Rechercher dans ce blog

lundi 1 octobre 2012

Encrage fini...ou pas

 Lors de son run sur Wolverine (avec Archie Goodwin) il y a...longtemps, John Byrne a laissé des lecteurs perplexes.Nombreux sont ceux qui ont trouvé le rendu final étrange, voir bâclé. Pas moi, j'adorais justement l'aspect "non fini" de l'encrage de Klaus Janson qui, pour rappel, encrait de simples découpages. La preuve, c'est marqué là, dans les crédits
 Il y a en effet un rendu parfois "brouillon", vu en haute def, mais j'aime
 Ce qui est amusant est que le dernier numéro de l'arc, fut encré par Byrne lui même. Il a essayé, probablement pour garder une cohérence de finitions, d'avoir un rendu "à la Klaus Janson". Si c'est étonnant, et pas mal, ce n'est pas réussi pour autant. Je crois qu'il a fait le tout à la plume, mais oublié que l'un des points de distinction de KJ, est la "brisure" de trait, la juxtaposition de fin et d'épais sur un même trait
 Byrne qui fait des Byrne, c'est mieux. Que ce soit à l'époque...
 ...ou sur une belle commande récent (clin d'oeil à une scène de l'un de ses Alpha Flight)
 Vieillerie qui sort sur E Bay : son très vieux run sur le captain, avec Stern et Rubinstein, s'est terminé par un épisode imprimé directement des crayonnés, sans encrage. Si le principe reste souvent raté aujourd'hui, c'était carrément horrible à l'époque. Sur l'original ici on voit bien que Byrne fut obligé de se donner du mal en passant et repassant sur son crayonné pour tenter de lui donner de l'épaisseur, et en fin de compte pour tenter d'imiter l'encrage. Le rendu est froid et cassant, un comble pour du crayon
 On quitte Byrne, pour récupérer Janson, sur une planche Lee Weeks (Gambit) Je crois qu'il s'agit d'une planche abandonné, et je trouve toujours passionnant de voir un "work in progress"
 Qui dit Janson+ encrage + finition rapide, dit The Dark Knight Returns. On a beau savoir que l'encrage fut parfois expédié, ça à de la gueule sur cette case, souvenir du coup de poing le plus célèbre des comics
Rien à voir, si ce n'est qu'on reste dans le coup de poing, moins célèbre mais qui marqua la fin du passage de McFarlane sur Spidey. Un coup de poing bien placé...
...qui ne perd rien sur ce beau noir et blanc (même le crayonné en bleu est visible sur ce scan)

4 commentaires:

toubab a dit…

je découvre votre site par cet article, et j'apprécie beaucoup ce que vous faites, le détail apporté au dessin et à l'encrage dans cette article est un vrai plaisir pour moi qui suis fan de comics mais aussi illustrateur.
continuez comme ça! :)

Philippe Cordier a dit…

merci
Et bienvenue

Laurent Sieurac a dit…

C'est vrai que moi en tant que fan de Byrne j'avais trouvé en effet l'encrage du sieur Janson un poil rapide pour le coup...mais bon depuis l'ai pu lire que le sieur Byrne avait adoubé cet encrage donc je suppose qu'il doit y avoir un peu de qualité ;)

Plus sérieusement, le côté jeté m'avait quand même pas mal rebuté je dois bien dire d'autant que j'ai une affection particulière pour ce que que Janson a pu faire sur des travaux antérieur notamment sur les Colan par exemple ou son encrage était aussi moins radical avec plus de pleins et déliés.

Sinon, rien a voir, mais graphiquement il est plutôt pas mal le dernier Vatin, même si je n'ai pas encore fini de le lire ;)

Philippe Cordier a dit…

on sent le privilégié qui l'a eu (sur festival) en avant première
C'est pas beau de faire saliver les autres, c'est pas beau