Rechercher dans ce blog

lundi 18 mai 2015

Daredevil made in Netflix

 Ayez, j'ai enfin pris le temps de regarder les 13 épisodes de la série Netflix
Bon sang mais quelle réussite! J'avais trouvé des scènes de Iron Man version ciné assez jubilatoires (mais peu nombreuses) et j'avais des yeux d'enfant à la découverte (à New York, ça aide) du 1er Spider-Man, en 2002, mais c'est tout. Rien, mais alors rien ne m'a emballé en adaptation comics! Sauf ce DD
Avec autant de choses intéressantes, et 13 fois 52 mn il y a de quoi en écrire des tartines donc je vais faire bref et totalement incomplet
Là où Avengers 2 a tous les défauts d'un gros truc qui veut en mettre plein la tronche, cette série est à l'opposé en jouant de son manque (relatif) de moyens, mais en prenant le temps. Voici pourquoi l'avenir des super-héros sur écran passe pour moi par la série: parce que le comics est un feuilleton, pas une suite de  blockbusters! On prend son temps et on raconte intelligement.
Bien sur selon que l'on est fan d'une partie ou de l’autre de la très longue série de comics DD on appréciera plus ou moins le ton. On est loin de Waid/Samnee (que j'apprécie) L'ambiance recherchée est clairement celle de Miller/ Janson
Les auteurs ont pris des tas de choses au personnage de comics, en ont adapté d'autres et éliminé beaucoup, mais ils restent fidèles à l'esprit de héros
C'est ça aussi une adaptation
Le casting joue un rôle fondamental (Ben Affleck ça vous parle?)
Matt est parfait
 Les costumes moulants ne fonctionnent pas au cinéma. C'est d'ailleurs mon seul vrai bémole sur la série : je ne suis pas du tout convaincu par le costume "rouge" qui fait son apparition dans l'épisode 13 (pourvu qu'ils le modifient au moins un peu pour la saison 2) 
Prendre le design de Romita jr sur Man Without Fear fut une brillante idée. Ca fonctionne
 Fisk/Kingpin/Caid est parfait également. A la fois l'image qu'en donnait Miller, Romita jr ou Mazzucchelli
Une réussite totale, égalée par son lieutenant, le brillant Wesley
 
 
 Foggy colle à merveille au comics, avec un physique un peu à la Quesada
 j'ai une mini réserve sur Karen Page que je trouve un peu fade mais qui va assez bien tout de même (et qui n'a pas un rôle de potiche)
 Que Ben Urich "devienne" noir me gêne un peu (cette loi US imposant un quota de minorité...) ce qui n'enlève rien au talent de l'acteur et au rôle parfait qu'il joue. Vanessa est excellente, l’infirmière est top, le prêtre aussi, retrouver Turk est un bonheur...des tas de rôles ultra secondaires sont bons. J'en sors un du lot; le mentor/ stick. La version Miller/ Romita Jr m'avait emballé. Je la retrouve à l'écran
 
 avec des plans carrément repris de la mini série
 
 J'allais oublier un personnage important : le bar! Rôle majeur du comics, il est bien là. A noter que Mister Klaus Janson a vécu une expérience intéressante en visionnant le début de la série et en ayant l'impression que des scènes du comics, dans ce bar, qu'il encrait/dessinait à l'époque...prenaient vie
 
 
 Les auteurs ont blindé les épisodes de réferences, visuelles ou de noms, uniquement à destination des fans du personnage. Il y a en trop pour les lister mais c'est un bonheur qui ne gêne en rien le plaisir de spectateur du "non initié". Exemple parmi des dizaines avec Melvin Potter (qui bosse accessoirement sur des proto de ce qui sera son costume dans le comics) qui, sur cette capture d'écran pose à côté du bas de costume de Stilt-Man (l'homme échasse)

 Enfin, Stan Lee fait en quelque sorte une cameo...dans un cadre derrière le flic
 Quesada a posté cette image sur son site qui résume l'esprit du spectateur (et le mien en tout cas) : il a 15 ans et ça lui plait

27 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Juste un pouce levé (deux fois) pour l'actrice qui campe Vanessa : Hypnotique !
C'est juste LA femme de cette série.

Quelqu'un a dit que derrière chaque grand homme se cache une femme.

Ici, bien qu'elle ne soit pas le premier moteur du Caïd (elle apparaît alors que "l'échiquier du Mal" est déjà en place), son rôle de puissant motivateur est tout à fait essentiel.

Idem pour Wesley, dont on se demandera longtemps quel est son degré de sincérité (surtout pour ceux qui se rappelaient son rôle dans le run Miller/Janson). On aura la réponse, et quelle réponse !

La famille qui entoure le Kingpin est donc au moins aussi importante que celle qui entoure Matt.

"L'infirmère" de Matt : Claire Temple est la sublime Rosario Dawson, déjà vue dans Sin City. Un autre pas vers le "Millerverse", pour ceux qui n'auraient pas bien compris.

Elle aussi va être un élément important dans la suite du développement Marvel Netflix, puisqu'une petite amie de Power Man/Luke Cage.

Pour le costume rouge, idem que toi, Phil : Hum.

Cette réaction est assez unanime et rabaisse un peu le final de cette série à la Heat (2 hommes, de part et d'autre du bien et du mal, et 2 familles autour) à un n-ième truc avec costume plein de zigougouis.

Du coup, il y a fort à parier qu'ils vont revoir le truc pour la saison 2.

Philippe Cordier a dit…

Oui Vanessa est bien et, changeons d'influence, assez raccord avec l'approche de Bendis/Maleev
Je trouvais qu'elle prenait un peu vite fait et cause pour son gros chéri mais il aurait alors fallu encore plus d'épisodes
Je suis d'accord avec toi pour le rôle de Claire mais j'aurais presque préféré que l'actrice soit inconnue car là je l'associe pas mal à Sin City, et comme tout le castring de DD m'est totalement incconu, sauf elle...

Laurent Lefeuvre a dit…

le "ca-STRING" de Daredevil ?!?
Mufle !

Philippe Cordier a dit…

quel dommage que l'on ne puisse pas modifier un commentaire (juste le supprimer), je me serais bien débiné sur ce coup là

JP Nguyen a dit…

Dans mes bras , Phil ! On est d'accord sur quasiment tout !
Mon article chez Bruce

Philippe Cordier a dit…

Je vous en pris jeune homme...on nous regarde (peut être)


quasiment??? :-)

RDB a dit…

Je n'ai pas vu la série, juste quelques extraits et bandes annonces de ci, de là, et c'est vrai que l'ambiance est assez saisissante, avec des citations appuyées à la mini-série de Miller/Romita Jr et au run de Miller/Janson. Tout ça met en appétit, et je guetterai la sortie en dvd (en espérant que ce soit abordable).

Ce qui me plait le plus, c'est D'Onofrio en Kingpin : une idée de casting formidable, tellement évidente qu'on se demande comment il a pu ne pas être choisi dès le film avec Affleck (un film certes mauvais, mais surtout boursouflé : avec une production plus rigoureuse, un vrai réal', ça aurait pu le faire. Je sais que Joe Carnahan a longtemps espéré que Marvel finance son projet d'adapter sur grand écran "Born again", il avait même filmé un teaser, dans le ton des thrillers des 70's, qui était impressionnant, et je crois que, là, on est passé à côté d'un projet grandiose).

Bon, après, le truc qui me fait (un peu) tiquer dans ta critique, c'est la comparaison avec "Avengers 2", le format ciné/télé.
Je pense que ce n'est tout simplement pas le même objectif visé. Le format d'une série télé permet des choses que le cinéma ne peut pas, mais surtout cela dépend principalement du choix du personnage qu'on adapte.
Spidey, les X-Men, les Avengers (en solo ou en équipe) sont taillés pour le cinéma car ils sont spectaculaires et peuvent séduire aussi bien des fans de comics (qui voient leurs héros en live dans des aventures qui dépotent).
DD convient sans doute mieux à la télé (en particulier avec un diffuseur comme Netflix) parce qu'il utilise des ressorts dramatiques différents, plus intimistes, plus réalistes, presque "soap" (mode dramatique). Ce n'est pas un hasard si Netflix a mis en chantier DD, puis Jessica Jones, bientôt de nouveaux Defenders (avec Luke Cage, Iron Fist) - tous des street-level heroes.

Après, je ne dis pas qu'"Avengers 2" est irréprochable (j'en ai fait une critique sur mon blog), mais il colle avec son cahier des charges (du méga-spectacle, une dose d'humour), quitte à flirter avec le too much. Mais c'est un produit cohérent, qui donne ce qu'on attend de lui. "Avengers" en série télé, ce serait compliqué (je me souviens de l'évocation de la JSA dans "Smallville", c'était pitoyable, avec des acteurs qui avaient l'air de cosplayers). Et ce n'est ni mal écrit ni mal joué ni mal réalisé : ça manque juste d'un peu de mesure par moments (on a l'impression que Marvel studios veut trop en dire, en montrer, les films deviennent surpeuplés, et le subplot avec Thanos devient limite ennuyeux).

Philippe Cordier a dit…

je pense que j'aurai du dire que c'est ce que moi j’attends d'une adaptation de comics. Oui le grand spectacle (sur gd écran donc) peut plaire (et c'est le cas on dirait) mais ce n'est pas (ou ce n'est plus) ce que j'attends. Passé le moment plus ou moins bref d'extase visuelle en voyant les héros prendre vie au cinoche je ne suis plus là. C'est l'aspect feuilletonesque qui m'intéresse, s'il est de qualité. Avec un peu plus de moyen que DD (et encore, pas forcément beaucoup) je suis sur que j'accrocherai à une série tv Spidey qui me plongerait dans cette vie comme je plongeais dans les pages

JP Nguyen a dit…

Pour Phil : "quasiment" parce que le casting de Karen et Urich ne m'a pas gêné. Karen est jolie sans faire megatop-model. Urich en noir ne m'a pas dérangé (Johnny Storm dans le prochain FF, déjà plus).

Philippe Cordier a dit…

ok là ça va
Karen est fadasse mais pas mal du tout
et le talent d'acteur de Ben me fait passer la pilule,

Thierry Martin a dit…

C'est vrai que le costume est le seul petit bémol de cette série et pourtant plus j'y pense et plus je me dit que ça vient sans doute de la façon dont le perso est filmé a ce moment là, la composition des cadrages de ce moment là est la même que le reste de la série et pourtant c'est là qu'il devient DD la terreur.
c'est peut-être là qu'il faudrait ajuster le tir, enfin il me semble, je vais de ce pas téléphoner à la production.

Philippe Cordier a dit…

Laisse c'est bon, j'ai vu ça avec Neflix/Marvel/Disney. Ils conviennent d'une merdouille de mise en scène en effet. Ils essaieront de faire mieux dans la saison 2 quitte, me disent ils, à faire appel à moi pour des astuces de cadrages voire même de doublages/cascades

RDB a dit…

C'est sûr qu'il faut espérer une correction pour le costume, parce que sur les photos que j'ai vu, c'est vraiment affreux.

Voilà un poste dans la direction artistique (que ce soit pour les films ou les séries) qui mériterait plus d'efforts. Parfois, il y a de très bons résultats (Spidey, Iron Man, Thor). Parfois, on se demande si les costumiers savent s'il existe d'autres matières que le cuir (ou du simili), des rendus "armures" qui "boudinent" les acteurs, dénaturent le look des persos, bref produisent un effet pas esthétique et même franchement ridicule.

Pour DD, c'est d'autant plus impardonnable qu'il y a eu le film avant. Le costume y était bien adapté (même si la matière cuir n'était pas approprié et qu'Affleck était trop athlétique, visiblement serré là-dedans).
J'ai l'impression que les costumiers ont peur de l'effet cosplay et du coup vont trop loin dans l'opposé, en voulant jouer une sorte de pseudo-réalisme (alors qu'on sait tous que la confection du costume dans les comics n'a jamais rien de réaliste, hormis la "licence poétique" qu'autorise un perso comme Thor, qui évidemment ne s'habille pas comme un quidam, ou Iron Man, dont les "pouvoirs" dépendent entièrement de son attirail).

D'où ce sentiment bizarre que j'ai qu'on veut faire rentrer l'acteur dans le costume au lieu de tailler correctement un costume pour l'acteur, en choisissant des matières, des textures appropriés. Y a vraiment une tradition qui s'est perdu dans les productions hollywoodiennes à ce niveau, alors que les super-héros ne sont rien d'autres que des descendants des chevaliers et héros de films de cape et d'épée.
Je suis certain que si les dessinateurs de comics étaient consultés et travaillaient avec les costumiers, on aurait des costumes de super-héros à l'écran plus beaux.

Philippe Cordier a dit…

possible, la preuve avec le "costume" noir de DD qui n'en est pas un, qui fonctionne et qui est designé par Romita Jr et adapté par Quesada pour Netflix
Mais je reste à jamais aveuglé par le costume SM de Ben Afflek dans DD. Mes yeux saignent encore

Franck BIANCARELLI a dit…

"j'ai une mini réserve sur Karen Page que je trouve un peu fade mais qui va assez bien tout de même "
T'es fou, toi. Non seulement elle est belle comme un cœur mais en plus elle joue très bien.

Philippe Cordier a dit…

Fou toi même Elle joue bien certes mais je la trouve fadasse un peu quand même
je suis plus brunes que blondes

Franck BIANCARELLI a dit…

Tu ne sais pas ce que c' est qu'une belle femme. (Du coup certaines choses restent de l'ordre du mystère).

JP Nguyen a dit…

Concernant le personnage de Karen dans la série, pensez-vous que les auteurs ont prévu de lui coller un passé honteux de pornstar ou équivalent ? Quand Urich lui dit avoir "enquêté" sur son passé, il n'en dit pas plus mais ça semble ruiner la crédibilité potentielle de Karen. Est-ce que vous pensez comme moi ou bien était-ce selon vous une référence à autre chose de la part de Urich ?

Philippe Cordier a dit…

j'en parlerai à quelqu'un(e) chez moi qui sera ravie de ton donner son avis en live lors d'une prochaine rencontre :-)

Philippe Cordier a dit…

mon message s'adressant bien sur à Mister Franck B et non au nouveau (encore) et heureux papa que j'en profite à nouveau, ici, pour féliciter


et JP j'ai bien pensé comme toi au passé "honteux" à la Born Again

Franck BIANCARELLI a dit…

Quelqu'une chez toi... Le mystère que j' évoquais.

Philippe Cordier a dit…

Le dessinateur reste un être atypique, mais oh combien fascinant

Franck BIANCARELLI a dit…

Je ne peux décemment faire frontalement un compliment à une femme mariée. je préfère donc dire que ce jour là, son mari à eu beaucoup de chance vu ces capacité clairement limitées ;)

Franck BIANCARELLI a dit…

ses capacités.

Philippe Cordier a dit…

Pacsée...pas mariée
ça change qque chose? (aux compliments et aux limitations?)

Franck BIANCARELLI a dit…

Non non, dans les deux cas tu as eu une chance insolente.

Philippe Cordier a dit…

bon, ben, je prends quand même (c'est dire l'étendue de mes limitations)