Rechercher dans ce blog

vendredi 7 octobre 2016

Président Boucq

 Je suis très client du dessin de François Boucq, capable de tout faire, et d'adapter son style. Un des rares vrais virtuoses du dessin, susceptible de s'approcher du terrain de jeu du Maitre Jean Giraud
Il a une activité régulière sur twitter avec des dessins d'actu ou d’humeur que je trouve souvent bien pensés.Voici un mini florilège sur une thématique que je crée artificiellement : la présidence

Il fut président du festival d'Angoulême
Il a convaincu son ami Hermann d'accepter ce rôle à son tour
 Quelqu'un qui ne doit absolument pas devenir président
 Un ancien président du FMI
 Des stars courtisées une fois par an par tous les présidents
 On quitte la présidence pour deux dernières illues que j'aime bien. La première parle d'elle même, la seconde flatte mon côté anti passion primaire du foot
 
 Je crois que le grand Boucq planche actuellement sur un prochain Bouncer

10 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Comme toi : Je suis fan.

Son Little Tulip paru il y a à peine 2 ans, est ma dernière claque en BD (scénario Charyn, comme pour la Bouche du Diable, il y a 30 ans).

Même son Super-Dupont paru l'an dernier, même s'il n'amusera pas beaucoup avec son humour Giscardien, est néanmoins plein de trouvailles joyeuses et de recyclages à la Eisner, très aboutis qui renvoient pas mal d'albums comics récents au rayon somnifères.

Il dessine aussi chaque semaine dans Charlie, une page dédiée à l'écologie, mais ne signe pas (envie de discrétion, probablement). Tout au plus, un "Zorro" apparaît de temps à autres.

Philippe Cordier a dit…

Je jetterai un oeil à ses Charlie
J'ai beaucoup aimé Little Tulip, à ma grande surprise, pas pour le dessin car ça je le savais, mais pour le scénar car Charyn ne m'emballe pas souvent.Cela dit Boucq est connu pour s'approprier fortement les scénar donc ceci explique cela
Le Super Dupont j'ai zappé, je ne suis pas assez client de l'approche mais le dessin semblait bien sympa
le Moucherots j'aime à petite dose sinon ca fait un peu masse mais par petits bouts c'est le pied avec des délires visuels extra

Vega a dit…

C'est aussi un gros escroc ce type... J'ai joué le role de community manager pour lui pendant 17 mois à mes frais (c'était moi qui répondait a tes mp Phil) alors qu'il me faisait miroiter des partenariats numériques avec le journal Le monde, le parisien et autres monts et merveilles qui ne vinrent jamais. Tout ce à quoi j'ai eu droit en échange furent des menaces de mort de sa part au moment ou du fait de son ingratitude je lui enleva la page que j'avais crée et alimenté pendant tout ce temps . Selon lui le temps que j'avais passé à le fréquenter pour gérer cette page était un honneur pour moi, que son temps était précieux. Mon temps à moi ne valait rien visiblement.
Dans la vie de tous les jours ce grand monsieur au temps si précieux aimait a souligner lorsqu'il rendait visite a un ami juif, se valoriser en vantant ses maitresses et traitait réguliérement les femmes de salopes, nourrissait une vraie haine envers le manga et toute l'industrie comics actuelle... Il pensait aussi avoir des pouvoirs chamaniques et avoir "quasiment soigné Moebius de son cancer". Un individu hautement fréquentable donc...

Si l'on pouvait penser que je nourris de l'aigreur envers lui et que mon avis n'est que le fruit isolé d'un malentendu, beaucoup de ses collaborateurs que Boucq considére comme des "moignons" ont fini par le prendre en grippe, la palme revenant a Jodo qui suite au dernier Bouncer paru a fini par revendre tous les originaux que lui avait offert le dessinateur tellement il en avait sa claque du type.

Philippe Cordier a dit…

Ah oui quand même! Quel tableau!
Ton expérience est bien noire et je me garderais bien de la juger mais je généraliserais en disant que de temps en temps je me dis qu'il est bon de ne pas rencontrer ses idoles
J'en ai croisé/rencontré pas mal et j'ai très très rarement été déçus, mais quand c'est le cas, et que l’homme n'est pas à la hauteur de ce que l'auteur nous inspire, la chute est d'autant plus rude
Boucq je ne le connais pas du tout, pas même croisé dans un festival, donc le mystère reste entier pour moi

Vega a dit…

Je comprends trés bien ta réaction, quand on me dépeint quelqu'un de maniére négative, étant plutot d'un naturel ouvert et de matiére optimiste, j'ai tendance à mettre en veille les propos et à vouloir juger par moi même.

Au final je me suis retrouver dans une situation similaire à Laurel dans son livre "Comme convenu"...
Même en ayant expliquer que faire du bénévolat pour millionnaire n'etait pas du tout dans mes objectifs, ou que quelqu'un de moral selon moi n'agirait pas comme il le fait, il préférait m'intimider que de se remettre en question.

Alors croisé en festival, la majorité des gens le jugera sans doute trés aimable et n'y verra que du feu mais malgré tout d'aprés ce que j'ai compris il a quand même déja une tite réputation dans la profession...

Franck Jammes a dit…

C'est "je t'aime, moignon plus." ^^

Vega a dit…

Oh bah aprés je reste lucide sur la qualité de l'oeuvre, il a dessiné quelques albums excellent graphiquement, je pense a La femme du magicien, Bouche du diable et une partie des Bouncer mais bon est ce que bien travailler justifie de tels exactions, je ne crois pas, surtout si on relativise ça avec l'histoire de l'art en général, il ferait probablement mieux de moins la ramener...

Non vraiment c'est pas moignon moignon tout ça!

Philippe Cordier a dit…

c'est dommage en effet
on en revient à l'homme vs l'oeuvre et au biais que provoque l'oeuvre quand on connait l'homme...(cf Céline...)
J'en reste à ses albums

Vega a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Vega a dit…

Je viens d'éditer ce message, j'avais zappé un mot.

Sinon j'apprends par le message de Laurent qu'il travaille maintenant avec Charlie. On peut se demander pourquoi il ne signe pas... Par les temps qui courent il est probablement de bon ton de bosser chez Charlie mais un acte militant c'est quelque chose qui par essence se revendique non?

Aurait il peur des représailles?