Rechercher dans ce blog

mercredi 5 octobre 2016

Des petits points partout

 Ado, je demandais à mon comics shop plein de trucs étranges comme "le lettrage se fait il sur la planche, les bulles sont elles tracées avant l'encrage..." Oui je sais j'étais déjà assez barré mais je me souviens surtout ne jamais avoir eu de réponse nette avant de connaitre le pro-zine Scarce et d'avoir enfin quelques éclairages et, surtout, de découvrir une comunauté d'esprit et de goût
Le genre de superbe case ci dessus répond à une question : le lettrage se faisait bien sur la planche et l'encrage avait lieu après; On voit en effet que des traits d'encrage dépassent légèrement sur la bulle
La trame est magnifique : Klaus Janson utilise deux trames différentes : l'une à points formant un dégradé pour les yeux et sous le nez, une autre à points identiques pour le reste. Ca plus son habituelle technique de plume rehaussée de pinceau par endroit et au final on a l'un des plus beaux exemples de son travail commun avec Frank Miller
Idem ci dessous. l'encreur redessine, prenant même des modèles (on l’occurrence l'un de ses amis pour Matt)  Une trame pour les fenêtres et une autre pour les lunettes. C'est pour moi le summum du réalisme tel qu'il devrait être, pas plus sinon on tombe dans le photo-réalisme. Et on voit sur ce chouette scan que les tableaux au mur sont essentiellement composés d'encrages posés avec les doigts
 Toujours cette trame à points made in Klaus Janson, sur les découpages de John Byrne. Trame à effet dégradé. Collée en deux parties (l'une dégradée, l'autre non). La jonction entre les deux se voit sur le scan mais pas sur la version imprimée qui, en plus, annule en partie l'effet dégradé (qui ne se voit plus qu'un peu en bas)
 
 Pour finir, j'ai trouvé ce bout de planche (mythique scène de la mort d'Elektra) avec la version imprimée sur papier d'époque, et la version restaurée. Ils disent restaurée mais elle est carrément refaite, en se basant sur le travail d'origine. La nouvelle version ne rend pas mal sur écran mais sur papier plus brillant c'est contraire à l'esprit du travail d'origine qui ne se voulait pas si clinquant ni tape à l'oeil.

11 commentaires:

Franck Jammes a dit…

C'est vrai que la texture du papier comics donnait une atmosphère particulière.
(Bon, ça rend mieux en scan parce que c'était quand même du très mauvais papier.)

Philippe Cordier a dit…

Ca dépend quand même des périodes mais oui il n'était pas top le papier
Cela dit certains (Klaus J) jouaient aussi de ce mauvais papier avec leur trame et couleurs

JP Nguyen a dit…

Argh, je n identifie pas de quel numéro provient le premier scan. Ça, ça veut dire qu'il est urgent que je relise le run de Miller -Janson !

Philippe Cordier a dit…

178 p 8 Mais la vf était charcutée et la couleur n'arrange pas...


je te cherche des excuses

JP Nguyen a dit…

Ah c'est sympa... Mais ma dernière relecture du run doit remonter à deux ans...

Sinon, de manière connexe, j'ai récemment lu de vieux numéros de Moon Knight dessinés par Sienkewicz et encrés par Janson. Ben du coup, le rendu était vachement proche du début de run sur DD... Et je me suis alors dit que même dans les premiers numéros de DD, l'influence de Janson était déjà énorme. Et il a pris de plus en plus d'importance sur la partie graphique tout en faisant évoluer son encrage... Ca change un peu de ce que je pensais : je croyais que son encrage avait été stable mais qu'il avait pris plus de place...

Philippe Cordier a dit…

"encrage stable mais il a pris plus de place"? Précise un peu je m'égare Son encrage a évolué en grande partie parce que le duo a évolué et parce que Miller a fait de moins en moins dans le détail pour lui laisser de plus en plus de place à l'encre, ça c'est sur (les premiers DD sont ultras précis au crayon) Cela dit l'encrage a forcément évolué aussi indépendamment
Mais un autre fait est que Janson n'a pas modofié son encraga à l'arrivée de Miller puisqu'il avait au contraire comme rôle de garder le style graphique d'avant (Kane...) et d'assurer la continuité avec le p'tit jeune qui arrivait
J'ai le Essential Moon Night (en n et b donc) et la combo Bill and Klaus est top au fait

JP Nguyen a dit…

Ce que je voulais dire, c'est que je ne m'attendais pas à ce que Bill+KJ sur Moon Knnight ressemble autant (sur certaines cases) à FM+KJ.
Et du coup, si tu dis que les crayonnés de FM en début de run étaient précis, alors la patte que KJ mettaient par-dessus était déjà importante, au point que sur les deux duos Bill+KJ et FM+KJ, il y a une certaine similarité à l'encrage de Janson.
Tu vas me dire que les encreurs à forte personnalité ont toujours cet effet mais je n'aurais pas pensé que ce puisse être le cas sur FM et Bill (mais ils étaient jeunes, aussi, c'est vrai... peut-être des influences communes genre Gil Kane, Neal Adams ?)

Et donc, dans ma tête, avant, je me disais que le look des planches de DD en début de run était largement imputable à FM alors qu'en fait, l'influence de Janson était déjà énorme.
Je ne sais plus si tu avais déjà montré Bill+Klaus sur MK mais vraiment, certaines cases m'auraient piégé (bon, c'est vrai que je suis pas le champion en reconnaissance de cases, on reboucle avec mon premier commentaire...)

JP Nguyen a dit…

argh , je voulais dire " il y a une certaine similarité due à l'encrage de Janson."
difficile de taper avec une seule main et un bébé dans l'autre bras

Philippe Cordier a dit…

Pourtant l'apport de janson était minime au début, regarde donc la finitions du crayonné de Miller

http://philcordier.blogspot.fr/2011/02/klaus-et-frank-sont-sur-une-page.html

Je pense que l'impression que tu as vient aussi de Sienkiewicz qui était proche de Neal Adams à l'époque donc pas forcément ultra éloigné de Miller qui lorgnait vers Gil Kane et qui n'était pas à l'opposé de Adams

Qu'est ce qu'on fait avec ce dialogue de fous alors que tu as un bébé à nourir et moi une haie à couper?

JP Nguyen a dit…

Arf, je savais que tu ne pourrais pas t'empêcher de discuter sur ce sujet... c'est "ancré" en toi ;-)
Tu as certainement raison sur la parenté de style entre les jeunes Frank et Bill (je l'appelle comme ça pour ne pas taper son nom trop compliqué à retenir)

Pour la haie, demande un coup de main à Jean-Luc... ou a Brigitte ! (sur cette boutade éculée, je me taille...)

Philippe Cordier a dit…

On est sur du haut niveau de jeu de mot, bravo

haie taillée (et fils électriques coupés)