, déroutant au premier abord : Rick Leonardi. A 10 ans, ses anatomies, ses angles tarabiscotés, ses visages hors canon des comics, m'avaient perturbé (une idolâtrie un peu poussée pour Byrne sans doute).

Il y a du Leonardi dans les positions extrêmes des persos de Salmons, à la limite du dessin artistique façon Egon Schiele.

Sans doute Salmons a-t-il été regardé par les jeunes Mignola, et Sean Phillips, non ?

Du Gene Colan dans son DD, certes, mais aussi et surtout Miller/Janson ! La splash-page en noir et blanc en est troublante de familiarité !

Philippe Cordier a dit…

Miller janson ne me sautent pas aux yeux, sauf l'approche de cette page DD peut être oui, sinon Salmons a un dessin bien plus tordu je trouve
Mignola pareil je suis sceptique mais Phillips oui c'est clair qu'au moins dans son encrage le gars a vu Salmons
je reste quand même sur ma 1ère impression à la Frank Robbins : des noirs et blancs super bien gérés mais avec un vernis "grotesque" déroutant
Moi c'est avec Colan que j'ai eu du mal au début alors que Léonardi m'a emballé tout de suite avec ses fill ins des X-Men (oui j'ai découvert assez "tard" et j'avais raté ses Cap et Epée ainsi que le RCM Vision édulcoré à l'encrage)

Laurent Lefeuvre a dit…

Mignola, ce sont les pages Batman qui m'y ont fait penser.

Larry Stroman aussi (tu m'y as fait penser en évoquant La Cape et l'Epée).

Philippe Cordier a dit…

ah oui mais Stroman carrément en fait
Un Stroamn (que j'ai eu le plus grand mal du monde a apprécier, ne serait ce qu'un peu) encré par Kyle Baker

Anonyme a dit…

Dans le genre artistes des 80's plus vraiment productif, je regrette que Mike Zeck et Michael Golden ne fassent plus grand chose...

Philippe Cordier a dit…

ne me relance pas sur Zeck :-) Golden idem c'est vrai
quant on a lancé l'idée, avec Xavier Lancel d'un gros dossier sur les "stars déchues des 80's à la "relance" de Scarce vers 2008, j'ai été surpris de voir à quel point cette catégorie était malheureusement importante ("déchues" au sens tombées du radar des fans et des editeurs)

Lionel Garcia a dit…

Excellent dossier que celui des dessinateurs des années 80. A quand un nouveau numéro? Sur les dessinateurs (Bret Blevins, George Freeman, Kerry Gammill, Mary Wilshire...) et les scénaristes (Roger Mc Kenzie, Don Mc Gregor, Mary Jo Duffy...)

Philippe Cordier a dit…

Merci on s'étaient bien amusés sur ce dossier.
Pour un autre ca pourrait être justifié mais il y a tant d'autres sujets et comme j'ai lâché l'affaire il faut voir avec le chief Xavier
Mais je me suis aussi bien amusé sur un truc dans le prochain made in KJ bien sur

Franck Jammes a dit…

Explique le "plat du crayon" STP.

Philippe Cordier a dit…

le plus classique c'est Colan qui utilise tout le côté de la mine graphite du crayon, pour faire du gris sur des grandes zones. Salmons lui va "juste" tenir son crayon comme s'il allait faire comme Colan, mais en inclinant moins le crayon, afin que ce soit la pointe qui touche le crayon, et non le côté de la mine; Comme ça tu peux quand même dessiner des traits assez fin, mais c'est tout ton bras qui bouge
j'ai peur de ne pas être assez clair :-)
Faudrait qu'un dessinateur pro me vienne en aide
En gros c'est un peu comme sur la "photo" numéro 2 ici
http://dessin-peinture-art.forumsactifs.net/t40-dessin-comment-tenir-le-crayon

J'ai conceptualisé ce geste en en parlant avec Romita Jr qui dessine aussi comme ça, mais lui c'est à cause d'un souci de fracture mal consolidée il y a des années