Rechercher dans ce blog

lundi 16 avril 2018

MJ, définition de LaRousse

 L'image ci dessus m'a donné envie de faire un focus sur la compagne de Peter Parker. Si pour les plus vieux d'entre nous/vous Gwen est LA nana de Peter, pour la majorité c'est Mary Jane, la rousse incendiaire avec qui il fut marié puis pas marié (sans divorce, usa oblige,  mais "grâce à Mephisto"...)
C'est un vieux dessin de Eric Larsen. A l'époque les perso devaient être "on model" alors le directeur artistique, John Romita, a refait la tête.
Larsen tout seul, des années plus tard, faisait souvent de MJ une sorte de bimbo
 axant souvent ses plans de façon...choisie
 Il allait parfois trop loin, comme avec le dessin à gauche, sans glamour ni élégance
 avant lui McFarlane était un peu plus subtil (mais guère)
 
 Cette scène, en off, était bien faite pour titiller le lecteur ado
 se rapprochant de celle ci, plus légère, dessinée par Sal Buscema
 Mais revenons à l'essentiel : MJ, c'est avant tout John Romita, et cette première apparition, mythique
 bien des hommages lui furent rendus, comme celui de Bruce Timm
 même le fiston lui donne une attitude proche de nombreuses années plus tard
Avant cette première scène, il fut question de MJ, mais sans jamais la montrer. Steve Ditko souhaitait ménager un suspens,et du coup plusieurs scènes nous la  présentent, sans jamais montrer son visage, ce qui était assez brillant
 
 
 JRjr, dans les années 90, a fait ce "model sheet" bien daté aujourd'hui
 De nombreux artistes ont donné leur version de notre belle rousse, je n'en montre que deux versions sexy, par le roi des good girls art Adam Hughes et le pro de l'anim, encore lui, Bruce Timm.
 
 J'ai bien aimé la vision de Marcos Martin, avec du sexy et de l'élégance
 Tim Sale a, je trouve, bien repris l'essence du personnage
 Sur cette illu, le très bon Chris Samnee est totalement dans le ton John Romita
 ce que nous prouve le maitre avec ce crayonné relativement récent de la belle aux fossettes
 Pour finir, je ne connaissais pas cette couv originale, retournant la situation d'origine

6 commentaires:

Cromosome a dit…

Encore une entrée très riche...

Les horreurs (il n'y a pas d'autre mot) de Larsen et de Mc Farlen sont non seulement très datées mais si moches (aucun glamour) qu'elles ne m'émoustillent pas du tout...à l'inverse, une fois n'est pas coutume, de la version Sal Buscema : la séquence n'est pas très originale mais, dans Nova, le corps de Mary Jane est coloriée de la même couleur, comme si elle n'avait pas de maillot de bain mais que le traits verticaux avaient été mis pour couvrir une nudité intégrale...oui,oui, dessin très troublant que j'ai longtemps regardé à l'époque !

La version de Romita est indépassable, ce qu'ont bien compris Samnee et Sale, très bons. Je ne suis pas trop fan de la version maigrichonne / boudinée de JrJR. Les good girl art de Hugues est banale (t'as vu mes lolos ?), comme celui de Timm : ce dernier a fait tellement de pin up dénudées que certaines ont ce "je ne sais quoi " de sexy/aguicheur ; d'autres sont des dessins quelconques (même si bien réalisés). Le problème de faire 170 femmes dénudées est qu'il ne faudrait en retenir que 10 très réussies sur toute la production de bof, bof (l'auteur français Bruno s'est je crois essayé à l'exercice - pornotopia - pour un résultat similaire : 98% de médiocre et deux dessins un peu plus inspirés).

Ca doit bien être ma première entrée où je dis du bien de Sal, comme quoi !

Laurent Lefeuvre a dit…

Tout dépend de l'âge où on découvre ces dessins !

Aujourd'hui, il me semble qu'on est dans l'écume de la période J. Scott Campbell (descendant de Arthur Adams/Lee/Liefld). Moi, ça ne m'a jamais parlé car c'est arrivé quand j'étais trop vieux pour rentrer dedans. Idem pour Terry Dodson / Adam Hughes (un peu jumeaux pour moi) : un savoir-faire évident... mais qui me laisse froid.

Mais là où je suis contradictoire, c'est que j'ai aimé Mc Farlane ! Né en 1977, j'ai 12 ans en 1989, et j'adore sa vision de Mary-Jane, jusqu'à la fin (1992). Car je ne dissocie pas cette version de l'époque : Madonna et son clip Justify My Love, ces filles qui s'amusent sans être des jouets pour les hommes.

Mary-Jane doit alors beaucoup à Madonna en jouant de ses atouts. Mais SON homme, c'est son héros (le nôtre) Peter Parker/Spidey.

une vision du couple qui me plaisait alors, où chacun aime les talents de l'autre, tout en partageant un secret ensemble.

De façon plus classique, j'aime beaucoup Bruce Timm (en général) car il respecte la tradition, avec une pêche insensée.

Tim Sale est lâché en route sur ce dernier critère : Ses dessins sont faibles, et n'arrivent pas toujours à sauver la sincérité et l'implication qu'il met dans ses planches.

Par contre, Larsen je n'y suis JAMAIS arrivé !

Pas assez patient pour lire The Dragon (son dessin est vraiment repoussoir pour moi.

Idem que toi, Cromosome, pour Sal Buscema : J'aime beaucoup sa page, et ça doit être la première fois aussi !

Lionel Garcia a dit…

Comment lutter contre toute une carrière dans la bd romantique? Romita Sr reste évidemment la référence graphique concernant la gente féminine dans Spiderman. Elégance, glamour, et sans la moindre vulgarité.

Je n'ai jamais accroché aux versions de Mc Farlane et Larsen. Par contre j'adore la planche de Sal Busceman. Mais, pour ma part, j'aime beaucoup son travail sur Spectacular Spiderman avec J.M de Matteis. Ou avec Peter David, sur la mort de Jean Delawolf. Pardon de me répéter, mais je trouve que son approche graphique outrancière, dramatise à merveille les tensions qui secouent les personnages. Il théâtralise les émotions et ce faisant, explicite les sentiments qu'ils ressentent. Je trouve que "ses excès graphiques" correspondent bien à ma perception des comics.

Par contre, je trouve que Dodson a une approche beaucoup moins sensuelle que Hugues.

Philippe Cordier a dit…

sal Buscema fait donc l'unanimité pour le coup
Larsen me lasse sur Dragon mais son approche Kirbyenne est sincère; Sur Spidey il avait le malheur de passer en comparaison avec McFarlane et, comme Laurent, la version du Toddler m'a enchanté, jeune que j'étais, MJ ou autres (et pourtant, que le gars était/est mauvais anatomiquement parlant) Sur Spawn pour moi c'était fini (même avant, sur son Spidey tout seul) mais l'âge joue
Tim Sale est l'un de mes rares points de déasaccord avec Laurent car si je ne suis pas toujours fan de son approche par moments "Artiste", la plupart du temps j'aime baucoup son travail, son boulot de clair obscur, son encrage au pinceau... Son Solo chez DC est une merveille
Hughes/Dodson je les mets dans la même école/approche, mais je mets le 1er infiniment plus haut que le second, aussi bon faiseur soit il, il manque le glamour de AH!(je partage donc l'avis de Lionel, et serait même plus sévère)
Comme toi Cromosone je ne suis pas fana de la MJ de JRjr (comme quoi!)

Francis a dit…

Je préfère aussi la version de Sal par rapport à la bimbo de McF/Larsen.
http://mjwatson-daily.tumblr.com

Philippe Cordier a dit…

Merci pour le lien qui appuie, une fois de plus, sur l'un des intérêt majeurs des comics/feuilletons : voir des personnages que l'on aime (ou pas) traités de plein de manières différentes