Rechercher dans ce blog

mercredi 25 mai 2016

Old but Good Superman

 Je dis régulièrement à quel point Superman ne m'intéresse pas. Il faut donc être honnête et indiquer ce qui parait intéressant. Un vieux comics, de 1984, pour un numéro anniversaire (le 400)
Le grand manitou DC de l'époque, Julius Schwartz, a commandé une histoire, en séquences, à Elliot S Maggin et a émis le souhait de voir les plus grands créateurs travailler sur ce numéro, si possible de préférence des noms n'ayant jamais œuvré sur Superman
Il a réussi.. Lisez les noms notés sur la couv de Chaykin : un who's who de géants!
Il y a des histoires courtes, d'autres un peu plus longues, séquencées par Maggin pour accommoder la dispo, ou pas, des auteurs
L'une des pages de Klaus Janson
 Frank Miller a fait la back cover....
 et une séquence dont voici toutes les pages
Graphiquement un peu entre Ronin et ce que sera son Dark Knight. Même Lynn Varley est de la partie à la colo (dans un registre certes bien différent de DKR)
Très intéressant (et bien classe son George Reeves)
 
 
 
 la back cover en noir et blanc
Jim Steranko a raconté une histoire constituée de doubles pages dont voici la première
 Nombreux furent les artistes à ne pas avoir eu le temps, l'envie ou la place de faire des pages. Ils ont envoyé une pin up
Un portfolio fut tiré ensuite de ce travail, ce qui permet de voir le noir et blanc de chaque dessinateur
Walter Simonson, classique
 
 Jack Kirby, sous l’encrage (probablement intimidé) de Terry Austin
 
 Brian Bolland, minutieux
 
 L'un des dessins (génériques) les moins intéressants, pour moi, de John Byrne, du fait de l'utilisation (que je déteste) d'un collage de photo
 
 Notre Moebius national
 Bernie Wrightson, bien dans son style
 
Le génial Jack Davis
 
 Le grand Steve Ditko jouant, bien sur, la carte du  manichéisme propre à son approche philosophique
 
 Last but far from least : Monsieur Will Eisner
 
Il y en a encore d'autres, mais je vous laisse faire les bacs de soldeurs de comics (j'ignore si Urban a repris ce numéro dans l'une de ses trad/anthologies)

9 commentaires:

Lionel Garcia a dit…

Le dessin de Davis est jubilatoire. Pour info, Urban a traduit le récit de Steranko dans "DC COMICS ANTHOLOGIE".

Philippe Cordier a dit…

Merci pour l'info

Oui le Davis est si bien qu'il m'a poussé à programmé une entrée next week

Lionel Garcia a dit…

Magnifique! La planche de Klaus Janson me plait également beaucoup. Je vais me répéter mais elle m'évoque le merveilleux Jemm son of Saturn. Si Urban pouvait nous en faire une version noir et blanc, quel régal! On peut rêver.

Philippe Cordier a dit…

tout en notant que quand Klaus part, remplacé par McLeod, la chute est rude, à mes yeux en tout cas
Mais le duo Colan/ Janson était magique

Plumoc a dit…

Belle couv de Chaykin,très colorée ,emblématique d'une certaine époque.

Le collage de photo de Byrne peut être vu comme la version old school de la tendance de certains auteurs actuels ,Lark entre autres je crois,à utiliser la capture d'écran ,scannée en bleu ,pour leurs décors,surtout urbains.Avec un ensemble unifié à l'encrage,non?Ou alors c'est un faux souvenir de ma part.

Philippe Cordier a dit…

c'est pas bête ça!
La différence majeure étant bien sur le mot "unifié"
Ils tentent d'unifier, parfois maladroitement, alors que quand ce sont directement les photos...argh. Même si parfois Byrne les incorporaient plutôt pas trop mal (je pense à des FF ou AF)

Plumoc a dit…

Je ne retrouve pas où j'ai vu ces captures d'écran scannées en bleu sur les planches pour faire les décors (entre autre pour Lark)qui m'intriguent maintenant .Est-ce sur ton blog,tu as des liens?

Merci d'avance.

Philippe Cordier a dit…

J'avais au moins montré cette méthode pour Phillips
http://philcordier.blogspot.fr/2015/02/beau-pinceau-sec-de-sean-philipps.html

Plumoc a dit…

Oui d'accord je vois.

Merci beaucoup.