Rechercher dans ce blog

vendredi 6 janvier 2012

Le dessin fin de Charest

Après avoir imité Jim Lee à ses débuts, Travis Charest a trouvé son trait, ultra détaillé.
Souvent les auteurs lâchent un peu leurs crayonnés avec le temps, se donnant plus de souplesse à l'encrage.Pas lui. Regardez ce qu'il appelle une étape typique de son dessin crayon/encre/couleur. C'est un grand malade, tant l'étape de l'encrage parait inutile (il va finir myope cet artiste, à s'user les yeux sur la planche)
Plus de jolis dessins comme ça , chez lui

3 commentaires:

Zaïtchick a dit…

Ce type a vraiment un talent immense.
Par contre, Jim (Lainé) m'a dit qu'il est terriblement introverti. Parfois, il ne vaut mieux pas rencontrer ses idoles...

stephane "Hob" gallais a dit…

Talent immense un peu sous exploité quand même ...

A trop vouloir en faire, on en fait toujours un peu trop

Ceci dit oui, c'est un grand malade qui se fait bien trop rare

Philippe Cordier a dit…

un dessin obstessionnel comme celui là ne peut venir que d'un homme au moins obsessionnel :-)