Rechercher dans ce blog

vendredi 8 avril 2016

Photos et...copie

 J'ai écouté une très intéressante conférence us de Greg Capullo et John Romita Jr (tapez ces 2 noms sur youtube, 2015, vous trouverez) Entre entres sujets ils évoquent l'utilisation de photos comme références pour leurs dessins. Tous les deux disent utiliser des références, mais ne jamais les copier/décalquer...juste s'en inspirer. Tracer rend le dessin froid, sans âme disent t il. Je les rejoins à 100%
Tous les auteurs (ou presque) utilisent des références. Cela ne date pas d'internet/google. Mais les grands les intègrent à leur style. Exemple avec Neal Adams, pionnier du photo réalisme dans le comics mainstream; 
Il a débuté, jeune et blindé de talent, sur un strip. Ben Casey c'était lui
 il a donc donné les traits de l'acteur à son strip, mais le final est du Neal Adams
 Moins versé dans le réalisme, Alex Toth faisait de même avec les perso de la série TV Zorro
 Plus moderne, Brian Hitch s'est bien inspiré d'un perso de Matrix. Il l'adapte à son trait mais on commence à toucher du doigt une sorte de ...traçage
 qui dit dessinateur qui trace dit...Greg Land. Autant lorsqu'il s'inspire fortement mais change des choses je suis juste indifférent...
 autant souvent il a été dans le foutage de gueule
 
 Sérieusement, pourquoi ne pas directement imprimer les captures d'écran dans le comics?
 Je suis encore plus remonté par ce genre de couv, sans même voir d'où il l'a dupliquée. Quelle que soit sa source l'essentiel est qu'il est évident que le décor est une photo tracée, et que les perso sont des acteurs qu'il a soit fait poser, soit directement pris d'images/captures d'écran. Un rendu qui "fait vrai" mais froid au possible, sans le moindre intérêt d'aucune sorte pour moi
 Je me moque, en tant que lecteur, de savoir si le dessinateur a piqué une photo, une image de film, fait poser sa voisine, sa soeur...ce qui m'importe et que ça ne se voit pas, ou peu, et que le résultat soit dans le style du dessinateur
Alors oui là il est évident que Mack a copié une photo, mais sa peinture, c'est du David Mack (que je n'apprécie guère mais c'est un autre sujet)
 je suis plus embêté quand il "s'inspire" d’une couv d'Alan Davis
 ou d'une case de ce même Davis
 L'hommage/citation est une chose (souvent plaisante) la copie en est une autre
Ca ne date pas d'hier
 
 A ses débuts un certain MacFarlane m'avait amusé avec des cases très inspirées (Byrne à gauche bien sur)
 sur celle ci je trouvais l’exercice tellement poussé que je ne savais pas s'il était dans la citation d'un auteur ultra connu (Miller) ou s'il copiait en espérant que cela ne se voit pas trop
 Là où c'est un peu la honte, c'est avec le jeune Roger Cruz qui, après avoir beaucoup copié Madureira, se permettait de reprendre "discretos" des cases de Jim Lee. Pas des images connues ou iconiques, qui feraient passer la pilule comme des clins d'oeil, mais juste des cases pour l'aider à dessiner
Je pense que tous les dessinateurs ont besoin , un temps, d'une béquille, d'une influence, que la majorité va transcender/ dépasser avec l’expérience.
Certains conservent cette habitude de copier, et en font leur activité principale (Greg L)

3 commentaires:

swamps a dit…

ah ! les références photo, l' hommage, le swip... ! y a des heures de débats, là !
ou commence l' easter egg, ou s' arrête la supercherie... !
je pense que l' oeuil avertis du lecteur faite la part des chose entre les deux et sait reconnaitre le clin d' oeuil référentiel ou la repique honteuse, genre: je reprends le dessin de machin, parce que:" putain, c' est ce que j' aurais dû dessiner tout seul, mais "il" l" a déjà fait, grrr... "
quand à greg land, au début, je me suis laissé impressionner, mais , quand tu retrouve les même poses ou expressions toutes les 3 pages, tu sent venir le foutage de gueule... !
on va dire que son catalogue de pose, n' est pas très varié... :) ! et puis tu as raison, phil, la ref photo, quand çà ce voit, et çà se voit souvent, çà laisse froid... !

Fred a dit…

Que penses tu de tony harris dont j'apprécie beaucoup les comics: starman et ex machina. Il dévoile dans les bonus ses secrets de fabrication: il fait poser ses amis et fait des compositions à partir de ces photos. C'est très gracieux mais il en résulte un coté froid et figé. Pour les détracteurs ça leur rappelera les romans photos.

Philippe Cordier a dit…

Oui le débat est gigantesque, mais la seule chose qui compte à mes yeux est le ressenti du lecteur, et souvent la ref photo poussée glace
Harris me laisse froid en effet mais je ne le mets pas du tout dans le même sac que Land, il est bien meilleur