Rechercher dans ce blog

vendredi 20 mai 2016

DKR pinceau et plume

 Dire que j’attends ce livre avec impatience est un bien bel euphémisme
Commandé il y a des mois, il devrait m'arriver sous peu (dispo cette semaine aux US en principe)
80% des planches originales en fac similé, et le reste en repro noir et blanc
Ca va être une merveille
Ce site, ici, en montre des extraits depuis quelques semaines, et voici ce que j'en retire d’essentiel
Nul ne peut venir sur ce blog régulièrement et ignorer la brouille qu'il y eut entre Frank Miller et Klaus Janson. Miller a ré encré des cases, voire des pages entière de la mini série
En voici deux exemples, dans cette édition
A gauche l'encrage de Janson, à droite celui, publié, de Miller
J'ai tellement lu et relu la version imprimée qu'en voir une autre est étrange
Globalement l'encrage de Janson est plus cohérent sur une page entière (mais il aurait dû, comme Miller le fera, encrer le fond de l'avant dernière case en noir), les jeux de plume/pinceau étant consistant. 
Miller attaque au noir sur des cases (avec Batman) et laisse en blanc les gros plans traités entièrement à la plume. Le plus amusant est que Janson laisse pas mal de travail à la couleur, Miller moins (sauf gros plans) alors que la coloriste lui était plus proche
 Bonne def des deux pages

 
 Sur celle ci le principe est le même. Toutes les retouches de Miller furent liées à des masses de noir ajoutées, ou/et de la finition plume au lieu du pinceau
Je penche clairement pour la version imprimée, Miller ayant donné, par son trait fin, une puissance et une démence incroyable au Joker dans la 2nde bande
 Je ne jette bien sur pas la pierre à Klaus Janson car, d'une part, sa version n'est pas sans intérêt et, de plus, il a très probablement suivi assez fidèlement le crayonné, et c'est Miller qui aura changé d'orientation après encrage initial
 
 
 Hâte de voir ce livre en vrai
Pour le fun, si on isole une case et qu'on la retourne, on a ce que John Romita jr a utilisé pour une couv hommage
 

12 commentaires:

Lionel Garcia a dit…

Les noirs rajoutés par Miller apportent, indéniablement, plus de relief aux planches. Y a t'il une grande différence entre cet album et celui sortit en noir et blanc par Urban?

Philippe Cordier a dit…

Ne me relance pas à ce sujet :-) mon entrée sur ce bouquin made in Urban a fait (pour une fois) à l'époque un sacré tour du net, à ma grande surprise
Ce sera forcément TRES différent pour 3 raisons principes :
-Le format (du A3 US pour celui ci)
-la présence de pages en comparaison comme celles que je montre là, avant/après ré encrage (Urban n'avait, en toute logique, que la version publiée)
-Et Urban avait retouché les films couleurs pour s'approcher (parfois mal et très peu) d'un noir et blanc (alors que leurs autres livres en noir et blanc sont nickel) tandis que là ce sera de pur noir et blanc, même au delà car à 80% en fac similé

Plumoc a dit…

Je pense que tu es la personne qui peut confirmer ou pas:j'ai lu quelque part que la raison principale de cette fâcherie était que Janson -qui je crois me rappeler préférait en même temps se concentrer davantage sur un autre travail- laissait beaucoup de latitudes à un assistant (dont j'ai oublié le nom) sur ces planches;au grand dam de Miller, de plus en plus furibard, qui voulait que Janson s' investisse plus . D'où le réencrage progressif de Miller et la rupture finale.

Alors oui, non?

Philippe Cordier a dit…

je n'ai "que" la version de Klaus : Il m'indique n'avoir jamais utilisé d'assistant pour autre chose que "remplir les noirs" Donc oui Miller estimait que l'assistant encrait des pages ou cases. Klaus le nie et confirme le caractère parano (avéré depuis pour d'autres choses)de Miller. Il reconnait que l'encrage de DKR est très loin d’être son meilleur boulot, mais ne justifiait pas la parano de Miller
Ce qui est certain, et factuel, est que Miller, sur le volume 3 et 4, a demandé à ce que Klaus n'encre plus. L'editor Giordano a refusé, Klaus a continué, peut être en s'appliquant plus en tout cas il estime que le 4 est son meilleur encrage de la mini série (moi je mettrais le 1 à égalité, voire mieux)

Lionel Garcia a dit…

Navré d'avoir rouvert une blessure (sourire). J'aurai du me reporter à tes entrées du sujet. J'ai parfois la mémoire courte. Si Klaus Janson participe à la nouvelle mini-série "chapeautée" par Miller, on peut imaginer que la brouille relève du passé, non?

Philippe Cordier a dit…

le truc est que j'attendais beaucoup de cette version Urban, et le plsiri de voir un "faux" noir et blanc fut...limité du coup
mais grace à cette edition revoilà le bonheur ;-)
KJ et FM s'étaient recroisés il y a quelques années, avec des rapports cordiaux, et là avec ce DK III il se sont vraiment retrouvés avec plaisir

JP Nguyen a dit…

Tiens, sur la dernière case Bats/Joker, le texte de la planche n'est pas le texte définitif... Dans la version publiée, il n'y a pas "Rest in peace, Jason" mais une tirade plus longue qui se termine par un truc du genre "the world is growing dark and cold..."
Pour le coup, le texte publié me parait plus réussi, induisant une note pessimiste en fin de chapitre.
Mais DKR est une oeuvre que j'ai tellement lue et relue, que peux en citer des bouts plus ou moins longs et que lire une version alternative me ferait sans doute bizarre...

Philippe Cordier a dit…

t'as raison. Subjugué par les images je n'ai pas lu les textes de ces pages postées

Et pareil que toi pour les rerere lectures (idem pour Born Again) D'où le plaisir anticipé de voir ces pages alternatives dans ce livre

Plumoc a dit…

Merci pour tes précisions.Il est quand même curieux que Janson se soit dispersé en cours de route sur un projet pareil,lassitude du duo avec Miller(?),en tout cas le feu devait couver depuis un petit moment entre les deux compères.
Probable que chacun devait se séparer de l'autre"psychologiquement" pour exister de manière autonome et rebondir de plus belle graphiquement,chacun était trop marqué par l'empreinte de l'autre aux yeux de tous.

Philippe Cordier a dit…

Très bon résumé, a mon avis

Johann a dit…

Bonjour ! Comme d'habitude, passionnant de te lire.
Penses-tu que cette édition risque d'être rapidement en rupture ? Je suis très ric-rac pour les deux prochaines semaines et je ne suis pas habitué à mettre autant d'argent dans une BD mais Miller est le seul auteur dont j'essaie d'avoir toutes les éditions que je peux donc je m'en voudrais de passer à coté :D
Je suis ravi de voir que je ne fais pas le pinailleur concernant la version "noir et blanc" d'Urban. Toi qui as du lire toutes les versions possibles de Year One, saurais-tu me dire s'il y a un problème avec la version noir et blanc d'Urban? J'ai eu une étrange impression en la lisant mais j'étais tellement surpris par celle de TDKR que j'ai du lire Year One en m'attendant à des bidouillages du même tonneau.

Philippe Cordier a dit…

Merci.les idw s'épuisent tous très vite alors j'ai un peu peur que ce livre, très proche des idw, ne suive le même chemin assez vite. Tu titilles ma curiosité avec year one, je regarderai ça mais de mémoire ça me semblait être un vrai noir et blanc (mais comme pour dkr la couleur m'a tellement marqué que voir ces pages autrement me fait bizarre)