Rechercher dans ce blog

vendredi 23 juin 2017

Lee Weeks et la fête du slip

 Ce p'tit bonhomme, vous le connaissez tous, si vous avez déjà vu Bugs Bunny
Sous le crayon du très doué Lee Weeks, ça donne ça
 DC a la drôle d'idée (corporate) de faire se rencontrer ses super héros et ses perso des dessins animés Warner, sur des one shot. Je fais l'impasse, sauf pour le titre dessiné par le trop rare Lee Weeks
Si la sensation est étrange, le boulot semble géant
 en noir et blanc la maitrise de l'encrage et des ambiances est flagrante
 Les pages intérieures paraissent bien, avec cette sensation bizarre de cartoon entre deux eaux
 
 Une page entière en noir et blanc
Donnez une série régulière à Lee Weeks bon sang, ou au moins des mini séries
 Étonnant mélange des genres (page non finie)
son sens du découpage
 gros plan d'une case en cours d'encrage
Vive Lee Weeks!

6 commentaires:

Lionel Garcia a dit…

Je ne suis pas sur que Lee Weeks pourrait s'occuper d'une série mensuelle. Etrange réappropriation du personnage d'Elmer. Cela donne un côté décalé,voire, insolite, mais qui reste séduisant. Comme quoi, dans un comic book tout est possible à condition d'avoir du talent. Après, je serai curieux de lire l'histoire. Est-ce que dans les autres titres, les dessinateurs ont traité les personnages cartoon avec cette même approche "réaliste" ou sont ils restés fidèles à la charte graphique des dessins animés?

Philippe Cordier a dit…

Du peu que j'ai pu voir il semblerait que l'approche graphique ne soit pas aussi homogénéisée


Weeks était capable de tenir du mensuel, sans trop de souci (cf DD) mais sans s'encrer
Sur des mini il tiendrait bien je pense par contre

JP Nguyen a dit…

Pour que Weeks puisse assurer un mensuel, il faudrait qu'il se mette en quatre...
Because... it takes 4 weeks to make a month !!!

RDB a dit…

Je crois que depuis le four retentissant de la collection "Daredevil : Dark Knight", dont Weeks avait écrite et dessinée la première histoire (par ailleurs, loin d'être renversante, même si visuellement c'était joli), ce bon vieux Lee n'a plus trop la "carte". Il traîne ses guêtres chez DC depuis un petit moment maintenant et a collaboré activement à une série ("Superman : Lois & Clark", que je n'ai pas lue, mais qui a eu de bons retours critiques), réalisé des fill-in (sur "Titans", je crois)... Bref, rien de consistant.

Sa situation me fait penser à celle d'Alan Davis : un sacré bon artiste mais sous-exploité. Pourquoi ? Mystère. Certes Davis a fait comprendre ses limites (plus de ongoing), mais les scénaristes ne se pressent pas non plus pour lui donner du biscuit (à part Starlin - mais pour des histoires médiocres - et Bendis - leur collaboration s'est très bien passée, mais n'a pas été renouvelée, hélas !).

Weeks, chez Marvel, avant qu'il ne change de crèmerie, faisait déjà peu de choses (du "DD" avec sa petite histoire, et avant un fill-in à Lark durant le run de Brubaker, ça commence à dater). Il semble aussi qu'il ait du mal à tenir le rythme mensuel et rechigne à prendre un encreur (pourtant Gaudiano, par exemple, respectait et sublimait son trait). Et il n'est donc pas, comme Davis, "bankable" visiblement, donc pas de série exposée proposée (quand on voit la multiplication des titres bimensuels, chez les "big two", il y aurait pourtant de la place pour lui donner du taf - et des trucs aussi inattendus que ce que tu montres : par exemple, actuellement, et ça vaut pour Davis aussi, quand on voit les dessineux moyens qui tournent sur "X-Men Gold", je préférerai lire un arc de Weeks et de Davis à la place de Ardian Syaf, RB Silva ou Ken Lashley).

Quant aux minis, malheureusement, c'est une impasse car elle n'attire pas les lecteurs, donc les ventes sont dérisoires, les auteurs et artistes n'en tirent aucune exposition profitable, et donc les editors en lancent de moins en moins.

Récemment, je consultais le blog tumblr de Bendis qui poste depuis plusieurs semaines des pages de "Marvel Fanfare" (des couv', des pin-ups...) et un fans lui a réclamé de ressusciter le titre, estimant qu'il en avait le pouvoir vu sa popularité. Mais Bendis a répondu que les cadres de Marvel n'étaient plus intéressés par ce genre format (et que, non, il n'avait pas assez d'influence pour les contrarier). Résultat : une publication accueillant des artistes aguerris mais bohèmes et des "young guns" prometteurs n'existe pas.

Philippe Cordier a dit…

fin de semaine

mais très bon

Philippe Cordier a dit…

je ne comparerais pas autant Weeks à Davis, même s'ils sont bons tous les deux car Weeks est moins "bruyant" sur son mécontentement lié au business, donc il faut chercher ailleurs,
Il a plus bossé que ça sur Marvel avant de partir, avec des fill ins (superbes) sur Spider-Man mais rien de long on est d'accord
Une chose joue probablement au moins un petit rôle dans sa sous utilisation : sa religiosité (poussée) : Comme Severin en Belgique, et dans un autre genre Ditko en son temps, il a fait savoir qu'il y a des choses qu'il n'illustrerait pas, donc cela joue surement

Marrant que tu parles de Marvel Fanfare cat j'ai une entrée programmée dessus, pour mercredi de mémoire