Rechercher dans ce blog

mercredi 16 janvier 2013

Marc Silvestri

En voilà un dont l'évolution m'a déçu. Petite explication de texte
Il débute chez Marvel sur Conan (la classe pour un fan de Big John Buscema) il y a bientôt trente ans (il en a alors 26 ou 27) Pas de vraie personnalité graphique mais c'est assez logique, et pas vilain; Un encrage d'Isherwood bien présent
 Même encreur sur un bouquin que j'ai beaucoup aimé, ado, en vf le top BD Lug "la revanche du Monolithe vivant" Excellent souvenir de lecture, et dessins qui s'affirment
 Ils s'affirment tant, ces dessins, que peu après, sur Spidey son style se reconnait malgré le très lourd, et excellent ,encrage de celui qui deviendra ensuite cartoonist à part entière, Kyle Baker
 Idem sur un encrage, aux antipodes, de Terry Austin, sur une pin up. On reconnait bien
 Vient ensuite sa consécration, Uncanny X-men. Là où des dessinateurs s'épuisent assez vite (JRjr/1er run) il brille très rapidement, bien aidé par Dan Green à l'encrage
Il joue autant d'un trait cartoony que du réalisme, semblant peu se soucier de la pression éditoriale
 à l'aise même sans grosses bastons (et ses nanas...jolies non?)
 L'une de mes pages préférées, avec mise en abîme grâce à Piotr/Peter qui dessine
 Il enchaine avec ce qui, à mes yeux restera le meilleur de Silvestri, puis le début  de la fin
Le meilleur (Green, toujours, à l'encre) avec les, en gros, 3 premiers quart de son excellent run, qui débute par cette couv
 Le pire sur la fin du run où l'influence de ce qui deviendra Image (c'est à dire la copie des aspects les plus superficiels du style Jim Lee/ Scott Williams) est énorme
 Il parait aller à l'encontre de sa fluidité naturelle, contraignant même le trait souple de Green à imiter Williams. Contre nature
 Arrive Image, et ses excès bien connus (peu de narration, des pin ups pour aller vite et revendre mieux les originaux, pleins de petits traits sans intérêts...) Son Cyberforce n'était pas le pire du lot, mais loin derrière ses X-Men/ Wolverine
 que dire de l'épisode de Spawn qu'il commis? (encrage du pourtant pas si mal Batt je crois, de mémoire) Il ne reste plus rien du Silvestri/ Marvel
 Je ne sauve de cette période que les bons (2 ou 3) premiers épisodes de The Darkness. Peut être que le scénar des débuts, par Ennis, l'a boosté un temps
 Retour au bercail dans les années 2000 avec un (très) mini run X-Men, sans commune mesure avec le premier, mais pas vilain par moments (même si  sur cette image...bof)
 Son boulot/ Marvel le plus récent, c'est sa reprise de Hulk. Comme d'hab depuis bien des années il peut donner une impulsion mais lâche très vite le titre: Là il est secondé par des tas d'assistants dès le 2ème épisode je crois. Des pages bien découpées, sans grande originalité, pleines de détails sans trop d'intérêt et encrées avec un pointillisme excessif..
 ..mais c'est plutôt sympa en couv (Frazetienne,)
J'ai bien peur que l'on ne le revoit plus que sur des couv/pin ups/concepts. Mais est ce un mal?

9 commentaires:

Benjamin BASSO a dit…

Complètement d'accord avec toi sur à peu près tout. J'ajouterais une période juste avant son retour chez Marvel, cela dit, celle d'EVO. C'est juste une mini-série, je crois me souvenir, ou un lancement loupé, je sais plus, mais pour la première fois, il a tenté d'effacé un peu son dessin pour laisser la place à la couleur. Enfin... Pour laisser la place aux effets photoshop. Une sorte de ligne claire de Silvestri (qui n'était même pas encré d'ailleurs), pourtant avec autant voire encore plus d'esbroufe. C'est fou.

Cela dit, il a toujours eu ce dynamisme dans le trait dont il est le seul à avoir le secret. Et ses persos ont beau poser depuis les années 90 comme s'ils posaient pour des calendrier, son trait est toujours hyper vivant.

POur finir, j'ai été très agréablement surpris par ses toutes dernières productions qu'il poste sur facebook. Ça pose toujours autant, il en fait toujours des tonnes, mais pour une fois, sans que je l'explique vraiment, il semble reprendre goût pour le dessin. Pour preuve, cette couv de Cyber Force #5 où (si le lien marche, c'est sur facebook) il ne cesse de remplir de détail, et de jouer avec les ombres comme l'aurait fait un Franklin Booth sous acide: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=4705201623496&set=a.1787022190834.2103065.1097925195&type=1&relevant_count=1
Et pour la route, un dessin fait pour l'anniv de Stan Lee: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=452109374836259&set=a.168566019857264.32788.119021448145055&type=1&relevant_count=1

julien a dit…

il y a sa periode hunter killer qui est oubliée et qui est tres interessante car c est une forme de l aboutissement esthetique image mais gardant une narration / decoupage plus predominant. j ai beaucoup aimé ce silvestri là.

Philippe Cordier a dit…

je jetterai un oeil à ce hunter killer que je ne connais pas (et au lien FB qui ne marche pas de mon ordi boulot)

Lefeuvre a dit…

j'ai le même sentiment que toi : son run X-Men (sauf la toute fin : fatihué le père)et surtout les 10 premiers épisodes de Wolverine : le top !

Je l'ai connu sur Conan et Le Monolithe Vivant. De la même époque, j'aurais aussi rappelé la mini-série X-Men contre Vengeurs (RCM Semic).

Philippe Cordier a dit…

honte sur moi j'ai oublié cette mini J'ai beaucoup beaucoup aimé
Stern au scénar je crois (et Rubinstein sur une grande partie de l'encrage) Fun fun fun

plumoc a dit…

C'est vrai qu'il envoie du bois Silvestri sur ses travaux récents:c'est superbe!Il a retrouvé la fougue .Et quel impressionnant travail sur le trait.Si en plus il retrouve le gout de la narration...

Isherwood donnait un côté Windsor Smith sur les Conan.Quel que soit le dessinateur.C'était pas mal je trouve.

On voit un Silvestri fortement inspiré par Jim Lee à un moment,alors que ce même Jim Lee s'était fortement inspiré de Silvestri lui-même.Les filles surtout, qui sont un peu devenues la référence iconique ,surtout dans les poses ,de l'école Images. Comme quoi...

J'aime beaucoup le travail de Kyle Baker sur Silvestri ou d'autres,et aussi celui de Leialoha sur ce même Silvestri qui donnait à l'ensemble un cachet particulier.

Un sacré dessinateur en tout cas qui semble revenir à lui.







Philippe Cordier a dit…

ah oui sympa en effet les illues récentes Mais encore faudrait il qu'il se mette à sa table, sérieusement,la durée, et en narratif
Et Leialoha, comme baker étaient super bons A tel point que, ado, je me souviens que lorsque Coletta en a encré un, entre 2 Baker, je me suis dit "mais qui est ce nouveau, mauvais, dessinateur"?

Laurent Sieurac a dit…

Je suis toujours nostalgique de sa période X-men et de se Broods notamment mais c'est vrai que ses dernières covers pour la mini Cyberforce sont vraiment chouettes.

J'ai vraiment regretté son évolution vers le "style" Image car c'était certainement celui qi avait le plus de potentiel, autant doué pour des scène intimiste que pour de la grosse baston qui tache.

Sa filiation avec John Buscema est évidente à se débuts (et pas simplement parce que son premier taf a été king Conan!)et il a gardé pendant longtemps cette souplesse et cette énergie (bien aidé en cela par l'encrage ultra dynamique de Dan Green!) qui faisait la caractéristique des dessin de Big John.
Dommage en effet qu'il se soit ensuite diriger vers quelque chose de plus tape à l'oeil et de bien moins élégant!

Philippe Cordier a dit…

on dirait moi qui parle :-)
je me suis relu tous ses X-Men en n et b en Essential : c'est encore meilleur que dans mes souvenirs