Rechercher dans ce blog

lundi 17 octobre 2016

Dans les pas, sombres, de géants

 
 Pinceau ou plume + encre de chine. Pas besoin de plus pour avoir des velléités de création atmosphérique, à ambiance noire
C'est ce que fait, avec talent, depuis des années, Kelley Jones. Très bien encré par John Beatty, ou par lui même, il déforme les corps (parfois trop) et créé de vraies ambiance bien noires

Mais il n'égale pas son Maître
 
 
 C'est aussi ce que faisait Sam Kieth (avant de partir dans des délires artistiques un peu abscons) Plus pinceau que plume il avait une approche impressionnante

Mais il n’égale pas son Maître
 
 
 Alors qui est ce Maître? Bernie Wrightson bien sur
Le prince du macabre, roi du pinceau et de la plume
Quelle patience, et quel talent!
 
 
 3 auteurs, 3 images, 3 talents dont l'un dépasse bien sur les deux autres, qui en conviendront sans souci
Mais en remontant l'arbre généalogique artistique, ne retrouverait-on pas de l'adn de ces 3 Messieurs chez un inspirateur plus ancien? 
Bien sur que si
 
 
Pour finir sur ce Maître des Maîtres, le voici jeune en train de peindre, plus âgé...en train de peindre, et accompagné du mythique Bill-EC Comics-Gaines
 
 

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Beatty ce serait pas celui qui a fait des merveilles sur les planches de Mike Zeck ?

Plumoc a dit…

Frazetta qui peint avec sa main droite et ensuite avec sa gauche après son AVC,chapeau au vieux lion pour son obstination créative.La force qui se dégage de son oeuvre était aussi la sienne,celle d'un combattant au mental de feu,que rien ne peut plier durablement.
Ensuite, de tout ce beau travail très contrasté à l'encre,qui se suffit,on a envie de dire à quoi bon aujourd'hui!Face aux couleurs numériques envahissantes et aux dégradés intempestifs qui flinguent tout.Surtout la narration.
On a l'impression que c'est un talent particulier ,et si emblématique de la BD,qui disparaît,étouffé par d'autres artistes,omnipotents,qui ne tiennent pas suffisamment compte du travail de ceux qui les ont précédé sur la page.
Peut être ,tout simplement,parce que ce talent pour manier l'encre noire n'intéresse plus assez de monde.

Philippe Cordier a dit…

Soyons positif, il "suffit" de se tourner vers le noir et blanc. Comment ça il n'y en a plus guère? Ah oui c'est vrai, malheureusement
D'où mon intérêt grandissant pour les "vieux livres" : je viens d'acheter l'intégrale des histoires d'horreur d'Alex Toth. Le pied
Et il reste quelques auteurs qui luttent pour que la couleur n'annule pas leur travail et demande, par exemple à Dave Stewart de mettre leurs pages en couleur

VIVE LE (BON) NOIR ET BLANC nondediou


Et oui Beatty est bien le John qui encrait très bien Zeck (sur Cap, Punisher et Secret Wars)

Franck Jammes a dit…

Si, il y a encore du noir et blanc - il y a des auteurs dont on n'imagine pas les planches en couleurs. Mais c'est vrai que la couleurs, c'est un argument de vente... Et comme Photoshop l'a démocratisée.

phil cordier a dit…

Des auteurs actuels? Qui sortent en noir et blanc? Des noms, des noms
Hors Manga et ohors Adlard/ Walkind Dead of course
le n et b me parait de plus en plus réduit en exemplaires, et à destination des "puristes" dont nous sommes un certain nombre ici, ou des nostalgiques (cf le succès des Blek de Mitton chez OW) (mais les puristes et le nostalgiques ne se confondent ils pas)

Lionel Garcia a dit…

En son temps, Andréas a été aussi un émule de B. Wrightson. Et pour ce qui est du noir et blanc, pour peu que l'on soit curieux, on peut encore trouver de très bons récits du côté des comics mais aussi en regardant vers le manga, les fumetti...

Lionel Garcia a dit…

Ha nos messages se sont croisés Phil. Pourquoi pas de manga?

Philippe Cordier a dit…

Parce que la "déprime" évoquée liée à l'absence de noir et blanc chez les auteurs actuels ne touche pas le manga. Ils sont dans de la conso de masse et leur rapport à la lecture BD est très différent; Walking Dead est sur un fonctionnement similaire : narration sans accroc, dessin assez simplifié, rythme soutenu...Et donc noir et blanc
Et ça marche
Idem pour les fumetti, dont je suis friand quand ils sont bons, ce qui oblige à trier.
Prendre le temps de trier la prod insipide et repérer les pépites est un plaisir rare C'est comme ça qu'on découvre des Mastantuono, Milazzo, Mandrafina, Altuna...
je suis sur qu'on peut faire de même avec le manga mais je n'en ai pas le temps ni l'argent ni le goût
On ne retrouve pas ça en comics ou Franco Belge. Le noir et blanc est associé, dans l'esprit des lecteurs, à du cheap, et c'est idiot

swamps a dit…

ouaip ! je fais partis des défenseurs du noir et blanc, et je prends mon pied quand j' ai l' occasion de voire des planches original de près... !
j' ai participé à deux ouvrages collectifs dont tous les dessins ont étés passés à la colo, sauf les miens alors que je n' avais rien demandé ! c' est la preuve que d' autres yeux font encore attention à ce genre de détails et respect le travail fournis... !
mais il est vrai que maintenant, tout est passé par la moulinette photoshop et c' est dommageable .
c' est d' autant plus dommageable que les éditions noir & blanc soient considérées comme tirages de luxe et par consequent hors de prix pour le commun des mortels.

Philippe Cordier a dit…

c'est vrai aussi que sur le principe il est suprenant de voir un gros éditeur, type Dargaud, faire une version noir et blanc, sans bonus ni plus de pages ni format différent, plus chère que le tirage couleur!


et je prends la version n et b :)