Rechercher dans ce blog

vendredi 12 octobre 2012

Vénéneuse Mary





 Après Elektra, voici un éclairage (graphique essentiellement) sur une autre "femme de Daredevil",  certainement le perso Marvel féminin que je préfère :
Typhoid Mary. 
Très intéressante création de Ann Nocenti et John Romita Jr, lors de leur run sur DD (1988-1990)
 Encore une femme forte, mais cette fois je la trouve plus passionnante encore,du fait de sa schizophrénie : Douce Mary et tueuse Typhoid.
Première appartion spectaculaire ci dessus. Pour la petite histoire, le dessinateur affirme s'être inspiré de... son ex femme :-)
La première rencontre Mary/ Matt est douce, et se finira comme il se doit



 mais le remord judeo chrétien guette, et il faut vite se laver du pêcher
 Par contre, sous le masque de la tueuse sans scrupule, c'est autre chose, même si l'issue est similaire (sous la couv du Marvel Legends, l'image est de Lee Weeks)



 Rarement (même jamais sur cette époque) une scénariste aura pu pousser l'ambiguïté, puis la perversité aussi loin avec un perso qui reste dans du mainstream
Quelle scène !!!(nous sommes avant 1990, fallait oser)
 Pour le plaisir, et pour être sur d'avoir bien lu, de la couleur
 Encore plus loin, Nocenti mets Mary entre les pattes du Kingpin, puis mélange les cartes (qui domine qui)? et nous rappelle ce qu'est l'amour vache

Ce Caid, quel homme :


Et n'oublions un pouvoir, facultatif mais quand même, de déplacer les objets (et accessoirement de mettre le feu)

 Romita jr (avec Williamson) fut, avec Lee Weeks l'un des seuls (le seul?) à savoir la dessiner avec ce mélange de dureté et de sexy
Sur la mini série sorti plus tard (mais toujours avec Nocenti) John Van Fleet rend une version atypique, étrange mais assez belle

 Bien plus tard Alex Maleev va dans un sens similaire (ce satané "réalisme") En pin up ça peut passer...
 ... sur du case à case c'est n'importe quoi, tant on a l'impression de suivre les aventures de la voisine (ou du modèle) de Maleev
Je ne vous parle même pas de l'horreur que ça donne quand d'autres s'en emparent
Ca rappelle le traitement infligé à la pauvre Elektra après Miller

 Pour se laver les yeux, retour aux seuls qui auraient dûs être en droit de toucher aux persos
En pied, pour le Handbook of the Marvel Universe (plus que probable encrage de Rubinstein)
Une couv marquante, en n et b sans logo, puis avec, et dans sa version publiée


Edité : sur l'excellente suggestion de Ben (cf commentaires) : une version, forcément déjantée, par un certain Bill S.

6 commentaires:

Laurent Sieurac a dit…

Comme Elektra, la mary est un personnage super difficile à appréhender par un autre binôme que Nocenti et JRJr.
Là aussi, un personnage qui aurait du rester dans l'ombre...

Philippe Cordier a dit…

j'avoue ne pas savoir ce qu'elle est/fait ces jours ci chez Marvel (je lis si peu de news Marvel)ni même si elle est toujours utilisée

Benjamin BASSO a dit…

Tiens, j'aurais bien aimé voir la version Bill Sienkiewicz. Je suis certain qu'il se lâcherait et la rendrait flippante mais sexy comme il faut.

Jason Pearson aussi, pourquoi pas.

Philippe Cordier a dit…

edité
te voici à demi satisfait :-)

et tu avais donc raison

DDaDDy DDoDDu a dit…

Super intéressant par contre j'ai du louper l'article dédié à Electra comment je peux le retrouver please ? Perso j'ai lu que tardivement -en 2010 ou 2011 je sais plus- la période Nocenti/Romita Jr donc j'ai pas forcément accroché sur le perso et ne l'est donc pas trouvé si révolutionnaire que ça par contre j'ai bien aimé ce qu'en a fait Maleev.

Philippe Cordier a dit…

C'est sur qu'en 88 c'était plus "révolutionnaire"
Pour Elektra c'est là
http://philcordier.blogspot.fr/2012/09/la-dame-en-rouge.html