Rechercher dans ce blog

mardi 25 août 2015

Gene Colan et le Mazz

 J'ai déjà eu plusieurs occasions de montrer le boulot de Gene Colan (allez cliquer sur son nom en colonne de droite) Un prince du crayon qui fut très difficile à encrer. Quelques uns étaient bons (Giacoia, Shores, Abel, Leialoha...) d'autres étaient très bons (Janson, Williamson...) et un seul très au dessus de la mêlée : Tom Palmer
Aujourd'hui autre sujet puisque je voulais parler de son influence sur un demi Dieu de mon panthéon perso : David Mazzucchelli, sur Daredevil
Pour Colan le plus important de tout était le mouvement. Il voulait de l'action, raconter une histoire comme un réalisateur de ciné, et surtout que ça bouge!!! A l'opposé d'un Gil Kane qui accordait une importance considérable à la structure et à la composition, Colan avait des anatomies parfois...étranges, des compo tarabiscotées (ses découpages en angles me gênaient parfois) mais il y avait du mouvement
 
 
 Il était fréquent qu'il décompose un mouvement en plusieurs images dans la même scène (on en reparlera pour le Mazz)
 Mazzuccheli a certes pris beaucoup à Alex Toth dans son approche less is more, mais c'est après Born Again. Ce chef d’œuvre a entrainé une inévitable comparaison avec Miller, mais avant qu'il ne travaille avec lui, quand il était sur des (bons) scénar de Denny O'Neil) c’est du côté de Colan qu'il faut chercher les influences
Une preuve indubitable?
Une case de Colan
 Le Mazz
 
 même décomposition du mouvement, même fluidité
 Sur cet épisode, qui est mon favori pré Born Again, on a le "nouveau Mazzuccheli" en germe mais on a encore du Colan
 les poses des perso
 Le langage corporel du tireur, avec une structure anatomique moins marquée que ce que fera le Mazz plus tard...Colan
Tout ceci m'a donné envie de creuser vers Colan, donc dans 2 jours...on remet ça

5 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Extra !
Jamais tilté sur la case "jumelle" de Colan puis Mazz (avec le pont en premier plan).
Vraiment chouette de voir les deux côte à côte dur DD !

Philippe Cordier a dit…

Merci
Ce sont précisément ces deux cases qui m'étaient restées dans un coin de mémoire et ont motivé cette entrée

Francis a dit…

L'épisode de la maison piégée est aussi très "colanien" je trouve.

Lionel Garcia a dit…

Merci de rappeler que le talent de David Mazzucchelli existait bien avant "Born Again". "SMOG" est également mon épisode pré "Born Again" préféré, avec justement, l'épisode de la maison piégée sur un scénario de Harlan Ellison (sauf erreur). Et pour boucler le tiercé, l'épisode avec Two-Gun Kid reste un grand moment. La manière dont Mazzucchelli traite les flash-back me plait toujours autant, des années après. Et sa version du Vautour en pilleur de tombe m'a également marqué. Finalement, son run sur DD recèle d'innombrables pépites.

Philippe Cordier a dit…

Le two gun kid j'avoue ne l'avoir apprécié qu'en tpb, à la relecture, mais la maison fantôme est très près de smog dans mes favoris, et les épisodes à Venise sont également graphiquement de très haut niveau