Rechercher dans ce blog

lundi 1 février 2016

Byrne tire la couverture...

 Après avoir évoqué, vendredi dernier, un ours belge, voici un ours Americano-Canadien. 
Un des points que j'ai assez peu mis en avant ici, de ce grand artiste qu'est John Byrne, c'est son talent, entre autres, pour les couvertures 
Celle ci a toujours eu une place à part pour moi (le photographe, c'est Al Milgrom)


N'oublions pas que son heure de gloire date un peu, d'une période où les couv, d'une manière générale, reflétaient ce qui se passait à l'intérieur. En des temps plus récents il est malheureusement souvent arrivé que la couv soit faite soit par un auteur n'ayant pas pu voir le comics, ou faite trop à l'avance (pour les catalogues de commande) et donc sans lien avec un scénar pas encore écrit
Mais quand la couverture pouvait jouer son rôle de teaser, Byrne était au top
Qui pouvait ne pas se demander ce qu’annonçait cette couv, et se ruer sur les pages intérieures?
 Malgré un bandeau ridicule cette couv fonctionne si bien que tous les lecteurs savaient ce qui se passait mais étaient obligés d’acheter pour savoir où/quand/comment...
 J'ai un excellent souvenir de celle ci en vf dans un Nova. Le grand méchant, les pitits gentils, le combat qui s'annonce...il me fallait cette histoire
 Excellente faculté de "choquer" avec juste un dessin : il l'a tué!? Pourquoi, comment...
 Une couv ne sert pas toujours "que" à attirer en suggérant l'intérieur, il arrive que sa seule beauté plastique serve d’appât. Là non plus Byrne n'était pas un manche
 Un gentille provoc pour un titre second degré, ça marche toujours
 
 Très bon dessin, simple, direct, efficace (et en clin d’œil à la première Torche Humaine) Je ne pouvais qu'acheter ce nouveau titre sur un perso qui, pourtant, m'indifférait
 Encore plus iconique. Autant de puissance sur une illu "in your face" avec un encrage bien gras comme il faut, j'étais conquis d'avance (marrant de voir que le dessin est "tordu" sur l'original)
 
 Il y a beaucoup d'autres types d'exemples Byrniens, comme ses hommages à des couv connues, ou ses "auto-citations", ou des couv de visages, ou un peu provoc...Il savait tout faire
 Je veux juste finir sur celle ci car on a sa version de la couv de DD 1...
 et sur l'original on voit qu'il s'était amusé à titiller son ami Miller et son "Thin City"
 J'allais oublier "ma" couv, celle que j'ai pu lui commander il y a bientôt 10 ans (!!??) pour mon premier magazine. Rêve de gosse

11 commentaires:

nolegz a dit…

Très drôle le Marv "extra thin" ;-D

La plus iconique pour les petits frenchies des années 80, c'est bien sur celle de Cyclope utilisée sur le Special Strange 34.
Enfin Lug utilisait une couv' originale.
C'était beaucoup plus vendeur (le Galactus sur le Nova 107, mais aussi la couv des Nova 111,115,126,130), pourquoi Lug n'en a pas utilisé plus ? Des questions de droits ?

Une qui m'a marqué aussi à l'époque, c'est celle pour Secret Wars 2 (Spidey 70)

Philippe Cordier a dit…

ah oui la Byrne de Secret wars 2 qui laissait espérer des pages intérieures de ce niveau : mega déception du coup en ouvrant
Aux débuts les couv us étaient toutes considérées comme trop dures par Lug, violentes, agressives jusque dans les codes couleurs. C'est la raison initiale de l'utilisation des auteurs maison Frisano puis Mitton...

Laurent Lefeuvre a dit…

Je m'étais toujours posé la question !

A l'époque, à la fois ça m'enrageait de ne pas avoir les vraies couv... et en même temps, ça donnait aussi ce côté "trésor US" de les découvrir.

Et puis sinon, on aurait été privé des fantastiques couv de Frisano (pardon Ciro et Jean-Yves, mais vous n'avez jamais fait le poids, pour moi) !

Je me suis toujours demandé si les collectionneurs hardcore aux US s'intéressaient éventuellement aux couvertures Européennes. Sans doute que non : Trop auto-centrés, trop de choses à lire chez eux.

La France n'était pas seule à recréer des images pour son propre marché. Je vous invite à jeter un oeil à cette galerie de couv Espagnoles des 4 Fantastiques, datant de 1969 :

http://www.coverbrowser.com/covers/los-4-fantasticos-1969

(je m'éloigne du sujet Byrne, sorry).



Lemmy Westminster a dit…

Byrne évoque pour moi de fantastiques souvenirs de lecture car, pour le lecteur français de l'époque non seulement son graphisme était élégant, personnel et novateur (un peu comme le fut Mac Farlane ou Jim Lee : il suffit de relire les épisodes des FF dans Nova avant (bien que le dessin soit solide et l'encrage appliqué) et pendant Byrne, mais c'était un excellent scénariste : son run sur les F.F était excellent (très bonne utilisation du Dr Doom, l'épisode émouvant de la Torche...etc), celui sur Miss Hulk rafraichissant pour l'époque.

Et puis, surtout, BYRNE a inventé les X-men : l'age d'or des X-men c'est le Wolverine trapu et bourru de Byrne, la puissance phénoménale de Colossus (lorsqu'il arrache la souche d'arbre), l'élégance d'Ororo. Bref, pour moi, Marvel lui doit tout ou presque puisque depuis ce run mythique, les X-men n'ont été qu'une redite plus ou moins inspirée, comme si personne n'osait toucher au mythe).

Bref, merci M. Byrne. Même si je ne suis pas fan de toutes ces commissions (certaines sont bien loupées et puis je n'ai jamais été fan des rencontres virtuelles type Thanos vs Darkseid, certaines, sont magnifiques, démontrant la grande maitrise su Monsieur (de plus, un truc qui me parle est que les personnages de Byrne se reconnaissent au premier coup d'œil, le Monsieur a un style bien à lui, une patte quoi, comme Buscema, Romita, Kane...le signe d'un vrai grand donc)

nolegz a dit…

Ouais, Byrne est incontournable pour tous ceux qui étaient ado dans les 80's. Son graphisme était clairement au-dessus du lot.
Les générations précédentes ne juraient que par Jack Kirby et Neal Adams, mais Byrne avait digéré ces 2 influences et en a proposé une parfaite synthèse.

@Philippe
Oui, moi aussi j'ai été très déçu que Byrne ne fasse que la couv' de Secret Wars 2. Surtout que Lug avait du l'utiliser en teaser.
Je n'ai jamais été fan des couvs de Frisano, préférant celles de Mitton et surtout celles de Tota.

Du coup en recherchant les couvs Lug par Byrne, j'ai retrouvé aussi celle, (hyper-marquante pour un gamin de 13 ans) du Strange 179 avec l'arrivée d'Alpha Flight : http://comics-vf.the-covers.com/lug/strange/g/strange-179.jpg

Philippe Cordier a dit…

Dans le "duel virtuel" Laurent/ Nolegz sur les couv vf je suis avec Nolegz car si j'ai toujours trouvé un vrai charme aux peintures de Frisano, et que mon inconscient raccroche des bouts d'enfance à ces couv, j'ai été marqué au fer rouge par certaines couv de JY Mitton et, surtout, de Ciro
Quant au marché espagnol, oui ils ont eu de très belles couv par des auteurs maisons, j'ai souvenir d'avoir acheté des comics que j'avais déjà en vo et/ou vf juste pour les couv de Ferry, Larrocca et, surtout, Pacheco (encore inconnu hors espagne à l'époque)

j'ai aussi été marqué par la Division Alpha et la couv montrée là aussi
http://philcordier.blogspot.fr/2015/07/la-division-alpha.html

Philippe Cordier a dit…

Et Lemmy je te rejoins entièrement sur les FF et les mutants

Laurent Lefeuvre a dit…

Je m'exprime mal.

J'aime les couv de Tota (je trouve celles de Mitton plus froides, les personnages moins caractérisés, humanisés). Mais je le sens moins là-dessus que sur Photonik.

Et puis effectivement, les couv Tota/Mitton étant plus récentes, l'effet madeleine fonctionne nettement moins pour moi que sur les Frisano, surtout celles des 70's.

Pour revenir au sujet de base (tentative du mec de se recadrer, vous avez vu ?),tu as tellement raison quand tu décris le rôle d'une couv (parfaitement tenue par Byrne) : donner envie d'aller LIRE, sans dévoiler, sans mentir non plus (ou si peu que ça fait partie du jeu).

Une frustration qu'il n'ait pas fait toutes les couv des Uncanny X-Men quand il était aux manettes. Cockrum a jeté les bases de la série, mais j'étais déçu de découvrir qu'il avait fait pas mal de couv du run dessiné par Byrne.

Philippe Cordier a dit…

Oui Shooter trouvait Cockrum plus vendeur sur une couv. Je ne connais pas les chiffres mais j'ai une TRES nette préférence pour Byrne.

swamps a dit…

ouaip, le byrne de cette période, restera vraiment dans nos coeurs... !
après, c' est une autre histoire, mêlée de joie intense à retrouver son auteur favoris, et de deception toute aussi élevée tant au résultats de ses differents run, à l' exeption des next men... !
alors j' ai voulus savoir si j' avais diggéré son oeuvre en m' attaquant à cette couv iconique, qu' est xmen 141... !

http://swamps.canalblog.com/archives/2016/01/10/33191507.html

me suis aussi attaquer à cockrum, mais là avec moins de réussite, faudrait que j y retourne... :/ !
http://swamps.canalblog.com/archives/2016/01/03/33156645.html
c' est sauver par la colo vintage d' olivier hudson, là :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1100465183306495&set=a.861680643851618.1073741831.100000290711392&type=3&theater
quant à jy mitton, je lui est quand même dit ce weekend à angoulème, que c' etait grace à lui et john byrne, que je me suis mis à dessiner, alors, ce bon vieux pervert pépère ( dans le bon sens du therme, soyons clair !), m' as fait une saltarella sur un de ses bouquins, c' est bibi qu' est très content... :) !

Philippe Cordier a dit…

argh, je vois que tout mon commentaire est paumé!!! Blogspot frappe encore
En gros, joli début de carrière de faussaire (surtout le Byrne en effet)